mardi 22 avril 2014

Un merveilleux lundi de Pâques!

Retour vers d'intenses rétrolfactions et d'émotions pas que gustatives. C'était hier. Onn remet le couvert avec un changement de décor cependant.
Nous serons 5 adultes.
Tout est prêt pour la fête des cloches.
Nous devions être cinq mais voilà LA surprise du jour, Lila, la petite-fille de Sylvie et Marc. Et déjà, je ne me tiens plus...

Cette petite personne de 14 mois sait déjà ce qui est bon... Ce cocktail oranges pressées On va se revoir a séduit les adultes aussi, particulièrement Xavier, "un des meilleurs que tu nous aies jamais concocté".
Mais je reviens à l'essentiel : elle est manifestement la vedette du jour...
Et elle nous a montré son amour des livres (bon sang ne peut mentir...) et sa connaissance du cri de ses animaux préférés : un canard, un chat et un chien, mais tout le livre y est passé évidemment. Et avec quelle délicatesse, elle tournait les pages... Je suis comblée, j'adore les bébés et le sérieux qui émane d'eux quand ils découvrent de nouvelles choses. J'en oublie que mes hôtes s'attendent à partager un repas !
Ce potage aérien est composé de concombres, d'ail, de ciboulette et de lait de soja. Il aurait dû être plus vert mais j'ai oublié le Matcha... j'étais trop occupée par une petite Princesse que j'envisage de garder ici... Chacun rajoute du piment d'Espelette à sa convenance.  
La grand-mère a bien essayé de lui faire manger son menu, mais rien n'y a fait, elle a préféré le potage. 
Les conversations alternent avec l'observation et les mimiques de petite Lila qui explore son nouveau monde, et il y a de quoi faire ici.
Heureusement que le menu se compose de plats froids parce que j'ai mieux à faire que d'être dans la cuisine... Mousse d'asperge au Genmaïcha, pain de viande fines herbes et Toupet de Légumes,
et un taboulé à la saveur particulière et subtile,
j'ai utilisé l'huile d'olive au thé vert griffé Georges Cannon, à refaire absolument ! Une petite pause avant le dessert, je demande à mes hôtes ce qu'ils veulent boire pour accompagner les desserts et Marc suggère On va se revoir infusé à chaud cette fois.
Aussitôt dit, aussitôt fait, même si je me demande ce que cela va donner. Je n'aimais pas trop (pour ne pas dire pas du tout) ces petites choses anglaises appelées after eight qui alliaient les 2 saveurs. 
Au menu, une mousse au chocolat préparée par Yasna, et un gâteau à la poudre de Pu Er. Une belle association avec ce thé à la menthe, je suis étonnée et ravie.
Et que dire de la suite ! Aux émotions gustatives évidentes, une autre bien plus forte, une petite fille de 14 mois dévore le gâteau au Pu Er !
Que c'est bon. Je suis éblouie!!!
Sylvie n'en revient pas... Moi non plus.
Le repas est terminé, les hommes restent au living pour écouter de la musique et nous montons dans mon salon bleu-thé pour partager un Tumsong griffé ThéÔdor. Parce que c'est celui du jardins des cœurs heureux, et que nous le sommes!
Il y en a des choses à voir ici, particulièrement les oiseaux de Chris.
La petite princesse commence à montrer des signes de fatigue...
Pas pour longtemps. Cette merveilleuse journée se termine non sans un dernier épisode gourmand.
J'ai emballé le reste du gâteau que je veux donner à Sylvie mais pas question de ranger le paquet entier, mademoiselle Lila en veut un petit dernier pour la route ! Merci à vous pour ces moments hors du temps si chaleureux et surtout pour la belle surprise, j'aurais voulu qu'elle reste ici... Mais j'ai eu beau demander, supplier, implorer, rien n'y a fait, mon mari est tout à coup devenu sourd, mais les grands-parents ont réagi de même... vais-je surmonter cela ?!? Aujourd'hui, c'est la rentrée des classes, je souhaite à tous un fructueux dernier trimestre, en particulier à Yasna et à Sylvie, qui en partant d'ici hier devaient encore " préparer leur petit cartable", et à 3 ados chers à mon cœur : Romain, David et Nicolas. Et j'ai hâte de revoir mes petites-filles qui reviennent de Shanghai. Quant à moi, c'est aussi un jour studieux, je prépare l'atelier sur les thés verts de dimanche prochain.

dimanche 20 avril 2014

La magie de Pâques

Ce matin, lever aux aurores, je dois encore peaufiner le repas de midi.
Le ciel n'est pas très engageant, j'espère que la traditionnelle chasse aux œufs ne sera pas compromise.
Autre tradition, le rituel-santé. On annonce un refroidissement de la température, j'ai donc opté pour des plats chauds, mes invités reviennent de vacances au Danemark, il faut donc les réchauffer.
Pendant que les plats mijotent, je dresse une table de fête,
j'ai ressorti les vieilles décorations de circonstance qu'à l'époque mes petits-enfants adoraient, je suis certaine qu'il en sera de même pour les Twins que j'ai hâte de revoir.
Dès leur arrivée, évidemment
l'incontournable chasse aux œufs avec leur mémère.
Je les observe de loin en admirant ce spectacle flamboyant, des œufs se cachent encore là.
Puis je mets la dernière main à l'apéritif.
La récolte est terminée,
on fait les comptes.
C'est mémère qui a le plus beau sac griffé Axel, mais elle n'a trouvé qu'un œuf... Je la soupçonne d'avoir laissé le plaisir à ses adorables petits-enfants, c'est très "grand-mère" ce type de comportement, et je sais de quoi je parle !
C'est l'heure de l'apéritif,
Tchin, tchin, mais qu'y a-t-il dans les verres ?
C'est du Me faltas griffé ThéÔdor qui a fait l'unanimité, j'ai envie de le refaire demain.
Puis on passe à table, le potage est servi.
Les restes de légumes du frigo : carottes, tomates, poivrons, oignons rouges, betteraves et persil du jardin. D'habitude, j'infuse cet improbable Toupet de légumes dans la crème avant de le mélanger au potage mais aujourd'hui j'ai choisi ce tout aussi improbable Darjeeling à la tomate nommé Cocotte, c'est Pâques, non ? Je m'interroge sur le choix du nom, peut-être a-t-il été créé le jour de la résurrection, il faudra que je me renseigne.
Mais j'ai cette fois mis la crème à part de peur que cette saveur particulière ne soit pas au goût des Twins.
J'avais tort, ils ont voulu sentir le contenu de la boîte,
et le verdict est tombé, ça sent bizarre, mais c'est très bon.
Pour suivre, un tajine d'agneau aux abricote et aux raisins au senteurs et aux saveurs de là-bas.
A voir la mine réjouie d'Axel, les mots sont inutiles,
Il a adoré, et il n'est pas le seul et pourtant je n'étais pas très ravie du résultat, je n'ai pas retrouvé ma tajine, je l'ai donc préparé au wok, c'était moins caramélisé mais c'était délicieux quand même, ouf. L'ambiance est joyeuse, Xavier est impressionné par ces 2 enfants qui n'ont que 7 ans et qui ont un vocabulaire si précis, nuancé. Sans compter leur raisonnement. Je confirme. Un passage au jardin, c'est long pour des enfants de rester à table. 
Puis le repas s'achève par un ananas
qui a cuit dans Trahison byzantine,
Tout le monde a aimé sauf moi, je n'aime pas le Rooibos.
Ici, les oeufs sont surveillés de près. Après le repas, 3 groupes se forment : les enfants entraînent leur grand-mère au jardin, elle retourne dans sa Guadeloupe natale jeudi, ils doivent en profiter. Xavier et Steen papotent au living et Fanou et moi nous installons sur la terrasse, ravies de nous retrouver en tête-à-tête. Il a été entre autres question de Mogador, affaire à suivre... Toutes les bonnes choses ont une fin, cette merveilleuse journée s'achève. Merci à vous tous pour ces moments magiques, une fois encore, la vie est pleine de grands bonheurs.
C'est en sirotant On va se revoir que je change d'avis pour l'apéritif de demain, il fera partie du cocktail parce qu'il me fait revenir à Essaouira.
Il a fait presque estival aujourd'hui, j'espère qu'il en sera de même demain.
Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, de superbes photos du petit Dragon. 
Il est allé au Japon avec ses parents
Il est bien entouré ce petit. Et cela n'a pas l'air de lui déplaire...
Et il ne risque pas d'avoir faim... J'ai vraiment hâte de le revoir (= message pas du tout codé...!)