dimanche 22 juillet 2018

Il y a week-end et week-end...

Après le week-end dernier, très animé comme j'aime : http://la-theiere-nomade.blogspot.com/2018/07/quel-week-end-un-samedi-de-folie-le.html , celui-ci par contraste fut tout autre, et j'aime aussi ! 
Ce samedi, un ciel sans aucun nuage, pas un bruit à part le roucoulement des tourterelles. 
Dans la tasse, un Sencha : soleil et ombre tracent le ying et le yang... Méditation. 
En préparation, un Genmaïcha. J'ai décliné l'invitation de mon mari à aller au restaurant, je suis trop bien ici loin de la foule, dans ce paradis propice à vivre pleinement l'Instant. Comme chaque jour, aller enlacer mes arbres dont énergie apaise et vivifie en même temps. 
Ces trainées blanches sont les stigmates d'un massacre... Je n'y ai pas assisté. Je vais rarement pour le moment de ce côté du jardin, pas d'arbres, plus de fleurs et du foin qui remplace le gazon. 
Il y a 2 jours, j'aperçois ce que de loin j'ai d'abord pris pour le ballon de Georges, 
mais de plus près, aucun doute, un magnifique nid de guêpes ! 
Magnifique architecture, va-et-vient incessant que j'observe aux jumelles. Ce n'aurait été que de moi, je l'aurais laissé - petit Dragon est à la côte jusqu'à la fin du mois - mais Xavier ne l'entendait pas de cette oreille. 
Arrosage des plantations du petit jardinier, l'ail d'abord. 
Et les tournesols. J'aurais aimé les rempoter, elles sont beaucoup trop serrées mais je voudrais le faire avec lui : en laisser quelques-unes et rempoter les autres pour qu'il voie qu les premières ne grandissent pas beaucoup tandis que les autres, enfin libérées, s'envolent ver le ciel. C'est ainsi qu'on apprend… 
A propos de tournesols, je n'en ai pas semé cette année mais mon mari m'en a offerts, je me demande si les mésanges vont s'en régaler comme ici par exemple : http://la-theiere-nomade.blogspot.com/2014/09/a-j-1.html
Un regard admiratif vers le ciel, désolé vers la "pelouse"... 
Un frugal repas, quand il fait chaud je n'ai pas faim 
en pensant que la semaine dernière nous étions réunis. On voit sur cette photo que petit Dragon n'était pas en forme. Depuis, il est remis et son père m'a appris qu'il avait fait 10 km à vélo entre autres ! 
Et de bonnes nouvelles de ma filleule qui est aussi très sportive, elle va assister au passage du tour de France ! Tandis que mon mari assiste au défilé militaires, je fête à ma façon ce 21 juillet en écoutant le grand Jacques. Ce dimanche, un peu de ménage, ma femme de ménage est en vacances… 
Après le diner, je veux m'installer sur ma terrasse, malgré le 33° une légère brise rend l'air respirable. Je m'apprête à entamer la lecture de Ecoute le chant du vent de Haruki Murakami, j'ai acheté ce livre pour le titre quand le téléphone a sonné : ma copine Marie-Laure en larmes m'annonce que sa maman est au bout de sa vie : son mari est mort il y a 2 ans et depuis elle se laisse aller, le risque d'un couple fusionnel... Nous avons beaucoup parlé même si je suis bien impuissante à l'aider, contrairement à moi elle n'accepte pas le comportement de sa maman. J'ai beau lui expliquer que chacun est libre de choisir sa fin de vie… 
Après ce coup de fil si difficile, je vais me préparer un Matcha latte et je vais relire La traversée du jour: Compassion, accompagnement de fin de vie et euthanasie écrit par le Docteur Philippe Lebecq, mon médecin traitant. La quatrième de couverture résume très bien le contenu de ce livre empreint de tant d'humanité et de respect : "Contre-vérités, idées reçues, stéréotypes... L'euthanasie et plus largement l'accompagnement de la fin de vie, en sont accablés au quotidien. Que cache cette violence à l'égard de voies ouvertes avant tout pour soulager la souffrance ? La peur, sans doute, face à cet épisode de vie si particulier. Une part d'incompréhension, certainement".Un livre tout en nuances, en sensibilité, très éclairant sur ce sujet encore largement tabou... Une fin de week-end qui me ramène à l'Essentiel, cet Inconnu que la plupart redoutent malheureusement… 

4 commentaires:

Cathy a dit…

Bonjour chère Francine

Oh comme je suis contente de pouvoir lire que le mois de juillet apporte du bonheur.....
Qu'elle belle réunion de famille :)
Tu me diras pour Murakami, car c'est un des auteurs Japonais que je n'arrive pas à lire ! oui tu lis bien :)))

Passe une bonne journée, mais fait attention notre astre préféré chauffe beaucoup en ce moment ;)
BIse

Francine a dit…

@ Cathy: c'est vrai que juillet a été particulièrement riche en émotions… et ce n'est pas terminé, à suivre!

Ah Murakami, je ne le comprends pas du tout! Quel est le sens de son "auto-préface"? J'ai été jusqu'au bout, dur, dur... et j'ai même lu une dizaine de pages, mais je n'irai pas plus loin, je comptais te demander des éclaircissements!...


L'astre exagère un peu, mon vieux cœur trinque et l'ozone est très présent même ici. Et j'attends avec impatience la pluie, le jardin souffre (oui, tu lis bien)


Bon Week-end et j'espère à très vite avec mon amie Fanou, bisou

Anonyme a dit…

Chère Francine, je viens de recevoir La traversée du jour et les premières pages de l'avant-propos me font t'envier ton médecin traitant. Merci d'avoir parlé de ce livre. K

Francine a dit…

@ Kriss: merci pour tes mots chère K, parler de ce livre est une façon pour moi de rendre hommage à ce grand Monsieur… C'est lui qui m'a sauvée quand j'étais très mal. Bonne journée, bons thés et bonnes lectures.