lundi 9 décembre 2013

Stap voor Stap…


C’est ainsi que j’avais terminé mon dernier billet de novembre, même si ce jour-là j’avais besoin de m’en convaincre : http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2013/11/a-tres-vite.html … Aujourd’hui, ça y est, je peux l’écrire en lettres majuscules !  
Ce matin, il faisait gris dehors mais le soleil était à nouveau dans mon cœur. Et quel meilleur thé que celui du Jardin des cœurs heureux pour célébrer cette renaissance. 
Ce Tumsong griffé ThéÔdor sera aussi mon thé de lecture, je vais passer une partie de la matinée avec le juge Ti. 
L’autre partie sera consacrée au Grand Jacques. Je ne savais que ce serait lui mais en regardant le ciel après avoir quitté ma chambre, j’ai eu un fou rire, certaines paroles des Vieux me sont revenues : "(…) du lit à la fenêtre, du lit au fauteuil et puis du lit au lit" De la dynastie Tang au 20e siècle : voyage, grand écart et beaucoup d’émotions, Jacques Brel a accompagné ma folle adolescence, même si à la maison il n’était pas trop persona grata, à l’époque ses chansons étaient trop osées voire sulfureuses, c’est ce que précisément j’appréciais ! 
Hier j’ai eu la visite de ma famille d’adoption, mes Twins chéris et leurs parents, saint Nicolas était passé pour moi. 
Alors, ce midi j’ai inauguré cette tasse improbable qui ne "tient pas debout" : j’ai choisi ce thé japonais, cadeau de Staf. 
On verse l’eau de manière à recouvrir les feuilles. 
Une fois le temps d’infusion écoulé, on fait basculer la tasse, l’eau ne recouvre plus les feuilles et on peut boire. 
Deuxième infusion. J’ai bu ce breuvage délicieux en pensant à eux et à notre rendez-vous chez Lilicup 
Les belles vont maintenant commencer une autre vie, dans un deuxième oreiller ! 
Cet après-midi, retour dans mon cocon avec ces mangoustans, mon mari me gâte, c’est mon fruit exotique préféré.  
Ceux-ci sont originaires d’Indonésie mais c’est en Thaïlande que j’ai mangé cette délicatesse, je vois encore exactement le lieu et me souviens de l’extase gustative ressentie... D’habitude, je ne suis pas d’accord de manger ce qui vient de si loin avec tous les dégâts que cela entraîne pour la planète mais aujourd’hui, je ne dis rien je sais qu’il a fait cela pour me faire plaisir, depuis mon opération, je n’ai plus d’appétit et mon pauvre mari s’en inquiète… C’est vrai que même si j’ai des réserves, je n’ai guère de force et en même temps je me dis que mon corps me protège, je ne suis pas certaine que je respecterais les conseils de la faculté si je pouvais en faire plus… 
Mais ma chère Jing m’a donné un remède pour récupérer force et énergie, cette Essence de Pu Er. Comme il va me servir aussi de thé de lecture, je le verse dans cette jolie coupelle griffée Source de Lumière, sa double paroi permet de ne pas se brûler les doigts. 
Je veux m’attaquer à cette brique impressionnante magnifiquement illustrée : Thé, une boisson millénaire, écrit par Gabriella Lombardi et publié aux Editions White Star en septembre 2013. Je reparlerai de cette auteure italienne. 
Papier glacé, parfum de livre sortant de l’imprimerie et une jolie citation mais néanmoins surprenante, est-ce vraiment d’une bouillotte dont l’auteur parle ou d’une bouilloire, ou peut-être est-ce bien bouillotte dans une autre acception ?  Je commence à avoir envie de cuisiner, je passe donc directement au chapitre qui est consacré à L’heure du thé et les associations avec les aliments (pages 190 à 232). En lisant les recettes, on devine quelle est la nationalité du chef. Je ne suis pas très fan de la cuisine italienne mais ici, le thé est honoré. C’est avec impatience, mais pas encore gourmandise que je tourne les pages, rien ne me fait encore saliver pas que ce qui est présenté n’est pas tentante mais parce que je n’ai envie de rien… pour le moment !  
Mais arrivée ici: Cœurs de poulet poêlés avec légumes cuits dans le thé vert Huang Shan Mao Feng et polenta de sarrasin, j’ai des haut-le cœur, j’adore les abats mais je n’ai jamais mangé de cœur et cela ne m’inspire pas du tout. Je mets cette réaction sur mon état actuel et me rappelle une recette de foies de poulets marinés dans du thé Madame (un surprenant mais fabuleux Lapsang Souchong aux fruits rouges) griffé ThéÔdor. Je les avais servis avec des petites pommes grenailles rôties à l’huile de sésame dans laquelle j’avais mis des feuilles de thé, accompagnés d’un coulis de framboises, une vraie tuerie ! En évoquent cela, je commence à saliver, il faudra que je refasse cette recette… quand mon mari ne sera pas là, il a horreur du foie, chacun ses goûts. 
Je passe aux desserts : Mousse au chocolat noir à 72% avec flocons de sel noir et miel de thé marocain à la menthe. 
Ou alors, Soupe au chocolat blanc avec thé à la bergamote et violettes. J’arrête ici pour le moment, je suis restée trop longtemps debout et je suis rappelée à l’ordre. Ce qui est assez incroyable, c’est que j’obtempère sans discuter, je me sens fatiguée… Le bilan de cette journée est très positif, je commence à retrouver mes marques. Ah oui, Stap voor Stap, titre de mon premier livre scolaire de néerlandais, signifie Pas à Pas...

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Quel plaisir, vraiment, de te voir aller mieux. L'appétit reviendra avec les forces et vice versa. Pour ce qui est de bouillotte, c'est le mot employé dans une traduction de 1893 (projet Gutenberg) et le TLF dit:
Récipient de métal utilisé pour faire bouillir de l'eau. Synon. bouilloire* (au sens A) :

1. Devant le feu, le café au lait, dans une bouillotte d'argent, un cadeau de M. Rambaud, frémissait.
ZOLA, Une Page d'amour, 1878, p. 991.
Oscar Wilde a écrit: fluted Georgian urn.
Kris

Cathy a dit…

Bonjour Francine,

Heureuse de pouvoir lire que tu puisses déjà " stap voor stap " trottiner ;) bon même si ce n'est pas évident, avec l'aide de la potion magique que maintenant tu peux boire dans cette magnifique tasse ( je pourrai l'employer ici ! ) cela devrai aller plus vite ;)
La mousse au chocolat noir me tente ....surtout le sel noir ???
De se biais, merci Kris pour l'explication de la bouillotte/bouilloire voila j'ai denouveau appris quelque chose.
Bises

Mab a dit…

Oui, Pas à Pas... et l'appétit reviendra doucement. Abreuve toi à la fontaine aux thés... Un bouquet de pensées affectueuses se pose sur ta table à thé...

Francine a dit…

@ Kris: mille mercis pour cette information, je reconnais bien là ton érudition...

@ Cathy: MERCI pour tes mots, je sais ce que je préparerai comme dessert quand tu (vous) reviendras.

@ Mab: merci à toi aussi chère Mab pour ce petit mot ... et tous les autres

A vous trois, bonne fin de soirée, bons thés, bises

Vanessa a dit…

Rho un magnifique nouveau livre!

Francine a dit…

Superbe en effet, avec un regard italien, le pays des cappuccino...