dimanche 29 octobre 2017

Grand changement à partir de demain...

C'est aujourd'hui le dernier jour où je peux profiter de mon salon bleu-thé... Et je ne compte pas m'en priver ! 
Demain, on démolit cette baignoire piscine comme l'appelaient mes petits-enfants quand, petits, ils s'en donnaient à coeur-joie. C'était pour moi aussi un moment de détente, elle était suffisamment grande pour que je puisse y faire la planche ! Elle va certainement me manquer un temps, mais mon mari a du mal à y descendre, elle sera remplacée par une douche. 
Dehors, le ciel est tout gris ce matin, 
c'est l'heure de mes rituels, un thé, le cadeau de ma chère Carine : un
Yunnan dont les feuilles ne sont constituées que de bourgeons, une théière sur laquelle est inscrite une parole de Lu Yu : "Le thé n’était pas seulement un remède pour combattre la somnolence. C’était un moyen d’aider l’homme à retourner à sa source, cette heure dans le rythme du jour quand le prince et le paysan partagent les mêmes pensées et le même bonheur en se préparant à retourner à leur destin" et une tasse assortie sur laquelle est inscrite cette belle phrase : "Je suis le thé, je dilue le spleen et je parfume le bonheur". Et pour créer une ambiance propice à la méditation d'abord, un bâton d'encens et la lumière de cette bougie. Et une phrase me revient, je crois qu'elle est de Confucius : "Celui qui sait une chose ne vaut pas celui qui l'aime. Celui qui aime une chose ne vaut pas celui qui en fait sa joie" ... Ma joie, ce matin est de me plonger dans cette Terre chinoise que je comprends certainement mieux qu'à l'époque lointaine où j'y pénétrais pour la première fois... Et qui pourtant m'avait tellement marquée déjà, un signe? 
Petit-déjeuner en compagnie de mon mari qui se remet lentement et des oiseaux qui eux aussi viennent se sustenter avant de retourner à ma lecture. 
La grisaille a fait place à un ciel comme je les aime, avec un timide soleil qui donne au paysage cette belle lumière. Cela me donne envie d'interrompre momentanément ma lecture pour baptiser mon dernier chawan:
http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2017/10/un-week-end-dete-en-octobre.html, acheté pour me consoler de ne pas encore avoir LES calendriers, ce sera pour samedi prochain avec les mêmes actrices ! 
Le vert émeraude de cette poudre de jade ressort très bien dans le fond du bol, 
Les bulles de ce
matcha exceptionnel explosent à la surface et me replongent dans cette inoubliable journée d'août chez Picorette
Je suis sur un petit nuage, même si je suis physiquement seule à savourer ce nectar, les acteurs de cette escapade normande m'entourent et provoquent une fois encore d'intenses émotions, MERCI à vous... 
Après le dîner, retour dans mon cocon, j'aimerais terminer la lecture de ce monument qui a obtenu le prix Nobel de littérature avec dans la théière un
Dong Ding de printemps, cadeau de ma chère belle-fille que j'aurais aimé voir ainsi que petit Dragon et son papa mais tant que mon mari n'est pas guéri, il n'en est pas question je ne veux pas que les virus émigrent... Le temps passe, et après une deuxième théière, je dois renoncer à terminer La Terre chinoise, je dois absolument protéger mes trésors, mon salon bleu-thé jouxte la salle de bain et j'ai peur que le calfeutrer ne suffise pas... Je redoute vraiment ces travaux, quand la cuisine a été refaite, des mois après je retrouvais encore des poussières... 
Le soir tombe rapidement et je suis loin d'avoir terminé... Christo, si tu m'entends, au secours!... Tout en faisant ce que je peux pour limiter les dégâts, je repense à l'année dernière à cette même époque.
http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2016/10/un-dernier-week-end-doctobre-flamboyant.html
Cette année nous fêterons Halloween le 12 prochain, super Zouzou, la Maîtresse de cérémonie reviendra et prendra les choses en main ! Petit Dragon a déjà son déguisement et est très impatient, ce sera certainement magique ! Jamais je n'aurais imaginé cela si ma petite-fille Sarah n'était pas née aux USA... Mais comme devenues grandes, elles y tiennent encore plus, je ne peux pas les priver de cela d'autant que petit Georges sera certainement la vedette ! Ce dernier week-end d'octobre se termine, nous sommes passés à l'heure d'hiver et cela ne me convient pas vraiment mais que faire à part m'adonner à mes passions... Dans d'autres lieux! 

4 commentaires:

Carine Amery a dit…

Courage, ma chère Francine, parce qu'en effet, le thé et les poussières ne font pas bon ménage!
Je te souhaite juste que tes craintes soient sans objet!
Je viens de me préparer une petite théière du thé que tu m'as offert, pour terminer en beauté ma journée de travail qui a été décousue et fatigante.
Et l'effet que j'en espérais est au rendez-vous: il me comble au-delà de ce que j'espérais!
L'élégance et le raffinement des fleurs, la suavité du miel et le moelleux de la cire d'abeilles, voilà ce qui, en plus de me consoler, me régénère, restaure mes forces.
Heureuse que ton mari se remette.
Je suis désolée que l'article de Madame Figaro ne mentionne pas Théodor, mais quand même très satisfaite que Kusmi ne soit pas cité.
Je t'embrasse!

Francine a dit…

@ Carine: MERCI pour tes mots qui me réchauffent le cœur, et j'en ai besoin! Déjà que je redoute ces travaux mais ils n'ont pas commencé alors que j'ai un papier avec le déroulement de ces travaux! Je me suis mise dans une colère noire, je vais me renseigner pour savoir quels sont mes droits mais ils ne vont pas me mener en bateau; du coup ils viennent demain à 7 heures et ils partiront quand ils auront rattrapé leur retard!
Le thé aurait dû me calmer mais malheureusement il n'en n'est rien, je n'arrivais pas à me calmer... Heureusement ce soir, cela va un peu mieux, je vais donc aller dans mon cocon et me préparer un Baozhong. Je suis ravie que mon modeste petit cadeau est eu sur toi un tel effet...
Pour l'article du Figaro, ce n'est pas grave comme tu dis Kusmerde n'est pas cité.
Bonne soirée théinée je suppose, bisou et à très vite

Carine Amery a dit…

Courage et thés: font des miracles contre l'amère adversité!
Je t'embrasse au Yunnan!!

Francine a dit…

@ Carine: que c'est joliment dit! J'ai pu le constater ce WE... j'ai pu avoir très momentanément accès à mon cocon, que du bonheur...