dimanche 7 janvier 2018

Première semaine de cette année toute neuve

Aujourd'hui, 2018 a une semaine. Déjà. Le temps file si vite, poussé peut-être par les très fortes rafales de vent cette semaine, des pointes de 100km près d'ici, beaucoup de branches cassées mais aucun dégâts matériel, ce qui ne fut pas le cas partout. J'aime la violence de la Nature qui se déchaîne mais je ne suis pas sortie, me rappelant la mésaventure qui m'est arrivée à la fin du siècle passé : grisée par le spectacle, je me suis précipitée dehors pour aller au fond du jardin, à l'aller aucun problème... j'avais le vent dans le dos, j'avais l'impression de toucher à peine le sol. Pour revenir par contre, ce fut autre chose, impossible d'avancer tellement le vent soufflait avec violence, j'ai mis près d'1/4 d'heure pour faire ... 70 mètres ! Mon pauvre mari par contre a mis plus de 2H30 pour revenir, il a quitté son cabinet à 20H et est arrivé à la maison à 22H38 exactement ! Semaine calme à part cela, lecture, musique, méditation et thé toujours. Comme un recentrage après le mois de décembre.
Et bien sûr, une tâche importante : soigner les monstres marins de mon petit Dragon... Ces minis-crustacés n'ont quasi pas grandi me semble-t-il, par contre ils ont proliféré, je me demande quelle est leur durée de vie, rien n'est indiqué sur le mode d'emploi. Ce samedi 6 janvier, c'est la fête de l'Epiphanie dont j'aime le symbolisme, j'en ai parlé entre autres ici : http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2009/01/cest-lepiphanie-aujourdhui.html. A ce sujet, je voudrais ici transférer un commentaire de mon cher ami Jean-Claude qui, comme toujours, est à la fois érudit et très accessible : "Merci, Chère Francine, pour ce beau rappel des Rois Mages. En est-il encore ? Mais il ne faut pas perdre l'Espérance ! Car il y a toutes sortes de Rois, et de Reines !
Peut-être en sommes-nous, à certains égards ?
"01 Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des Mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem
02 et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’Orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
03 En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui.
04 Il réunit tous les grands-prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ.
05 Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :
06 Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. »
07 Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ;
08 puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
09 Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant.
10 Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie.
11 Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
12 Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin." (Mt 2, 1-12)
L'OR, métal précieux par excellence, synonyme de beauté, de richesse et de gloire.
L'ENCENS, par sa fumée odorante, s'élevant vers le ciel et se répandant partout, synonyme de prière et d'adoration.
LA MYRRHE, par ses vertus euphorisantes et anesthésiantes, rappelant les souffrances de la vie, "usque ad mortem", et le respect de la mort et de l'ensevelissement.

En y réfléchissant, LE THÉ les résume tous les trois. Sans oublier que, comme les Mages, il nous vient de l'Orient !
Quel plus beau présent pouviez-vous apporter, Chère Francine
en ce jour de la Lumière qui ré-apparait en nos ténèbres. Merci !
mais nous la célébrerons demain, jour du retour des sports d'hiver de petit Georges et ses parents, j'ai hâte de les revoir. 
Ce dimanche, avant d'enlever les décors de Noël très colorés en rouge et blanc, je tire au sort l'écrin qui contient ces thés de Noël si particuliers. Ce sera le Laponic vert 
et sa bougie assortie. Cette bougie m'impressionne, je l'ai depuis l'année dernière et elle ne fond quasi pas, par contre elle grésille toujours et son parfum remplit la pièce, je me croirais dans une pinède... 
Plaisir des sens, ces saveurs sont vraiment en harmonie avec mon esprit apaisé. Après cette semaine pendant laquelle j'ai retrouvé mes repères... 
J'ai inauguré ce deuxième calendrier, chaque jour on tire au hasard une petite pochette contenant un thé ou une tisane. Mais aussi un vœu : Utopie et Fleurs de camomille, Partage et Strong British breakfast, à mon grand étonnement j'ai aimé malgré l'Assam, dû certainement à l'équilibre avec le Darjeeling, c'est tout le talent du créateur, je pense que je me l'offrirai bientôt, on aura tout vu...  ; Quiétude et Darjeeling, Prospérité et thé noir vanille, là, je n'ai pas aimé, la vanille est trop présente, pour moi c'est écoeurant, je dois dire que je n'appécie pas trop la vanille ; Joie et Thé vert aux fleurs de jasmin, Sérénité et Une autre idée ?, je ne l'ai vraiment pas aimé, c'est à base de Rooibos et définitivement il ne passe pas ! Et aujourd'hui Plaisir qui contient une tisane Jardin d'Alix. Je le savourerai ce soir. J'aime l'idée de découvrir les thés de cette manière, bonheur de retrouver certains thés que je n'avais plus comme le thé vert aux fleurs de jasmin... Ce midi, mon mari m'invite au restaurant, "comme cela le temps passera plus vite", - j'ai eu un coup de fil de mon beau-fils me disant qu'il y a beaucoup de brouillard sur la route du retour, ils ne seront donc pas ici avec 16 ou 17h-, quelle belle idée, merci Doudou. 
Tout est prêt pour célébrer cette belle fête de l'Epiphanie. 
Et les voilà enfin, Papa et Maman ont l'air bien fatigués, plus de 600 km pour arriver jusqu'ici... Par contre, petit Dragon est en pleine forme et espère être le roi mais il se retient de ne pas aller voir à l'intérieur du morceau de galette. C'est son Papa qui a eu la fève, 
MAIS en voyant sa mine déconfite, il a abdiqué en faveur de son fils qui n'a pas voulu du titre de Roi 
mais celui de Prince ! 
Jolie fève en porcelaine... qui va très bien à petit Georges !... 
Le Roi doit choisir sa Reine, entre sa maman et sa Nanny, le choix est fait, Sigmund est sans doute passé par là... 
Puis nous avons droit au compte rendu du séjour à la montagne : ici avec son moniteur de ski de fond, 
et là, sur la piste avec sa maman. Mais il y a eu aussi de la luge avec son papa, la visite d'une fromagerie où il a bu du lait sorti du pis de la vache, et mille autre choses qui ont ravi la curiosité de ce petit garçon heureux de vivre et qui s'intéresse à tout ! Je leur ai proposé de souper ici avec des pâtes fraîches au fromage et au jambon et des litchis comme dessert. Un peu de lecture avec sa Nanny et il est temps de rentrer, demain, c'est la rentrée des classes, il faut reprendre un rythme adéquat. Je pense aussi à mes deux petites-filles qui sont en pleine session d'examen, courage mes chéries, je ne doute pas de votre réussite que nous fêterons bientôt ! Et une pensée toute particulière à deux amies chères : Fanou qui fête son anniversaire aujourd'hui et Fabienne qui le fêtera demain, nous les célèbrerons cela aussi. Ici s'achève ce premier week-end de cette année toute neuve, j'espère que les autres seront pareils... 

2 commentaires:

Martine Langelé a dit…

Bonsoir Francine, quel plaisir de te lire et de voir ton adorable petit dragon grandir et s'épanouir à chaque nouvelle photo! Notre festive et chaleureuse Belgique ainsi que - surtout - ses grands parents aimants y sont à coup sûr pour quelque chose !
Moi non plus, je n'aime pas le rooïbos dont on me rabat un peu trop les oreilles en ce moment, mais bon, il en faut pour tout les goûts...
Par contre la liqueur de Jin Hou Cha (dont tu as vu la photo sur FB), m'a apporté les notes que j'espérais : poudre de cacao et de café (j'ai apprécié,même si je n'en bois jamais) pour finir sur des notes subtiles d’agrumes et de malt.
Je suis avec passion l'actualithé de Carine et de Martine mais je suis parvenue à rater une dégustation de pu erh que cette dernière avait organisée récemment. J'en suis toute déçue encore ! J'attends donc la venue d'Olivier Schneider, ce si sympathique spécialiste du pu erh et je ne manquerai pas de te prévenir pour voir si cela te tente de tester ses trésors ensemble.
je te souhaite une bonne soirée joliment théinée et t'embrasse de tout mon cœur.

Francine a dit…

@ Martine: merci pour ce message très toi! Ce petit Dragon me fascine, il s'intéresse à tout, entre autres aux monstres marins dont j'ai eu la garde pendant les vacances mais surtout ce sont ses progrès en langues qui me marquent le plus, mandarin, français et anglais et SANS ACCENT!
Belle description du Jin Hou Cha qui me fait saliver, où l'as-tu déniché?
Une rencontre avec Olivier Schneider vaut vraiment la peine, je suppose que quand il viendra en Belgique, il passera par chez Martine.
Quant à Carine, c'est toujours un vrai bonheur de la rencontrer, je voudrais organiser quelque chose chez moi pour fêter le printemps, je te tiens au courant.
Je te souhaite une belle soirée théinée mais je ne sais pas encore quelle saveur... Je t'embrasse fort en attendant le bonheur de te revoir!