dimanche 3 juillet 2016

Intenses rétrolfactions et beaucoup d'émotions

D’abord  un samedi magique, la première partie passée entre filles avec mon adorable Perle d’Orient, pendant père et fils allaient découvrir le Musée du train, nous nous sommes retrouvés à l’heure du souper avec un petit Dragon enthousiaste, les yeux encore éblouis par tout ce qu’il avait vu… et fait : conduire un TGV !  Gestes à l’appui, il m’a expliqué comment avancer et freiner en arrivant en gare. Et d’ajouter "mais tu dois d’abord guérir ta main Nanny et puis aussi il faut faire la queue parce qu’il y a beaucoup de monde". Après l’incontournable moment de lecture, je suis montée pour récupérer de ces 2 premiers jours remplis d’émotions d'avoir enfin retrouvé la vraie vie. Si pendant la journée, je ne sens quasi plus rien, le soir la douleur refait encore surface. Ce dimanche sera consacré à mes essentiels, je serai seule Xavier va manger avec son fils. 
Dehors, un timide liseré bleu traverse ce ciel qui est encore très gris. Mais dans mon cocon, j’ai de quoi me réchauffer le corps et le cœur. 
A commencer par ce Yunnan Golden Pearls griffé ThéÔdor que j’ai retrouvé avec bonheur au Fossé fleuri dont je reparlerai tantôt. 
Pendant qu’infusent ces feuilles aimées, ces notes harmonieuses du qin, propices à la méditation, envahissent la pièce. 
La chaleur du breuvage alliée à la douceur de la musique me plongent dans un état de béatitude que je ne connaissais plus. Et des souvenirs  forts rejaillissent, comme quand j’ai découvert ce thé fabuleux :
http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2012/11/une-autre-forme-de-retrolfaction.html . Merci cher Guillaume de me l’avoir conseillé en joignant le geste à la parole ! Une deuxième théière pour continuer ma rêverie éveillée en me laissant bercer par cette envoutante musique dont je ne me lasse pas : http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2015/08/changements.html Merci à mon cher mari pour ce beau cadeau, et pour tout ce qu’il a été pour moi pendant ces semaines difficiles ! 
Les notes se sont tues, les belles sont à présent bien à l’abri dans leur écrin, d’autres souvenirs bien plus récents m’emmènent vers cette ville que j’aime : Namur. 
Retour en arrière à la découverte de ce lieu dont je rêvais depuis près d’un mois : Le Fossé fleuri
Nous faisons connaissance de Martine, l’âme de ce lieu magique, "une très belle rencontre qui m’a beaucoup touchée" m’a dit mon amie Michelle, émue. Et qu’elle m’a enlevé les mots de la bouche, c’est peu de le dire !  Mais avant de lui donner la parole, une tasse de thé, un Pu Er pour Mich
 et pour moi un Sencha Uraka. Et une première crainte levée, il y a ici un espace dégustation. Tandis que Mich se régale de son Pu Er,  je retrouve ce que j’aime dans les thés japonais de qualité : ces notes végétales et marines à la fois de cette première récolte du printemps, émotion gustative intense mais pas que... 
La deuxième infusion est toujours  aussi fraiche, légèrement beurrée aussi, je sais déjà qu’il fera partie de mon colis, Mich emportera le Pu Er (entre autres)! 
Mich est fascinée par cette œuvre d’art en ferronnerie qui bouge légèrement au moindre petit courant d’air 
et elle m’apprend qu’elle connaît bien ce "lustre" mais qu’elle veut chez elle le modèle supérieur…, c’est vrai que sa salle de séjour est très grande ! C’est vrai qu’il y a une véritable harmonie dans l’agencement de ce lieu. Martine nous explique comment elle a pu aménager cet espace en respectant les exigences liées au classement de cette belle demeure. Pour ne rien oublier de tout ce qu’elle nous a dit, je veux reprendre mes notes et là ô horreur et mystère, je ne les retrouve plus, je suis allée fouiller la poubelle à papiers mais rien, je vais donc être brève et ne parler que de ce dont je suis certaine, désolée chère Martine mais je reviendrai ! (Je n’ai d’ailleurs pas besoin de cet acte manqué, en nous quittant ce sont mes dernière paroles, d’autant que je n’ai pas ramené tout ce qui me manquait ici, je ne savais pas qu’il y avait un tel choix dans ce lieu magique !) 
Le carrelage du sol 
comme les magnifiques poutres du plafond donnent à cet intérieur ses lettres de noblesse, mais comment harmoniser ces témoins du passé avec notre époque moderne ? En leur expliquant ce qu’elle voulait Martine a confié l’aménagement intérieur à une seule famille dont la spécialité de chaque membre a permis ce résultat impressionnant. 
Comme ici le métal et le chêne clair qui mettent en valeur les murs et le sol garni de pierres bleues. Et correspondent bien à ces autres thés d'excellence, le Pu Er griffés Olivier Schneider.
Tandis que Martine conseille des clients, Mich et moi continuons à admirer ce lieu hors du temps si propice aux échanges, ce dont nous ne nous privons pas, cela fait si longtemps que nous ne nous étions plus rencontrées ! 
Revenons maintenant au concept initié par Martine qui explique la raison de l’espace dégustation.
Sur les étagères à droite de la première pièce sur trouvent les boîtes de thé classées par couleurs. 
Sur la première rangée, des écrins consacrés à faire découvrir le contenu aux visiteurs. Et c’est ici que se justifie l’espace dégustation : il permet de découvrir la saveur d’acheter "ce parfum qui se boit".  Je ne connais aucun autre endroit où c’est possible… Et si le temps ne permet pas de se poser, ce qui serait dommage !, les plus pressés peuvent repartir avec une mousseline. Et cela non plus je ne l’ai jamais rencontré nulle part ailleurs !
Quelques jolies porcelaines complètent les étagères, mais là je n’ai pas craqué... je n’ai plus de place, Michelle par contre a craqué ! 
Du côté droit se trouvent les grandes boîtes contenant le thé en vrac, dont quelques-unes seront allégées après notre départ !
 Ici, j’explique à Martine quand et comment j’ai connu ThéÔdor, rue des Sablons ainsi que ma rencontre avec son créateur qui m’avait impressionnée et qui s'est transformée en vraie Amitié : "aux âmes bien nées…" Nous quittons momentanément LE lieu pour aller casse une graine à deux pas de là mais nous revenons bien vite pour un thé d’après-midi. 
Mich avait humé les parfums d’une boite noire dont le contenu ne m’est pas inconnu, il s’agit de Perseus, maintenant dans la tasse. Nous repartirons toutes les deux avec une boîte ! Eh oui, c’est le seul que je n’avais pas (la bergamote et moi…) mais qui me rappelle d’autres fabuleux moments et des rencontres au diapason :
http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2015/09/deuxieme-jour-de-revelations-ou-cela-va.html
Elle a rejoint maintenant les deux autres, 
largement entamées mais je sais que je pourrai les remplir quand je voudrai, je ne vais donc pas m’en priver…  Ce n’est pas par hasard que je choisis Phoenix, dans la boutique se trouvent quelques gâteries judicieusement sélectionnées par Martine : 
entre autres des chocolats Marou, artisanaux, qui font vivre tout un village là-bas au Vietnam 
et d’autres de leur pays d’origine très bruts que je vais découvrir. J’en dirai plus que je retournerai, sans mes notes je ne fais plus confiance à ma mémoire. 
Je ne sais pas encore lequel je choisirai 
mais je suis certaine que les saveurs de la tasse s’harmoniseront très bien… 
Encore une fois, je n’ai pas assez de mots chère Martine pour qualifier notre rencontre faite de chaleur, de simplicité et de passion, celle de l’Excellence et du Beau. 
A très vite, peut-être sur la terrasse cette fois ! Mais pour moi, ce sera en train, éventuellement en voiture mais certainement pas à vélo, je ne suis pas triathlonienne = message pas codé du tout cette fois. Et des fois qu’on croirait que je perds la boule, Martine fait chaque jour 55 km aller, pareil au retour pour venir ici, une paille pour elle, la triathlonienne ! C’est ici que se termine ce premier week-end de juillet comme je n’en ai plus connu depuis plus d’un mois, la vie est pleine de grands bonheurs ! 

8 commentaires:

Francine a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Coucou, superbe billet, cela me fait tout drôle de me retrouver dans ton blog, moi qui rêve chaque fois que je le lis. 😊
Je n'ai pas encore eu le temps de goûter tout les thés emportés (we chargé😜). Mais en rentrant.... Martin et son amie (qui connaît et adore les thés THEODOR) avaient déjà puisé (2 théières 😝) dans la magnifique boîte de Perseus. Encore merci pour cette journée.
Bizouille 🐸

Martine Longrée a dit…

Plaisir partagé!!
Merci infiniment pour tant de compliments et d'enthousiasme !!!
au plaisir de vous recevoir à nouveau au Fossé Fleuri.... pour d'autres découvertes?!

Martine

Thé Tea-Cha a dit…

Bonjour Francine,

C'est beau de voir que tu passes d'agréables journées entourée de ta famille, de tes amis et de thé, bien sûr.

Vivent les salons de thé et les belles découvertes!

Bises,
Ségolène

sugi a dit…

Bonjour Francine
Merci pour ce partage, c'est toujours un plaisir de te lire!!
Voilà un lieu qui est fort tentant et que je compte bien y faire des un tour très bientôt (j'espère vendredi)

Bise et bon thés
Amicalement
Sugi

Cathy a dit…

Bonjour Francine

Heureuse de pouvoir denouveau lire tes aventures.... ;)
Avec un si long billet j'espère que tes doigts ne te font pas trop souffrir maintenant.

Bises et bon rétablissement accompagné d'un bon thé !

Francine a dit…

@ Miche: on remet cela quand tu le souhaites!

@ Martine: encore MERCI pour cet accueil très dans l'esprit de ces thés d'exception, à très bientôt!

@ Ségolène: très heureuse de te revoir ici... Quand venez-vous en Belgique?...

@ Sugi: je suis certaine que tu vas aimer

@ Cathy: je vais mieux mais je dois encore me ménager (voir mon dernier billet). J'espère pouvoir bientôt aller à Antwerpen pour découvrir ton nouveau resto!

Bonne soirée à vous, bons thés et à très vite

sugi a dit…

J'ai effectivement beaucoup aimer :-)
On compte bien y retourner ^_^