jeudi 8 septembre 2011

D'un bonheur à l'autre...

Ce matin, mon humeur est morose, à l’image de ce temps déjà très automnal. J’ai des courses à faire à Waterloo et à Braine-l’Alleud. Mon mari est absent ce midi, je ne dois donc pas préparer à manger, que faire à Braine à l’heure du midi ? Aller chez Tchang de Chine par exemple. Ce beau Long Jing me tente. Tous les thés sont ici infusés dans une petite théière. Les feuilles après la première infusion ont un parfum végétal alors que la liqueur est plutôt fleurie. Dim sum très gouteux accompagnés d’une sauce soja et huile de sésame. Suivis de ces délicieuses perles de longévité. Et après une deuxième infusion, les belles feuilles ont tout donné. J’ai passé un très agréable moment un peu hors du temps dans cette maison chinoise si chaleureuse, un vrai bonheur. Il est temps de repartir, mais avant cela, je salue Lili et Tchang et leur souhaite de superbes vacances. La maison sera fermée du 13 septembre au 7 octobre. Je reprends la voiture pour rentrer chez moi, le crachin qui tombe me donne envie de Pu Er, je comptais donc ressortir ma boîte à trésors et continuer la découverte des échantillons offerts par Brigitte. C’était sans compter sur la magnifique surprise trouvée dans la boîte aux lettres… Je suis touchée et très émue, merci cher Julien. Tu dois être devin, c’est vrai que pour le moment, c’est un peu difficile pour moi, j’ai du mal à oublier les derniers jours de souffrance de Lucy-Jane. J’ai encore de la colère en moi, mais je sens que ton si beau geste va m’apaiser. Mon innocente main choisit ce Bing Dao d’ Akira Hojo. Je ne sais rien de lui et je ne décèle aucun parfum, vivement les infusions ! Après 2 rinçages immédiats, les feuilles changent de couleur, c’est certain c’est un jeune Pu Er. La couleur de cette première infusion est superbe, le soleil est rentré dans la maison. J’ai hâte de gouter cela mais trop impatiente, je me brûle la langue et les lèvres, cela m’apprendra à être gourmande ! Les feuilles, d’un beau camaïeu de verts, ont l’air assez grandes. La deuxième infusion montre des feuilles qui maintenant remplissent tout l’espace de la théière. La liqueur est plus ambrée mais la langue me brûle et je crains de ne pouvoir vraiment apprécier cette liqueur. Les feuilles infusées ont le parfum caractéristique des jeunes Pu Er, par contre j’ai du mal à apprécier les saveurs, même en la laissant tiédir. C’est vraiment la première fois que je me brûle ainsi, j’espère que cela ne va pas durer. Pendant la troisième infusion, j’ai fait fondre un glaçon sur ma langue, j’espère que cela va atténuer cette désagréable sensation. Malheureusement, ce n’est pas probant ; la couleur par contre, toujours aussi belle, est maintenant plus ambrée. Je peux cependant dire qu'il s'agit d'un jeune thé fougueux et piquant.J’arrête ici à regret, je farfouille maintenant dans les feuilles. Ce sont les plus belles, d’un vert olive tendre. Ah si j'avais le talent photographe de Philippe...Je contemple avec envie les 3 autres trésors qui vont maintenant intégrer ma boîte spéciale jusqu’à ce que ma langue et mes lèvres retrouvent leur état normal. Je ne comprends toujours pas comment cela a pu m’arriver ! Encore mille mercis cher Julien pour cette si délicate attention qui m’a touchée bien plus que je ne pourrais le dire.

2 commentaires:

En Kopp Zen Teahouse a dit…

Bonjour, Francine. Nice post. It´s always wonderful to find a chinese place to eat who also serve good teas. Your tea box is really a treasure. I understand the awful sensation when buring the tongue - all taste riuned. Hope you recuperate soon and continue the joy of drinking tea!
/Celina

Francine a dit…

Thanks celina, I thinks my tongue shall be OK tomorrow. Have a nice day with teas of course