mardi 9 octobre 2012

Où il est question de thé du lendemain, de musique, de photos et même de voiture... Et de thé aussi bien sûr

Tout d’abord, un petit retour sur le passé très récent, c’était hier… Le thé du lendemain ! Quand j’ai arrêté les infusions de ce Thé des Princes, le parfum encore très présent des feuilles m’a donné envie de les arroser à nouveau et de les laisser dormir toute la nuit.
 Je suis impressionnée par la couleur de l’infusion, d’un beau jaune légèrement orangé, mais le parfum s’est très fort atténué. Une incroyable douceur cependant.
Les feuilles se sont complètement épanouies et ont pris une jolie coloration automnale dans l’eau.
Est-ce le reflet des petits dahlias, le soleil du dehors qu’il leur a donné cette couleur ? Je ne sais pas mais toujours est-il que celle des feuilles sorties de l’eau n’est plus la même.
Les feuilles très brillantes sont assez grandes et crantées.
 Je les avais gardées et voilà ce qu’elles sont devenues ce matin, elles se sont recroquevillées, comme dans un sommeil éternel.
 J’ai besoin d’un thé corsé et j’ai choisi un Maloon, ce thé népalais de Magie du Thé à la fois fort et fruité. Et je me rappelle cette jolie phrase trouvée un jour sur le superbe site de Li Hua dont je vais parler aujourd’hui :
Chaque infusion est une rencontre, comme avec un ami,
on n'a jamais fini de se découvrir et de s'apprécier.
Et tout en savourant ce thé réchauffant, je me laisse entrainer par la belle musique de ce bol que m’a offert ma jeune sœur à son retour d’un de ses voyages au Népal. Cela me ramène à Lihua, Arts et culture chinois : http://lihuanancy.blogspot.be que je suis très régulièrement. Une mine d’informations mais aussi de surprenantes comparaisons entre le thé et la musique http://lihuanancy.blogspot.be/2012/09/the-et-musique-quels-accords.html, le thé et la photographie http://lihuanancy.blogspot.be/2012/09/parallele-entre-photographie-et-art-du.html, et même le thé et la voiture aussi http://lihuanancy.blogspot.be/2012/10/the-lean.html ! C’était l’objet du billet perdu, aussi plutôt que de le recommencer en moins bien, le réchauffé n’est pas toujours meilleur, je vais me contenter de noter quelques citations qui, je l’espère, vous donneront l’envie d’aller découvrir ces comparaisons improbables, traitées avec originalité et humour ! "Il est facile d'avoir un avis sur ce qu'est la "bonne" musique, mais il est parfois difficile de s'accorder sur les critères de qualité. Le thé, lui aussi déchaîne les passions et l'on voit parfois certains amateurs de thé avoir du mal à accorder leurs violons. On peut reconnaître de la musique de qualité, même si elle n'est pas à notre goût. La pratique de la musique suppose d'avoir du temps. La pratique du thé également. On peut se contenter du thé de la "machine à café" tout comme on peut se contenter de la musique d'ambiance des magasins. Mais si on veut plus, il faut investir de sa personne. Prendre le temps d'écouter des disques, aller aux concerts, prendre des cours de musique, faire ses gammes, apprendre le solfège. Pour le thé, il faut chercher plus loin que l'infusette, rencontrer des amateurs de thé, apprendre à préparer le thé selon différentes traditions, pratiquer, éprouver, goûter, déguster et apprendre pour comprendre pourquoi certains font une dinette au lieu de tremper une infusette (vous aurez reconnu la technique gongfu cha). 
Le temps est un élément important, dans un concert ou dans une dégustation de thé. Il y a un début, une ouverture qui vous transporte, puis un déroulement, une expansion et un final. 
Comme pour l'écoute de la musique, le thé nécessite une qualité d'attention et des sens en éveil. Réceptif et présent, on doit l'être pour apprécier un bon thé ou un morceau de musique". 
Ceci est la mise en bouche, l’ouverture, voici le final :

Eau  Acoustique
                                                              Sels minéraux Nuances

Matériau / terre Timbre des instruments
                                                                Feuilles Partitions

Température Volume sonore
                                                                 Goûts/saveurs Notes/accords

Longueur en bouche Harmoniques / résonances
                                                   Technique de préparation Interprétation
                                                                   Type de thé Style musical

Et voici maintenant les accords Photos – Thés

 Photographie et Art du Thé :
                                                              Lieu/objet/sujet - Feuilles
                                                                         Lumière - Eau 
                                               Ouverture diaphragme - Température de l'eau
                                         Angle de champs - Nombre d'infusions
                             Sensibilité - Concentration quantité feuilles/ quantité eau
                                                  Temps de pose - temps d'infusion
                                             Profondeur de champ - Longueur en bouche
                                                       Couleurs / Textures - Goûts / Odeurs
                                                 Capteur/film - Récepteurs gustatifs et olfactifs
                                                         Films négatif / Raw - Feuilles
                                                      Développement - Technique d'infusion
                                                          Objectifs - Théières / Zhongs
                                                                  Tirages - Liqueurs
                                                                      Bokeh - Rondeur
                                                               Filtres - Filtre / Terres

 Last but not least, celui qui m’a le plus estomaquée c’est la comparaison avec la production de … voitures : "Lean est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs du MIT au système de production Toyota. Ce système de production vise à éliminer sept formes de gaspillage" Rien qu’en lisant cette première phrase, j’ai d’abord eu un fou rire et je me suis dit que l’auteur(e) n’avait pas dû boire que du thé ! Et ce qui a suivi, l’énumération de ces 7 points, m’a confirmé dans mes doutes !
  1. production excessive,
  2. attentes,
  3. transport et manutention inutiles,
  4. tâches inutiles,
  5. stocks,
  6. mouvements inutiles
  7. production défectueuse.

Ce qui suit m’a rassurée…
En quoi cela s'applique-t-il au thé ?
Ne pas préparer plus de thé que ce que l'on va boire
  1. Obtenir une boisson de qualité dès que le besoin s'en fait sentir
  2. Préparer le thé à l'endroit où on le consomme avec des gestes sereins et mesurés
  3. Ne pas mettre le thé dans une boule à thé
  4. Ne pas stocker le thé inutilement en attendant un grand jour pour le boire
  5. Ne pas disperser son attention avec autre chose que le thé (smartphone...)
  6. Préparer le thé dans les règles de l'art pour obtenir le meilleur de ce que peuvent donner les feuilles.
Si j'applique cela à mon thé, la technique Gongfu Cha m'apparaît plutôt Lean. Qu'en pensez-vous ? » Que du bien évidemment, et tantôt je préparerai mon thé d’après les préceptes LEAN, j’espère seulement qu’il ne goûtera pas trop les odeurs d’atelier de montage…
Mon apéritif de midi, un Yamato Kabuse Sencha griffé ThéÔdor et l’activité qui y est associée m’ont été inspirés par une autre buveuse compulsive avec qui je terminerai mon périple en beauté (= message codé…).
Comme dans sa région, il fait paraît-il "épouvantable", je lui envoie la couleur du ciel d’ici pour la remercier d’avoir réservé nos billets pour l’exposition au Musée Guimet (j’ai oublié quoi, on en parle tellement peu…). Et pourtant elle prend un gros risque, c’est le dernier jour de mon séjour, aurai-je encore de quoi la payer… Mon mari a eu la bonne idée d’avoir envie d’une quiche qu’il a cherché lui-même, je n’ai qu’une petite salade à préparer avec les herbes spéciales qui ont servi à préparer l’apéritif, ce qui me permet de rester plus longtemps dans mon cocon, merci Doudou !
J’ai passé une partie de l’après-midi à essayer de compléter mon périple parisien, cela avance mais je suis loin d’avoir terminé. C’est le temps d’un thé, un Houjicha griffé Tamayura. Ah ce parfum qui se répand dans tout mon salon ! Je le bois à toi, Olivier, merci pour les renseignements que je m’empresse de transmettre à mon amie Cathy.
Après le souper, retour dans mon "garage", je prépare tout le matériel LEAN.
Mon thé du soir est un Rou Gui Cassia de Cha Yuan pour 2 raisons : la première est que c’est mon thé de rochers préféré, la seconde, toujours pour appliquer le plan LEAN est que j’achève le contenu de la boîte.
Je salive déjà rien qu’à sentir les parfums qui s’échappent de la théière ébouillantée, un subtil mélange de grillé au miel. Première infusion quasi instantanée, en principe pour éveiller les belles, pas pour boire mais LEAN nous dit pas de gaspillage et surtout j’avais envie de passer des parfums envoutants aux saveurs qui le seront tout autant, j'en suis sûre.
Troisième passage, belle couleur ambrée et puissance de l’infusion, entre compote de fruits caramélisés, notes boisées et, me semble-t-il aussi un arrière-goût d’amandes. Il faut dire que j’ai forcé un peu la dose, 8 g pour 15 cl, même avec des infusions de maximum 20 secondes, la palette aromatique est impressionnante. Et cette musique est en harmonie avec le visuel et le gustatif.
 A chaque passage, je caresse la jolie carrosserie.
Sans oublier le pot de justice (c’est aussi sur ce site que j’ai trouvé cette expression). Aux émotions gustatives s’intercalent des fous rires en pensant à la théière-carrosserie… Si caresser me procure de douces et sensuelles sensations, il ne m’est jamais arrivé de faire de même avec ma voiture.
 Les feuilles prennent de plus en plus de place et ont pâli.
Je n’ai pas compté les infusions
mais il y en a eu au moins 7, et toujours autant d’émotions gustatives.
 Le parfum de ces feuilles vire maintenant vers des notes plus boisées voire même fumées.
Et toujours cette musique envoutante qui s’achève maintenant. Tout comme les infusions, celle-ci sera la dernière. Les saveurs ont évolué et je retrouve ici plus des notes boisées que fruitées et sucrées. Cette dernière infusion est beaucoup moins aromatique mais comme ce thé est particulièrement long en bouche, le palais et la langue en sont encore imprégnés.
 Comme chaque fois, un regard admiratif vers ces belles qui ont tout donné. Il me reste à passer les ustensiles au car-wash, dernier fou rire en imaginant la chose… Merci Lihua pour ces comparaisons improbables qui m’ont fait passer une superbe soirée. Je la dédie aussi à ma famille du thé et en particulier à une guerrière du sud après notre longue conversation, vive Skype…

8 commentaires:

Lihua pour les Arts et la Culture Chinoise a dit…

Merci pour les compliments et les commentaires.
Lorsque j'ai écrit l'article "Thé Lean ?" Je pensais que l'esprit oriental qui avait donné naissance à la voie du thé, avait aussi inspiré d'autres secteurs de la vie. La façon dont la comparaison avec l'automobile a été développée ici m'a bien fait rire ^_^ Je ne prends que du thé, et du bon :) Bon voyage à Paris.

Mab a dit…

Un bouquet de sourires et fous rires!
:-))))
L'exposition au musée Guimet est superbe! J'y ai passé un bel après-midi de dépaysement... Bon voyage!

Marion de Bienfaits Thé Vert a dit…

Héhé... Je l'ai vu le livre "1001 secrets sur le thé"... Je crois que je vais me le procurer ! Moi aussi j'ai écrit un livre, il est disponible en ebook : "les bienfaits du thé vert" sur mon nouveau blog : www.
bienfaitsthevert.com

Pardon je ne me suis pas présentée, je m'appelle Marion et je suis une fan de thé moi aussi, autant pour ses saveurs que ses vertus qui me soulagent et me soignent.

merci pour votre article intéressant, au plaisir :-)

Marion

Marion Delorme a dit…

Mince, j'avais pas vu que j'aurais pu signer avec mon compte google... Rebelotte :-)

Francine a dit…

@ Lihua: c'est à toi que je dis merci pour tout ce que m'apporte ton blog

@ Mab: toujours aussi chaleureux ton commentaire, merci! Combien de temps dure la visite de l'expo? Une seule suffit-elle?

@ Marion:bienvenue et merci pour ton commentaire, je vais aller de ce pas sur ton blog

Mab a dit…

Bonsoir Francine,
L'exposition n'est pas très longue.. Mais j'ai voulu savourer, prendre mon temps, m’imprégner... Alors j'y suis restée une bonne partie de l'après-midi. J'y retournerai certainement lors de mon prochain passage à Paris juste pour l'ambiance... Et puis Théôdor se trouve à une station de métro plus loin... Alors pourquoi se priver?
Bon voyage! Bizzzzzz venteuses.

Francine a dit…

Merci pour ta réponse,chère Mab. Je pense que j'irai la voir plus d'une fois... et puis, comme tu le dis si bien, ThéÔdor n'est pas loin...
Bonne fin de soirée, biz pas venteuses mais mouillées...

Marion Delorme a dit…

Merci :-)