dimanche 18 juillet 2010

Suite et fin de ce week-end de tous les superlatifs

Véronique avait souhaité aller chez Mariages, le seul endroit dont elle avait entendu parler, c’est là aussi qu’a débuté ma passion il y a bien longtemps déjà… je ne renie pas mes premières amours même si depuis j’ai découvert un monde plus authentique, moins commercial. Après sa courte visite au musée, nous voilà installées au premier étage et là, premier fou rire :la taille des verres de thé glacé par rapport au verre normal de jus d’orange. Une question se pose : boire à la paille ? Ou normalement ? Mais ici, attention à l'étranglement!Elle s’amuse à prendre quelques détails de ce qui se trouve déjà sur la table. Je suis priée de participer à la mise en scène… Les plats choisis, pour moi un brunch classique. Pour elle, une snob salade. Tout cela émaillé de rires, discrets vu le lieu et ce ne fut pas toujours facile… Et la surprise du jour, elle m’a offert ce dernier repas, et je n’ai rien eu à dire ! Merci ma Puce. Bilan +++ de ce week-end entièrement dédié au thé. Mais la vie est pleine de contrastes: le retour fut plus difficile. Arrivées à la gare du Nord, j’apprends le décès ce matin de ma maman… Et là aussi, ma filleule s’est montrée à la hauteur, j’ai été vraiment touchée. Nous étions attendues à Bruxelles par mon mari et mon neveu. Nous sommes allés nous recueillir un moment sur celle qui a consacré sa vie aux autres sans jamais penser à elle, je l’ai trouvée apaisée, détendue, oserai-je parler de la beauté de la mort ? C’est ce que j’ai ressenti en tous cas. Grande croyante, j’espère qu’elle est maintenant dans ce paradis auquel elle croyait. Merci pour tout, maman…

13 commentaires:

En Kopp Zen a dit…

oh, my sincere condolences, Francine.
/Celina

Anonyme a dit…

Francine, je suis bien triste pour toi.
Mes pensées t'accompagnent en ce moment difficile.
Ta cerise préférée.

lionel a dit…

Je m'associe aussi à ta douleur Francine.
En tout cas, les joies et les couleurs que tu nous relates, accompagnée de ta filleule, font plaisir à voir...

Anonyme a dit…

Cela fait quelques mois déjà que je visite votre blog, découvrant le monde du thé, souriant à vos traits d'humour, partageant vos pérégrinations...
Pour tout cela, je voulais vous remercier et aussi vous assurer que mes pensées vous accompagnent en ces moments difficiles. Bon courage et à bientôt.
Christine (Strasbourg)

Anonyme a dit…

Mes sincères condoléances, et merci encore de partager avec nous ces moments avec votre filleule malgré votre peine.
Bien à vous.
Hobthe

David a dit…

Mes sincères condoléances

Merci de nous faire néanmoins partager ces moments.

Anonyme a dit…

Bonsoir Francine,
Comme je te l'ai déjà écrit ce matin je suis de tout coeur avec toi :-(
Mon mari se joint à moi pour te présenter nos sincères condoléances.
Et chapeau d'avoir trouvé le courage de venir mettre à jour ton blog malgré les circonstances.
Merci aussi de nous avoir informés.
A bientôt
Nathalie de Lorraine

Julien ÉLIE a dit…

Courage, Francine, en cette période difficile. Sois assurée de mes pensées et de ma compassion.
N'oublie pas que certaines personnes n'ont pas la chance d'avoir pu profiter de la présence de leurs parents aussi longtemps ; donc, si je puis me permettre -- et ne prends pas mal cette remarque -- j'espère que tu te réjouiras bientôt que ta maman t'ait accompagnée jusqu'à maintenant...

Je souhaite aussi qu'elle ait pu rejoindre le paradis auquel elle croyait, ainsi que tu l'indiques à la fin de ton billet.
D'ailleurs, le titre de ton billet de la veille n'était-il en fait pas excellemment bien choisi ? Quasiment prophétique ! La puce a un véritable don... Lorsque tu écris que tu l'avais connue plus créative, tu étais loin de t'imaginer que ce serait un signe que ta maman allait réellement entrer au paradis...

Porte-toi bien,

Julien

Francine a dit…

Trop brièvement, je voudrais vous dire mon merci profond pour tout ce que vous me donnez comme réconfort en ce moment. Un peu plus tard, j'écrirai sur cette dernière grande aventure si mystérieuse dont certains ont si peur. Le thé que je bois chaque jour est une aide précieuse et je le partage avec vous, ma Famille du Thé, à plus tard, Francine

Framboise a dit…

Francine,
Bois, bois le thé et sois sereine pendant ce temps.
En communion avec toi.
Nous t'embrassons tous les deux très fort.
Framboise & Patrick

Nicolas a dit…

Mes pensées accompagnent ta maman là ou elle est...

Pensées pour toi aussi.

Nicolas

Jocelyne Vouloir a dit…

Francine,

Nous nous sommes déjà rencontrées au cours d'une séance du club de thé de Catherine Beken.
Je lis souvent les comptes-rendus de votre blog, car ils m'amusent et me détendent dans les pauses de mon travail. mais je n'avais jamais ressenti le besoin de formuler un commentaire.
Cette fois, je me permets de le faire, car je suis touchée par la mort de votre mère et je voudrais vous dire que je suis sincèrement de tout coeur avec vous.
Bon courage,

Jocelyne

Anonyme a dit…

Je vous présente mes plus sincères condoléances. En pensées avec vous. Fabienne