jeudi 31 mai 2018

Une fin de mois chahutée..

Ces derniers jours, le ciel a revêtu des aspects variés, entre températures tropicales et pluies diluviennes, 
annonciatrices de ce qui va  se passer 
sur terre . Tout gris souvent
mais ici avec une trainée bleue, comme un bel espoir de jours meilleurs… 
Alternance de grand soleil, propice à l'explosion des derniers boutons de rhododendrons 
et de pluies torrentielles :
la nature avait soif, 
elle a été servie ! 
Les pivoines, si délicates, n'ont pas résisté à la violence du ciel pressé de se débarrasser de nuages trop lourds, trop noirs. 
J'en avais sauvé une pour ne pas que le reste DU bouquet finisse tout seul. 
Le soleil a achevé le désastre, il a brûlé les fleurs gorgées de pluie. 
Heureusement, d'autres belles, encore bien protégées, enfermées dans leurs boutons, se sont ouvertes pour donner des taches d'espoir dans ce paysage un peu désolé... Et le thé dans tout cela ? Toujours aussi présent évidemment : 
en deux versions : ici des Perles de jasmin : Si ling chi impérial
En infusion à chaud, après 2 passages, les perles se sont complètement déployées donnant une liqueur équilibrée et subtile avec des notes plus prononcées 
tandis qu'à froid, elles prennent le temps de se déployer, l'infusion est plus douce plus nuancée comme si le palais, encore imprégné des saveurs chaudes, n'avait besoin de rien d'autre, rétrolfaction… 
Et le complément indispensable de cette boisson mythique, un voyage dans l'Empire fleuri sous les Tang avec les Aventures du Juge TI
J'ai fait pareil avec Le Thé des Princes, nouvelle expérience très concluante, émotions gustatives intenses . Pour terminer ce billet, les aventures d'un petit Dragon aux multiples facettes : 
Ici en habit de footballeur... irlandais! 
Après son entrainement, 
retour à la nature. J'apprends que mercredi, il aura examen de Taekwondo pour obtenir sa ceinture blanche à bande jaune. Et dans la foulée, il m'explique qu'il a visité sa classe de CP, non pas Chef de Patrouille..., mais l'équivalent de la première primaire... Avec à sa tête un instituteur, cela lui fera du bien! 
Et last but not least, petit Dragon-jardinier, sa vraie passion ! Il prépare son coin de jardin, ce sera finalement un des bacs jusqu'ici réservé aux fleurs. 
Il commence à désherber 
avec beaucoup d'attention. Il faut maintenant retourner la terre. 
C'est pas mal mais que vais-je planter ? 
Pour l'instant, il n'y a que des oignons nouveaux, j'aurais dû aller acheter des graines, mais... Son père veut lui montrer comment faire mais il ne veut pas d'aide, "je sais ce que je dois faire" d'une voix péremptoire… 
Découverte d'une plante que je croyais être du céleri sauvage mais j'ai des doutes maintenant, les graines goûtent l'anis, à creuser. 
Pendant que les grands papotent, petit Dragon-jardinier me donne ses instruction quant à l'arrosage de ses plantations, et j'ai intérêt à les suivre ! La météo des derniers jours de mai a été violente mais ici il n'y a eu aucune inondation, contrairement à certaines régions. Mais il y a toujours le thé, la méditation et la musique pour éclairer et enrichir mes journées et me faire voyager par la lecture…
 

lundi 21 mai 2018

Résurrection!

Demain, il y aura exactement 7 jours je passais la 2ème partie d'un examen très redouté : passage par la médecine nuclaire pour pallier la faiblesse de mon muscle cardiaque, avec le spectre d'une opération s'il n'est pas bon mais d'après la responsable de ce service, je ne devais plus m'en faire, pour elle l'opération peut être écartée mais c'est au cardiologue de décider in fine. C'est ce jeudi que j'en ai eu la confirmation... Même si je dois continuer à le ménager, éviter tout stress et prendre des médicaments, ce qui pour moi est une véritable corvée, je me sens tellement mieux : je n'ai plus cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, j'ai l'impression d'avoir rajeuni, d'avoir retrouvé cet esprit libre et vagabond qui m'a tant manqué depuis toutes ces semaines. MERCI à celles et celui qui m'ont épaulée et tout particulièrement ma chère Fanou qui m'a accompagnée à chaque visite, sans elle, j'aurais abandonné ! D'autant que j'avais perdu le goût du thé et les émotions fortes qu'il procure… 
Heureusement, 
il me restait le jardin ! 
Cernée de toutes parts 
par ces massifs opulents 
et ceux qui, dans les sous-bois, se sont ressemés. 
Les pivoines vont bientôt s'ouvrir aussi. 
Ce vendredi matin, en enlaçant mon chêne entouré de majestueuses fleurs parme, 
je pense avec émotion à la belle journée qui m'attend. 
Ma filleule adorée vient s'occuper des pelouses 
accompagnée de son assistant… 
Avec son engin, elle en aura vite fait le tour ! 
Pendant qu'elle s'active, je continue d'immortaliser ce spectacle de toute beauté, propice à la contemplation et à la méditation. 
Les clématites ont fait leur apparition, 
mais seuls deux plants ont refleuri, il manque encore les blanches et les roses, un peu de patience encore. 
Retour à mon essentiel et son énergie inépuisable. 
Ma Puce vient de me quitter, 
mais elle reviendra très vite, c'est elle qui va s'occuper de l'aménagement de la parcelle d'un petit Dragon-jardinier... Ce samedi est à noter d'une mention très particulière... Je pensais être seule devant la télé à regarder LE mariage 
Et pour cela, je me prépare un petit-déjeuner très fruité 
un porridge aux fraises. 
J'avais déjà gouté ces autres gariguettes, très peu savoureuses malheureusement. 
Quant aux Wépion, plus grandes déception encore… 
Et malheureusement, c'est la fin des meilleures ! Je prépare aussi une panna cota et du fromage blanc aux herbes accompagné de radis pour midi. Mon mari me voyant m'activer ainsi m'annonce qu'il voudrait lui aussi regarder THE mariage et partager mes repas ! Eh oui, tout arrive, et de plus il s'est amusé à faire des commentaires très... lui, moments surréalistes ! Nous avons particulièrement apprécié l'homélie de l'Evêque anglican... Un dernier tour de jardin après le souper pour constater que les fleurs de rhododendrons se flétrissent, elles ont vraiment besoin d'eau, heureusement la pluie et les orages sont annoncés pour cette nuit, j'espère qu'ils ne seront pas trop violents ! 
Il n'a toujours pas plu mais hier j'ai arrosé les pivoines et ce matin, la première s'est ouverte. 
Une visite très attendue ! Retrouvailles chaleureuses autour d'un petit goûter mais petit Dragon-jardinier n'a pas faim, 
une seule chose l'intéresse... Et j'ai dû écourter le goûter et surtout l'excellent Dong Ding de ma chère Hsiaolin parce que "Nanny, tu m'as promis que je pourrais arroser, tu dois venir avec moi"
Il s'émerveille devant la première pivoine en fleur, "c'est parce que je l'ai bien arrosée, et il y en aura encore plus"
Le va-et-vient pour remplir l'arrosoir 
petit Dragon-jardinier prend son travail très au sérieux. 
Une visite au nid des fourmis pour constater qu'il y a beaucoup de larves. 
Il a besoin de pots pour ses plantations, 
"j'en ai beaucoup, j'en ai au moins pour un mois". Il veut aussi me montrer comment planter du gingembre avec les recommandations d'usage, "tu dois arroser tous les jours mais pas trop", tiens, tiens, j'ai déjà entendu cela quelque part… 
Il déniche aussi une tête d'ail frais, son grand-père veut lui expliquer comment faire, mais il est rembarré…"je sais tout cela, j'en ai déjà planté et toi pas" , et toc ! 
Je suis sceptique quant à la réussite, les gousses ne présentent pas encore de germe mais je ne veux pas freiner son enthousiasme d'autant qu'il me dit, maintenant qu'il sait qu'il aura son petit jardin, "oh Nanny, je suis tout excité, j'ai déjà envie de revenir !". Je suis si heureuse de voir sa passion pour cette simple activité qu'est le jardinage… 
Il a plu une grande partie de la nuit et ce matin le ciel est encore très gris mais les rhododendrons ont repris leur vigueur. C'est avec beaucoup d'émotion que je reprends mes rituels :
et d'abord, arranger le reste d'un magnifique bouquet 
reçu il y a une semaine, une pensée reconnaissante à mon généreux donateur… 
La lumière d'une bougie, le parfum d'un bâton d'encens et celui d'un Castelton qui me rappellent de merveilleux souvenirs chez Picorette… 
Il ne m'en reste quasi plus, juste de quoi en infuser une deuxième théière, il faut absolument que je découvre ceux de cette année ! Je retrouve cette sérénité qui m'avait quittée depuis un certain temps, mon cœur exulte, mon âme est en paix… 
C'est sous un beau ciel bleu et blanc que, pieds nus, je marche dans l'herbe du jardin, l'énergie de mes arbres et celle de la terre me procurent un merveilleux bien-être. 
En rentrant, un Matcha corsé comme apéritif, je savoure mon bonheur. J'aurais dû me rappeler que je ne peux pas solliciter trop mon muscle qui se met à battre très fort, trop. Je ne m'inquiète pas, je dois seulement faire attention. Un merveilleux long week-end s'achève, préfigurant des jours bleu-soleil, MERCI la VIE !