dimanche 24 septembre 2017

Encore un week-end surréaliste!

Je ris toute seule en commençant ce billet... Je suis une survivante, et je suis très loin d'être la seule! En effet, pour la énième fois, ce samedi 23 aurait dû être le jour de la fin du monde... Je ne me souviens plus du nom de l'illuminé qui a décrété cela, seulement de son titre : numérologue chrétien. La numérologie, je connais, c'est une discipline qui bâtit une sorte théorie à partir des nombres et des chiffres. Mais chrétien, où je ne voyais pas vraiment le rapport, c'est pourtant... lumineux, il a appliqué cette théorie aux nombres et aux chiffres trouvés dans ... la Bible ! 
Comme l'heure de ce cataclysme n'a pas été précisée, et surtout que je n'en crois rien, me voilà sur le quai de la gare, sous un ciel brumeux et un air très frisquet. Direction Namur, j'ai hâte d'y être et de revoir des amis chers... Mais ce la ne va pas se dérouler comme prévu : j'ai d'abord rendez-vous avec mon ami Hubert dans un resto thaï, sauf qu'il m'a téléphoné pour m'annoncer qu'il a raté son train ! Pas envie de manger seule, je me balade donc dans cette ville que j'aime, puis je vais réserver une table pour le deuxième rendez-vous. Je n'ai pas petit-déjeuné, je commence à avoir faim et envie de manger asiatique. Direction Bao Bao, petit resto spécialisé en dim sum sauf qu'il est fermé jusqu'au 25 ! 
Un peu dépitée, je me rends donc rue du Fossé fleuri, pas où j'ai mes habitudes, il est exceptionnellement fermé mais bien dans ce lieu dédié aux gourmandises sucrées. 
Le lieu est petit, cosy et surtout il y a des thés... 
Et ils sont là, ces amis chers : une chèvre et un dragon, OUF ! Retrouvailles chaleureuses autour des cup cakes, la spécialité du lieu. Je vais être honnête, d'habitude, je n'aime pas trop ces gâteaux, en général très sucrés, 
mais celui-ci au caramel beurre salé est très bien, accompagné d'un
Je t'aime, c'est parfait ! J'en achète deux pour ce soir, je reçois une gourmande et folle de thé. Merci à vous deux pour ces moments hors du temps, vous êtes un couple formidable, vous rayonnez, et MERCI à Mich pour les petits cadeaux pour petit dragon et les moon cakes... 
Cela donne envie de revenir ! Le reste de la journée fut surréaliste ! Arrivée sans encombre à Hoeilaart, je récupère ma voiture et dépose dans le coffre mes
achats du jour, entre autres les cup cakes. Il fait merveilleusement doux, j'ai la tête dans les étoiles, grave erreur, j'aurais dû la garder sur terre... Je referme le coffre en laissant mes clés à l'intérieur ! J'appelle mon mari, pas de réponse. J'essaie d'abord de me calmer puis je me mets au bord de la route, un 4/4 s'arrête et me demande si j'ai un problème, je lui explique et il me propose gentiment de me conduire chez moi pour chercher le double de mes clés de voiture. Ce qu'il a fait, j'ai donc pu reprendre mon véhicule. Arrivée à la maison, je constate le désastre, la crème des cup cake a fondu ! Dégoûtée, je les donne aux oiseaux, les pies n'en ont fait qu'une bouchée... J'attends mon amie Catherine, il est passé 19h30, toujours personne, je l'essaie de l'appeler sans succès, je m'inquiète parce que ce n'est pas du tout son genre de ne pas être à l'heure puis je reçois un SMS, elle est toujours bloquée à La Hulpe, elle passera dans la semaine. Si ce n'était pas la fin du monde, c'était une journée très perturbée ! 
Ce matin, il n'est pas encore 8 heures, le soleil commence à émerger, moi aussi. 
Mes rituels : mettre une ambiance reposante : encens, bougie, musique, 
Choisir un thé, ce sera le
Milky Oolong, ce fameux Jin Xuan aux notes si douces. Exactement ce qu'il me faut ce matin... 
Plaisir des sens, bonheur d'être en phase avec la nature et soi-même, loin des bruits du monde. Et comme le dit si joliment
ThéÔdor, "Ne cherchez plus le bonheur, infusez-le". C'est ce que j'ai fait toute la matinée, ce nectar m'impressionne par sa large palette aromatique, notes beurrées, et lactées, lait d'amande (sinon je n'aimerais pas) Des notes florales aussi et ce qui me frappe, ce sont les saveurs que je découvre : infusé en théière, ce Milky ne donne pas la même chose qu'en zhong, c'est cela aussi le thé, jamais monotone ! Doux et rond aussi, que demander de plus, émotions gustatives plus fortes que jamais ! Mon mari voulait m'emmener au retaurant mais je n'en avais aucune envie, je suis tellement bien ici, merci Sylvie de l'avoir accompagné. Je vais mettre en application, ce que j'ai envie de faire avec ce Matcha exceptionnel acheté chez Picorette mais je veux d'abord relire le billet qui y est consacré : http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2014/08/a-propos-du-koicha-et-de-moments.html. Je n'ai ni la dextérité de Cathy ni le fouet ad hoc mais bien l'enthousiasme de la débutante... 
Je pose dans ce magnifique chawan, une pièce unique, cadeau de mon généreux donateur ramené d'un de ses voyages au Japon une quantité de poudre de Matcha (4 fois plus qu'à l'ordinaire) et très peu d'eau. 
Puis je fouette vigoureusement ce liquide épais mais impossible de le faire mousser. 
Je rajoute un peu d'eau mais rien n'y fait... 
J'ai la chair de poule en portant ce chawan à mes lèvres, je pourrais presque non pas boire mais prendre à la petite cuillère ce breuvage dont je puis dire il y a à boire et à manger. Explosion à la fois de force et de douceur en bouche, émotions intenses aussi, J'ai l'impression de quitter la terre, de rejoindre le Nirvana, je suis au coeur de l'âme du thé... Vais-je prendre une petite cuillère pour prendre ce qui reste ? 
Non, j'ai une autre idée, rajouter un peu d'eau. Impressionnant ce que donne cette
Mousse de Jade
Je range les ustensiles avec précaution et d'autres souvenirs très forts me reviennent en tête : http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2015/05/wa-kei-sei-jaku.html 
ou quand l'Amitié et la Générosité se confondent... Je repense à ce beau proverbe japonais :
"Si l'homme n'a pas le thé en lui, il est incapable de comprendre la Vérité et la Beauté"
... 
Sur ma terrasse à 14h11, aujourd'hui, oui, oui ! 
Quelle jolie plume qui traverse le ciel, où se dirige-t-elle ? 
Mon regard lui se dirige vers les jardinières de la terrasse d'en bas, il faut que je m'en occupe pour préparer la terre à recevoir je ne sais pas encore quoi, je passerai demain à la jardinerie. Mais tout à coup, mon rythme cardiaque s'est emballé, j'ai des vertiges, que se passe-t-il ? Je n'ai que le temps de m'affaler sur une chaise, je transpire et tremble à la fois. J'ai peur aussi, j'ai l'impression que mon coeur va exploser... Cet état m'a paru interminable, j'aurais voulu aller m'étendre sur mon lit mais impossible. J'essaie alors de faire émerger des moments de bonheur avec ma famille du thé et petit à petit, j'ai retrouvé mes esprits , j'ai eu très chaud... Je me passerai de ma drogue le reste de la journée, je veux être prudente et vivre au ralenti, demain sera un autre jour...
 

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Ouf ouf !!! Tu as eu un week-end surréaliste comme tu dis. Nous sommes bien content de t'avoir vue et de nous avoir fait connaître cet endroit. Bizouille bizouille

Francine a dit…

@ ma Grenouille préférée déguisée en... chèvre: ah là là, oui j'ai eu très peur dimanche et en réfléchissant, je suppose que cette fabuleuse Mousse de Jade n'est pas étrangère à ce qui est arrivé... J'ai pourtant l'habitude d'en boire mais pas dans cette quantité! C'est vrai que quand Cathy et Staf l'ont préparé, nous étions 5 à vider le chawan... Belle journée, bisou et à très vite

Carine Amery a dit…

Heureusement que les thés de Taïwan sont plus doux pour le coeur :-)

Francine a dit…

@ Carine: cela doit être vrai... A très vite, je t'embrasse