jeudi 8 mars 2018

De l'enfer ... au purgatoire

Depuis le 25 janvier, je sais la cause de mon immense fatigue, je pensais d'abord que c'était le manque de lumière mais je me sentais de plus en plus épuisée. J'ai finalement décidé d'aller consulter mon médecin généraliste et là une prise de sang a révélé une absence de défense immunitaire et le champs libre avec entre autres une poussée limite glycémie et une tension très élevée 17-11 alors que d'habitude j'ai entre 12 et 14/8. Il m'a donc envoyée en urgence chez un diabétogue à Saint-Pierre à Ottignies. Vu mes résultats catastrophiques, il a voulu m'hospitaliser une semaine mais je ne peux pas laisser mon mari, j'ai donc été traitée en ambulatoire, l'infirmière cahrgée de me suivre me téléphonait tous les jours avec en plus des visites très (trop à mon goût) régulières dans son service pour contrôler ma glycémie parce que je suis devenue insulino-dépendante, c'est pour moi une horreur, je vis cela comme un enfermement et mon moral en a pris un coup. Je n'avais pas le choix, soit être très rigoureuse et disciplinée, soit mettre ma vie en danger. J'avoue avoir hésité, la mort ne me fait pas peur, c'est la plus belle aventure, indicible. Par contre ma terreur est de devenir dépendante, diminuée, heureusement l'euthanasie est permise en Belgique. Hier ENFIN, lors d'une énième visite, j'ai eu une meilleure nouvelle, je réponds bien au traitement, avec un bémol, je suis toujours aussi fatiguée mais je dois être patiente parait-il et ce n'est pas n'est pas ma qualité dominante ! Alors ce matin, je reprends ce qui m'a tant manquer. 
Dans ce ciel un peu tourmenté les nuages gris s'éloignent enfin pour faire place aux nuages blancs sur fond bleu... Reprise avec émotion de mes rituels : choix d'un thé et d'une théière : 
Un jardin de Balasun très théiné et une première tasse, tasse de reconnaissance envers ma chère Fanou qui a été non seulement mon chauffeur pendant tous ces allers-retours. Mais aussi un énorme soutien quand je ne croyais plus à rien, je n'oublierai jamais ! 
Je retrouve mes marques dans ce lieu empreint de paix : musique et lecture. Je me sens mieux, un peu euphorique même et je pense à tous celles et celui qui m'ont témoigné leur Amitié pendant ces jours sombres. MERCI à vous, on se reverra très vite maintenant... Cet après-midi, j'ai été rappelée brutalement à la réalité : j'ai cassé une théière, elle m'a échappé de la main droite, les séquelles neurologiques de mon zona se sont réveillées provoquant des décharges électriques. Déception immense mais je ne me suis pas effondrée, je crois maintenant en ma guérison...

6 commentaires:

Martine L. a dit…

Je suis infiniment triste d'apprendre ce qui t'arrive. J'étais inquiète, à raison malheureusement. Cependant, c'est une chance de trouver un traitement qui fonctionne, crois-moi, j'en sais quelque chose (ce n'est pas pour le même mal) mais que c'est angoissant lorsque la santé flanche comme ça. On se sent démuni, tel un petit enfant face à des angoisses indicibles. Je suis heureuse que tu reprennes tes rituels théinés, pour le moral, cela ne peut que t'aider ma douce et chère amie du thé. Je t'embrasse très fort et te souhaite du courage et de la...patience (du temps au temps comme disait François M, c'est plus soutenable que le mot).

Fanou a dit…

Un joli message de courage que j'ai lu avec beaucoup d'émotion.
Merci d'avoir tenu ta promesse.
A Mercredi.

Francine a dit…

@ Martine: que tes mots me font du bien à l'âme très chère Martine, je te reconnais bien là. J'ai repris confiance depuis la semaine dernière, je réponds mieux au traitement "physique" mais je suis encore très stressée, la santé de mon mari se dégrade et cela m'angoisse... Je reprends doucement goût à ma (notre...) drogue en étant très prudente, transportant mes théières de la main gauche. Je te souhaite une belle journée, théinée évidemment, je t'embrasse avant le plaisir de te revoir!

@ Fanou: à toi aussi chère Fanou, mon IMMENSE MERCI! C'est grâce à toi que je commence à voir la fin du tunnel, si mon moral n'est pas encore au beau fixe, il n'est plus au 5ème sous-sol et j'espère que les visites à Saint-Pierre s'espaceront, je préfère te voir dans un autre cadre... A demain, belle journée, je t'embrasse

Martine L. a dit…

Bonne et douce journée théinée à toi aussi Francine...Ha, oui, lorsque nous nous reverrons (très bientôt, je l'espère si fort), il faut ABSOLUMENT que je te parle de ta fabuleuse nappe ! (waouh !!!) Gros bisous (courage) <3

Francine a dit…

@ Martine: je l'espère aussi chère Martine! Tu parles de quelle nappe, celle avec les théières? Je l'ai achetée à Londres, théière assortie et mug qui, malheureusement m'a échappé dernièrement. Belle fin de journée de vrai printemps. Bisou

Thé Sur mesure a dit…

Chère Francine,

Je découvre seulement ce billet, avec grand retard.
Et suis d'autant plus heureuse de celui de Pâques.
Je t'embrasse!