dimanche 14 juin 2020

Après des jours sombres et tristes, le retour du soleil et de l'espérance


Que se passe-t-il? Je ne parviens pas à transférer les photos, je ne comprends pas mais je laisse le texte que j'illustrerai dès que j'aurai résolu ce surprenant problème... Première triste nouvelle, la disparition de Christo, je ne l'ai jamais rencontré mais j'ai chez moi un fauteuil "à la manière de"., voilà comment il est aujourd'hui.  Il vient de chez Demeuldre, et au départ, il n'était pas à vendre (3) mais quand j'ai vu la table sur laquelle se trouvait un service à thé, emballée elle aussi, j'ai supplié Madame Demeuldre, elle est allée demander à son mari et c'est ainsi qu'ils se sont retrouvés dans mon salon bleu-thé, je n'avais l'époque qu'une table basse. Quand on a dû réemballé ces merveilles, le tissu initial n'existait plus, je n'ai donc fait refaire que le fauteuil. Malheureusement la tristesse s'est transformée en angoise, le saint-esprit n'a pas dû trouver notre adresse, ce qui aurait dû être une fête s'est transformée en cauchemar, mon petit mari n'a pas supporté un nouveau médicament, il a fait une grave allergie et pendant 2 jours et 2 longues nuits, je ne l'ai pas quitté d'un pouce, la peur au ventre, il n'arrêtait pas de me dire que c'était la fin, que ce n'était pas une vie pour moi, que je serais bientôt délivrée... Heureusement son ami médecin m'a rassurée disant que c'était impressionnant mais qu'il en sortirait alors qu'il était de plus en plus faible. Et effectivement, il a recommencé à manger, je bénis son ami de m'avoir soutenue. (1) Ce vendredi est le premier jour où malgré un ciel tout gris, (2) le soleil est rentré dans la maison, mon amie Catherine est venue vider mes dernières caisses. C'est déjà elle qui m'a aidée à en vider et c'est avec elle que nous avons mangé un premier frugal repas dans la cuisine: https://la-theiere-nomade.blogspot.com/2019/11/a-propos-dun-precieux-transfert-dun.html. (3) Et ce vendredi, nous inaugurons la table de la salle à manger à la demande de mon mari ! Pendant que j'officie à la cuisine, je l'entends lui dire, "Je ressuscite, maintenant je peux vivre jusqu'à cent ans" ... (4) Le repas a été très joyeux, j'étais tellement heureuse que j'en ai oublié d'immortaliser le dessert, des poires au sirop de thé sur un lit de crème vanille, Xavier en a pris une deuxième portion ! Après le repas, nous allons à Hoeilaart, c'est la première fois que je pars sans la boule au ventre... et sans les clés de la propriété. Nous faisons donc demi-tour, j'entends déjà les remarques de Doudou sur ma distraction, sauf qu'il n'a rien entendu, il dormait comme un loir ! MERCI ma chère Catherine, je ne sais pas ce que j'aurais fait sans toi, et on remet cela dimanche... (5) Je suis au 7ième ciel (6) Même menaçant et très venteux, je ne vois que le petit coin de ciel bleu ! (7) qui s'agrandit (8) j'ai l'espoir de voir la pleine lune. (9) Mais après le souper, j'ai déchanté, un vent à décorner les boeufs (10) et une pluie battante, je sais qu'elle ne se montrera pas mais je me fends d'un fou rire à l'idée que c'est sans doute Christo qui l'emballe !... et si je rajoute toutes les constellations, il ne risque pas de chômer !... (6/1) Le lendemain, le ciel, qui garde encore les traces d'une nuit agitée est redevenu tout beau, avec ce bleu qui émerge enfin, (6/2) c'est si apaisant. (7/1) D'autant que depuis quelques jours, j'ai mal à l'estomac que je mets sur le compte du stress. (7/2) Jusqu'ici le thé me détendait mais c'était pire et le verdict est tombé, ulcère de stress. (7/3) c'est un vrai coup de bambou, Depuis le 6, plus une goutte de ma drogue, remplacée par des tisanes, ce qui n'a pas arrangé mon moral, heureusement que j'avais mes amies Catherine et Dorota pour continuer à vider la maison, du moins ce que je désire encore emporter dont mes livres, à part ceux, -très peu nombreux -, que je n'ai pas aimés, ainsi que mes livres de cuisine que je n'utiliserai plus, c'est un déchirement, je n'avance pas. Et puis je suis tombée sur quelques TFE dont le plus ancien qui m'a replongée dans mon ancienne vie, cela m'a fait du bien et en même temps un peu gênée, je suis restée en contact avec elle mais je n'ai pas répondu à son dernier courriel même si je pense souvent à elle et à sa grande famille. Je ne crois pas au hasard mais bien au destin ou plutôt ici à la providence, et j'ai téléphoné ; c'est son mari qui a décroché, elle est noyée dans ses festivités de fin d'année académique très spéciale cette année. Non seulement Marc va m'aider à transporter mes caisses mais Sylvie a trouvé le temps de m'envoyer un petit courriel chaleureux auquel j'ai répondu cette fois lui proposant de l'aider pour ses corrections de TFE. Intitulé de sa réponse : SOLEIL... Je vous bénis(13/1) Ce samedi, je me suis réveillée apaisée sous un ciel qui promet une belle journée ensoleillée. (2) Cela fait maintenant une semaine que je n'ai plus touché à ma drogue, il fait très doux et j'ai décidé d'infuser à froid un Absolu oolong très léger, la moitié de la dose pendant 1 heure au lieu de 3. (3) Pendant ce temps, j'observe ce beau ciel. (4) Relevé du courrier où m'attends une belle surprise anversoise puis direction la terrasse. MERCI ma chère Cathy pour tes mots si chaleureux, très toi... Je savoure mon premier verre en pensant à nos retrouvailles. (5) La tête dans les nuages, (6) je vois un ciel bleu (7) parsemé de petits moutons blancs. (8) Les oiseaux donnent un concert, j'essaie de les observer avec mes jumelles sans grand succès, faut croire que chanter et voler ne vont pas ensemble... (9) Tandis que je savoure avec gourmandise et émotion ce thé d'excellence, je constate que les petits drapeaux porte-bonheur semblent ne pas supporter l'extérieur, ils sont assez décolorés. (10) Enfin quelques volatiles traversent un ciel de plus en plus nuageux. (12) Tandis que je les observe, appuyée sur la balustrade, un parfum capiteux monte du balcon du dessous, ce sont les fleurs de troène qui me rappellent mon enfance, beaucoup de haies étaient constituées de ces arbustes. (13) Pas un souffle de vent, je savoure ce breuvage, je retrouve ce monde qui est le mien depuis plus de 30 ans, il accompagnera la lecture de ce livre pas très bien écrit mais qui raconte deux siècles d'histoire de l'enseignement en Belgique... (14)  Le ciel se couvre de plus en plus de nuages, on annonce des orages, j'aime cela. Première superbe journée depuis longtemps, j'en redemande ! Merci l'Amitié, merci la vie !

5 commentaires:

Francine a dit…

Je ne parviens pas à résoudre ce problème, si quelqu'un pouvait m'aider, j'en serais reconnaissante! D'avance MERCI

Anonyme a dit…

As-tu essayé le forum, que tu trouveras en cliquant sur la dernière ligne de la colonne de gauche quand tu vas dans ton blogger, celle avec un ? Je ne sais pas comment ça se présente dans le nouveau Blogger (qu'on m'offre d'essayer tout en bas), si tu es rendue là. K

Cathy a dit…

Bonjour Francine

Désolé je n'y connais mais absolument rien :(
Je suis super contente de pouvoir te lire :)
Courage !
Bises

Francine a dit…

@ Kris: Mille mercis pour tes conseils! J'espère être à la hauteur...

@ Cathy: Merci pour tes mots toujours aussi gentils

@ vous deux bonne fin de journée, je vous embrasse

Béatrice a dit…

Bonjour Francine
Nous sommes le 1 er juillet et aucune publication de votre part depuis le 14 juin...
Cela ne vous ressemble pas. J'espère que rien de grave n'entrave le plaisir que vous devez avoir à publier.
Avec toute ma sympathie
Béatrice