vendredi 16 août 2013

Une journée quasi ordinaire

Tous les matins, avant de choisir mon premier thé (ou de me laissée choisir par lui…), je me "soigne". 
Un petit sachet d’ Essence de pollen de théier dilué dans une eau à 60° 
et une première infusion instantanée dans une eau à 85° de cet autre petit sachet contenant 3 étrangetés. 
C’est du pollen de théier dont je veux parler aujourd’hui. C’est lors d’une rencontre chez Source de Lumière pendant cet hiver très prolongé alors que je me plaignais de mon manque d’énergie que Jing m’a fait découvrir ce remède. Depuis, j’en prends très régulièrement et tous les jours depuis plus d’un mois. Si je ne peux lier mon énergie retrouvée au pollen (est-ce lui ou le soleil qui a rattrapé son retard ?), j’ai constaté que depuis que j’en prends, je n’ai plus ces fringales de chocolat, je n’ai rien changé à mes habitudes, je mets donc ce miracle sur le compte du petit sachet argenté. Je recopie ici les infos reçues de Jing : « Le pollen de théier contient naturellement beaucoup de protéines, peu de matières grasses et peu de sel. Il contient également tous les minéraux (calcium, magnésium, fer, zinc) et de nombreuses vitamines (B, B1, B2, B3, B5, B6, B9, B12, C) nécessaires au fonctionnement de notre organisme. À la récolte, le pollen de théier renferme 12-20% d'eau, 20-25% de protéines, 25-48% de sucres (fructose et glucose) ainsi que 11 types de vitamines et 27 sortes de minéraux. Il contient 10-13% d'acides aminés, dont 8 acides aminés indispensables au corps humain, c'est-à-dire 4-67 fois plus que dans les œufs ou la viande de bœuf. Il contient également sept fois plus de fer que la viande de bœuf, et deux fois plus de calcium que le lait de vache. En ce sens, le pollen de théier constitue l'aliment naturel le plus nutritif du monde et constitue un excellent complément alimentaire. Naturellement pauvre en sodium, il est très apprécié des personnes souffrant de problèmes d'hypertension et autres affections cardiaques. À l'heure où les aliments que nous consommons sont de plus en plus transformés, une cure de pollen de théier permet d'équilibrer notre apport nutritionnel, particulièrement chez les personnes n'ayant pas une alimentation équilibrée.Une cure de pollen de théier est particulièrement indiquée pour les citadins, qui sont souvent surmenés, tant sur le plan physique que sur le plan intellectuel. Cette cure est indiquée pour toute la famille, et permettra à chacun de retrouver la forme pour profiter pleinement de chaque jour. En Chine, le pollen de théier est considéré comme un complément alimentaire bénéfique pour la santé depuis plus de 2000 ans. Ces dernières années, d'autres pays ont également reconnu ses formidables propriétés nutritionnelles. Une consommation régulière permet d'améliorer les performances sportives (meilleure absorption de l'oxygène), de renforcer les systèmes immunitaire et circulatoire et de mieux lutter contre les allergies. Le pollen de théier a également des effets bénéfiques chez les patients souffrant de stress ou de problèmes d'ordre psychologique. Il permet de pallier un manque de certains nutriments (comme chez les personnes végétariennes ou atteintes de diabète) et permet de soulager la fatigue chez les patients suivant une radiothérapie". Je ne sais rien du processus qui permet d’arriver à ces jolis cristaux roux, je sais seulement, si j’ai bien retenu, qu’il faut 10 kg de fleurs pour obtenir 1 kg mais à vérifier, cela me paraît bien peu, j’en saurai plus le 21... Je parlerai de l’autre petit sachet une autre fois. Après un petit déjeuner léger, retour dans mon salon bleu-thé. 
Il fait à nouveau un temps magnifique après la grisaille d’hier. 
C’est sur la terrasse que je boirai le thé qui m’a choisie, un Tamaryoku-cha griffé ThéÔdor, d’une incroyable douceur, j’en ai déjà parlé ici : http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2013/05/voyage-gustatif-au-japon.html Première infusion, comme une méditation face à cette nature dont je ne peux me passer. Je savoure chaque gorgée de ce thé d’exception en remontant la chaine humaine qui ont amené ces feuilles dans ma tasse : les cueilleuses, même si au Japon quasi tout est mécanisé, le façonnage particulier de ces feuilles qui le sont tout autant, ThéÔdor qui nous offre ce nectar précieux, merci Guillaume pour ton flair si particulier qui nous fait découvrir ces parfums et ces saveurs nouvelles. Je pense aussi à ma chère Cathy qui m’a offert ce Bouddha lors d’une merveilleuse journée (http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2012/10/il-est-des-jours-ou-le-bonheur-est.html J’en redemande, ce sera pour très bientôt (plus que 9 fois dormir…) ! 
Chacun ses occupations ; pendant que mon mari et Robert, notre très précieux jardinier, s’attaquent à ce noisetier qui ne leur a rien fait, 
je continue les miennes : savourer et lire. 
Les belles qui ont tout donné sèchent maintenant au soleil avant d’entamer une nouvelle vie dans un oreiller très particulier. 
Après le dîner, retour dans mon salon bleu-thé, j’ai envie d’un Bai Mu Dan griffé Source de Lumière
C’est vraiment LE thé qui correspond à cette douce chaleur. 
J’inaugure aussi cette superbe "théière" qui m’avait déjà tendu les bras lors de l’inauguration de ce lieu de perdition (http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2013/05/je-suis-allee-au-shangri-la-ou-jai.html ). J’aime cette forme particulière comme un chaudron, fait à la main. Il comprend un filtre en métal dont je ne me sers pas, je préfère voir danser les feuilles. 
Il servira pour transvaser le breuvage dans le pot de réserve. 
Je le partage avec Laurence, c’est son thé préféré. 
Tandis que les infusions se succèdent, nous échangeons à bâtons rompus. Nous nous connaissons depuis longtemps mais cela faisait plus de 2 ans que nous ne nous étions plus vues, c’est grâce à … FB qu’elle est ici. Eh oui, depuis près de 2 semaines, je recevais des pubs sur mon compte émanant d’elle. J’avais beau les supprimer, puis suivre la procédure pour les faire interdire, rien n’y a fait ! Je lui ai finalement envoyé un mail, et ce qu’elle m’a appris par téléphone est fou : ce n’est pas elle qui les envoyait, son compte a été piraté, elle a dû se supprimer et se réinscrire, elle m’a appris par la même occasion qu’elle avait trouvé sur Internet des sites intitulés comment pirater les comptes FB… Je rêve! Mais ce bug a au moins permis cette belle rencontre.
Déjà 5 passages… 
Et ces belles n’ont pas encore tout donné. Cela tombe bien, c’est le thé préféré de Laurence. Et nous avons encore beaucoup à nous dire. 
Au passage, encore une nouveauté : 
ce salon qui a déjà servi de salle de jeu à un petit Dragon, 
il accueille maintenant Furax, sage comme une image… Après 9 infusions, nous allons passer à autre chose. 
Laurence choisit maintenant un Oolong, le Thé des Princes griffé ThéÔdor que j’infuse  en grande théière comme thé de conversation. Laurence évoque une magnifique virée à deux à Paris il y a un certain temps déjà, elle en redemande et moi aussi. Quand j’évoque mes voyages théinés à Strasbourg, elle salive, nous avons le projet de nous y rendre pendant le congé de Toussaint, j’espère y retourner avant pour lui faire un compte-rendu actualisé des lieux de perditions du coin. 
Les heures passent trop vite, et après 2 nouvelles infusions de ce Thé des Princes qui l’a séduite, elle se livre à son "devoir". 
"A quand un thé Francine ? " C’est un message codé mais je ne ferai qu’un commentaire : MDR. Mille mercis pour ces moments d’éternité chère Laurence et oui, on se reverra très bientôt ! Le reste de la journée était plus difficile mais tout est bien qui finit bien. 
A mon retour, j’infuse encore 2 fois le Bai Mu Dan et une fois le Thé des Princes, j’ai bien fait, ils sont loin d’avoir encore tout donné mais je n’ai plus soif et je fais sécher ces feuilles avant de leur donner à elles également une deuxième vie. 
Et avant de rédiger ce billet, un regard vers ce beau ciel de crépuscule, 
où l’on aperçoit quelques nuages plus gris… les plantes ont soif, pourvu que la pluie tombe cette nuit, et seulement cette nuit. 

3 commentaires:

Anonyme a dit…

la photo du bai mu dan est à l'envers...

Lily a dit…

Article sur le pollen de théier très intéressant.

Francine a dit…

Merci anonyme pour cette mise au point.

@ Lily, merci mais je dois corriger une erreur, il s'agit de 10 kg de pollen pour 1 kg d'essence, je vais aller faire une visite sur ton blog