dimanche 29 juillet 2012

Aujourd'hui, j'ai tutoyé les étoiles !

D’habitude quand je suis à la Mecque, je me réveille tôt pour être certaine de boucler mon périple mais ce matin, ce ne fut pas le cas. C’est le téléphone de mon mari qui m’a sortie des bras de Morphée, il était 10h30… Et le comble : j’ai eu toutes les peines du monde à me réveiller vraiment ! Je voulais aller petit-déjeuner au Train bleu, moins pour les thés que je risque d’y trouver mais pour le cadre grandiose de cette gare qui a vu passer Cocteau, Guitry et last but not least, Agatha qui lui a inspiré un de ses romans éponymes mais aussi les fantômes de ceux qui l’ont fréquenté : Colette, Edmond Rostand, Jean Gabin entre autres… Ce sera pour la prochaine fois.
 Je me rends donc directement à l’Essence du Thé. Ce lieu fait partie de mes incontournables, je m’y sens chez moi…
 Je suis accueillie très chaleureusement par Claudine grâce à qui un précédent séjour s’est très bien terminé malgré "l’incident du métro" : mon épaule est restée coincée dans la portière… http://la-theiere-nomade.blogspot.fr/2010/07/un-truc-avec-paradis.html
Un tour
dans la boutique
 pour me pénétrer
de l’ambiance particulière
qui émane vraiment
de partout. Le thé d’accueil est un Yunnan Pointes d’Or infusé à froid, une première pour moi, je n’aurais jamais imaginé un Yunnan préparé de cette manière. Pour le brunch, je choisis un salade très fraîche composée de salade, de coriandre, d’écrevisses, d’un œuf dur marbré, de pousses de soja et de champignons noirs, une explosion de saveurs préparé par ce magicien de Niel que j’ai rencontré pour la première fois à l’Artisan de saveurs quand Patrick était encore installé rue du Cherche-Midi, souvenirs émus... Le plat est accompagné du Yamato Sencha infusé en Kyushu et servi dans un très joli bol (malheureusement pas (encore ?) à la vente…).
Quatre infusions avant d’avoir épuisé les arômes de ce grand thé. Harmonie de saveurs, émotions gustatives intenses.
 Et Pour compléter ce brunch, le dessert. Je me sens tellement bien, détendue, complètement dans la jouissance de chaque instant. Claudine me parle alors d’une tisane concoctée par ses soins et réalisée par Olivier, je serais bien tentée puisque je dois freiner ma consommation de thé, le soir du moins.
Elle me propose de m’en préparer, les parfums qui se dégagent du set de dégustation sont intenses.
Claudine m’explique alors que le nom de cette potion douceur détox, composée de 10 plantes bio, se nomme Darya, qui signifie mer, c’est le prénom iranien de Claudine. J’en ai acheté parce qu’essayer, c’est l’adopter !
Il faudra par contre que je lui demande la composition de ce gouteux breuvage.
Ces visages rayonnants de Claudine et Niel me font dire qu’il n’est pas difficile de sourire quand on fait de sa passion son métier. C’est ce que j’ai eu le bonheur de vivre pendant toute ma carrière…
 C’est un peu à regret que je quitte ce lieu empreint de sérénité mais le suivant n’est pas mal non plus, c’est Terre de Chine !
 Ici aussi je me pénètre de cette ambiance particulière.
 et des belles choses qui me parlent si bien.
Et aussi cette "chose" curieuse.
 Une pièce unique !
Je m’installe à table pour examiner cette carte composée d’autant de tentations.
Je me fais conseiller et j’opte pour ce Long Jing grand cru.  
Les jolies feuilles sèches dégagent un parfum végétal prononcé et incroyablement frais. Il est préparé avec grand soin par mon hôtesse qui mélange eau chaude et eau froide pour obtenir la température exacte.
Première infusion d’un jaune très pâle et d’une incroyable douceur.
Après le premier passage.
Deuxième infusion légèrement plus soutenue, un peu grasse.
 Troisième passage, les feuilles semblent d’être complètement développées.
Normalement c’est ici que les infusions s’arrêtent, les feuilles ont tout donné.
 Pas avec cette qualité de Long Jing.
 La 4e infusion est encore très goûteuse avec des notes très douces, aucune amertume.
Cinquième passage : des notes sucrées se dégage maintenant.
Sixième infusion, la saveur s’est fortement atténuée mais toujours cette douceur sucrée et pas du tout d’amertume… Je n’en reviens pas, je viens de passer des moments hors du temps, j’ai ici réellement tutoyé les étoiles !
Un dernier regard sur ces divines feuilles.
Quand je redresse la tête, je n’en crois pas mes yeux : la chère Josée, membre de mon club, accompagnée d’une amie, un bonheur supplémentaire !
Pendant que je la vois œuvrer, je repense à tous ces moments passés à Bruxelles, à Nantes, encore de belles émotions !
Dégustation synchronisée d’un Bai Mu Dan
 Il ne faut pas partir les mains vides des fois qu’on ne reviendrait pas avant un certain temps, Josée et moi avons les mêmes goûts en matière de coupelles.
 Au tour des feuilles à présent.
En voyant à nouveau celles qui m’ont transportées, je craque.
 Non ce n’est pas de la folie et puis, quand on aime on ne compte pas ! C’est ici que se termine cette journée vraiment exceptionnelle, mille mercis aux 2 hôtesses pour cet accueil et l’excellence de ce qui m’a été donné de savourer. Je rentre à l’hôtel sur un petit nuage.
La vue de ma chambre est belle, le balcon d’en face est très fleuri.
 Une dure tâche m’attend maintenant : remplir ma valise… Il y a bien sur mes achats coups de cœur mais aussi les cadeaux reçus et jusqu’ici, j’ai réussi à ne pas les déballer gardant la surprise pour le retour pour prolonger le bonheur de ces jours magiques. Une seule question me proccupe, ma valise sera-t-elle assez grande ?...  

4 commentaires:

Brigitte DAVIDS a dit…

Bonsoir Francine , moi j'ai été très décue par l'accueil chez Georges Cannon et c'était la même personne , comme quoi ....
par contre , chez Terre de Chine , rien que du bonheur .
bonne dégustation à la maison de tous tes trésors .
A bientôt Brigitte

María del Sur a dit…

Francine, bien arrivée j'espère avec tous vos trésors...
Pareil que Brigitte pour Georges Cannon, j'y suis allée en 2010 et j'ai été déçue de leur accueil, je n'ai eu quasiment aucun conseil et les thés que j'ai pris "au feeling" n'étaient pas à la hauteur de leurs promesses. Faudra leur donner une deuxième chance si j'y vais avant de partir dans mon Sud !
Abrazo, María

Francine a dit…

@ Brigitte et Maria:ça alors, je n'en crois pas mes yeux! "Heureusement" que cela vient de vous en qui j'ai confiance, sinon, je ne le croirais pas! Il faudra y retourner, mais attention, ils ferme de début aout (pas retenu la date), jusqu'au 24, et celle-la je l'ai retenue, mémoire sélective sans doute!...
Sinon, je suis finalement bien rentrée. Chargée comme une mule (ma valise, mon PC, et 2 sacs) j'ai voulu commander un taxi, impossible, le monsieur de l'hôtel a demandé à sa fille de m'accompagner jusqu'à la gare, c'est le genre de chose que je n'oublierai jamais! Et maintenant, il me reste à déballer tous ces trésors et à les consommer! "L'ennui", c'est qu'il fait un temps d'automne ici at que j'ai plus envie de Yunnan ou de Pu Er, je me forcerai donc... MDR
Bonne fin de journée, bons thés, bisous

Brigitte DAVIDS a dit…

Petit clin d'oeil à la date que tu as retenue ... moi je sais pourquoi ...
Bon retour , bisous