dimanche 21 mai 2017

Parfois les mots sont trop faibles...

Une belle lumière illumine mon salon bleu-thé. 
Le temps de faire chauffer l'eau pour mon thé matinal, je vais sur ma terrasse admirer la Nature sous un doux soleil, 
en écoutant les chants variés des oiseaux qui la célèbrent. 
Dans la tasse, un Daehsen Nokcha, couleur soleil, très belle harmonie entre les saveurs japonaise et chinoise. Émotion en pensant à la rencontre de cet après-midi au cours de laquelle seront mis en relation deux mondes, deux univers...
Je fais découvrir ce parfum qui se boit à Carine qui apprécie avec des remarques très pointues sur les saveurs subtiles de ce nectar. Et aussi de beaux échanges d'amitié, MERCI chère Carine!
 Dernière mise en place sur cette table encore vide, plus pour longtemps... 
Chaque convive pourra suivre le déroulement de cette activité improbable : 6 fromages accompagnés chacun de deux thés différents. 
Sans oublier deux vegan 
et des pains de fleurs. 
4 heures plus tard, 
l'incontournable devoir.
Les habituées, bien sûr
et une grande première : mon mari qui s'y met aussi ! 
Tout est dit... MERCI pour vos mots qui réchauffent mon cœur. Entre les deux des moments de pur bonheur, de joie, de bons mots dont je parlerai mardi, demain est un jour difficile pour moi, j'étais à l'Innovation, et sans une rage de dents qui m'a fait quitter le resto pour aller à la pharmacie d'en face, je ne pourrais pas écrire ces mots, mon amie par contre y est resté... Cathy et Catherine, j'attends vos photos avec impatience, déjà merci. Et MERCI à vous pour cette après-midi qui restera gravée dans ma mémoire, cela a fait tant de bien à mon âme endolorie.

2 commentaires:

Carine Amery a dit…

Chère Francine,

J'ai passé un merveilleux moment chez toi et suis ravie d'avoir rencontré tes amies que je ne connaissais pas et revu Anne-Marie.
Tu me donnes une grande joie à m'inclure dans ton cercle des Buveurs de thés.
D'ailleurs, je me dis qu'on devrait en faire une discipline olympique!
Mon voisin qui avait mon âge a perdu sa maman dans l'incendie de l'Innovation, qui est pour moi synonyme de la souffrance de ce petit garçon et de son père.
Quelle chance tu as eue!
Je t'embrasse, Carine

Francine a dit…

@ Carine: waw tu as pu apprivoiser cette machine!...
C'est moi qui te remercie du fond du cœur, cette après-midi fut MAGIQUE, tu as même conquis mon mari qui m'a demandé quand je referais cela! Quant aux autres...
Sans doute j'ai eu de la chance puisque je suis en vie mais cette catastrophe continue à me hanter, même 50 ans plus tard.
J'ai terminé mon billet aujourd'hui, mais il est tellement en-deçà de ce que tu nous as fait vivre! J'espère avoir été le plus possible fidèle
Belle soirée, je t'embrasse