mardi 20 septembre 2011

Un mardi tout en contrastes...

Ce matin, je voulais faire un peu de jardinage mais j’y renonce, les travaux sur les voies de chemin de fer sont vraiment bruyants, très dérangeants. Je me réfugie dans mon endroit préféré et je commence par mettre de la musique : la voix chaleureuse de Jacques Brel couvrira ce chahut, nostalgie assurée. J’ai envie d’un Shimizu infusé dans cette théière japonaise, un de mes premiers coups de coeur. Et sa tasse assortie au fond de laquelle on aperçoit un visage, le vendeur m’a dit qu’il s’agissait de celui de l’impératrice, preuve d’une porcelaine authentique, pas une copie… je ne sais pas si c’est vrai mais je trouve cela assez drôle, les verres à saké comportent également des effigies, mais pas du tout dans le même registre... J’ai acheté cette théière à Paris dans une petite boutique très sympathique qui a aujourd’hui disparu. J'en aime beaucoup les dessins mais je suis toujours étonnée du peu de soin apporté à l'anse.Les chansons du grand Jacques se succèdent, autant de souvenirs très forts, une grande partie de ma jeunesse. Cet après-midi, j’ai la visite tant attendue, c’est ma filleule qui dès son arrivée commente ce bruit : c’est pire qu’une alarme, elle au moins on peut l’arrêter ! Elle m’annonce aussi qu’elle ne boira pas de thé cette fois, elle en a trop bu aujourd'hui ! Elle a tort, cet Alishan de printemps est fabuleux.Par contre, elle regarde avec ravissement ces papiers : les billets de l’aller. Puis le guide consulté avec un sérieux que je lui connais rarement... MDR Et la carte qui l’accompagne. Comme elle n’a pas fait son devoir, elle me dicte ce qu’elle voudrait aller voir et puis ce sera à moi de faire !!!Pour le retour, ses yeux sont dans le vague. A quoi pense-t-elle donc ?

4 commentaires:

Lune a dit…

Comme parfois je me retrouve dans ces évocations. Je viens de "troquer" avec ma soeur contre le même service à thé japonais d'une grand-tante, service qui me faisait rêver petite...
Cordialement. Lune

Francine a dit…

@ Lune: tu as bien fait! As-tu entendu parler de ce qu'on m'a dit aus sujet du visage de l'impératrice? A bientôt j'espère

Vanessa a dit…

Oh Jacques BREL: mon enfance, adolescence... j'en connaissais certaines par coeur au grand étonnement de mes profs de français! Je ne connaissais d'ailleurs que lui (ou presque)...
tu me donnes envie de le réécouter (seule, mon homme le trouve trop... triste, ou peut-être cynique. Moi j'aime)

Francine a dit…

@ Vanessa: Oui, J. Brel est avec Brassens, Béranger et Ferrat entre autres mes "amours de jeunesse", je connaissais leurs chansons par coeur, et je suis étonnée de les connaître encore... je ne les écoute plus guère.