mardi 23 octobre 2012

Une journée inénarrable... ou presque !

Il y a des jours où on se croit revenu en été comme hier où il a fait 23° l’après-midi, cela tombait bien en ce lendemain de la veille, je me suis couchée dans l’herbe et… me suis endormie ! Cela m’a au moins permis de recharger mes batteries pour un certain temps.
Aujourd’hui, le ciel tout bleu est à nouveau prêt à accueillir le soleil. Je me suis réveillée avec dans la tête et le cœur le souvenir de cette exceptionnelle journée de dimanche, j’ai envie de célébrer cela.
Dans un décor très zen pour me remettre dans l’ambiance, j’infuse ce Gyokuro de Magie du Thé.
 Tout en savourant ce nectar, j’admire cette superbe calligraphie, cadeau de Staf, son contenu me parle évidemment : "SHA ZA KISSA – Sit a while and have some tea". C’est effectivement ce à quoi je vais consacrer ma journée.
Avec la 2e infusion, je ressors ce livre et je m’arrête dès la couverture à ces 4 caractères : Wa, l’harmonie, ici née des souvenirs d’hier et des ustensiles tout simples ; Kei, le respect, ici pour les feuilles et les objets ; Sei, la  pureté, la sérénité : c’est ce que je ressens en ce moment. Et enfin le Jaku qui est cette paix née des 3 autres et de cette musique envoûtante propice à la méditation dont je ne me lasse pas.
Un état de bien-être parfait comme le montre ce petit Bouddha à 4 faces, cadeau de Cathy.
Je ne connaissais pas cela, je trouve l’idée superbe même si aujourd’hui, j’espère me limiter à deux…
 Un mot des 3 autres : la tristesse, sentiment que je ne veux pas rencontrer aujourd’hui…
La colère n’aura pas sa place dans cette journée !
 Last but not least la joie, le 2e visage que je souhaite arborer en ce jour que je souhaite très zen.
 En cours de matinée, en même temps que le Houjicha de Tamayura, j’aurais pu à ce moment montrer le visage triste du petit bouddha devant le sachet vide mais je ne devrai plus attendre longtemps avant de me réapprovisionner… SI Cathy, qui y sera avant moi, en laisse (= message codé…). Je pensais me plonger dans La voie des quatre vertus, quand mon mari débarque dans mon cocon avec un air que je lui connais trop bien : "Si tu descends il y a une surprise pour toi". Je n’avais aucune envie de quitter cette ambiance mais je suis curieuse et sa phrase m’intrigue.
Mais avant cela, je passe par ma boîte virtuelle et reçoit un mail aussi court qu’improbable : " à l’instant avec Fabienne à la crèmerie" ou une rencontre tout aussi improbable entre une habitante de Montevideo et de Souffelweyersheim !
Et ce n’est pas terminé, une commande mais pas n’importe laquelle… Comme pour exercer ma patience, d’autant que je connais le contenu, j’analyse d’abord l’étiquette : l’expéditeur est connu, l’envoi daté du 19, 4 jours seulement, pour une fois, bravo la poste. Par contre le poids m’impressionne, aurais-je été à ce point gourmande, ou est-ce une erreur ?
 Le colis ouvert, j’ai la réponse une boite que je reconnais immédiatement pour l’avoir vue en salivant sur le site de cette maison (http://www.theodor.fr/ ) mais surtout sur FB, j’y reviendrai.
Je me précipite pour remplir mes 2 boîtes vides. Mon mari s’approche alors et me demande si: "cela vaut encore la peine que tu ailles à Paris ?" Pour sa punition, je garderai pour moi toute seule le contenu de cette boîte. Comme je suis polie et touchée par ce geste, avant même de céder à mon péché capital préféré, j’ai immédiatement remercié La Maison ThéÔdor pour cette très belle surprise sur FB http://www.facebook.com/#!/MAISONTHEODOR?fref=ts.   La réponse m’apprend que je fais partie "du panel de Monsieur Leleu", kèzako ? J’aurais dû le savoir si j’avais lu le billet jusqu’au bout, mais passons ! Je vais donc tester le contenu de ce grand pot. Je me rappelle avec délice les petits pots de gelée dont mes 2 préférés étaient Péché mignon et Thé du loup, j’avais bien regretté leur disparition !
 Cette photo pourrait s’intituler fêter Noël sur ma terrasse un 23 octobre sous 22° grâce à saint Nicolas, déguisé en ThéÔdor… Même au pays du surréalisme, c’est assez surprenant. Même si ce n’est pas la première fois… Et un petit coup de nostalgie en revoyant cela. Je pensais alors que ce serait l’exception, comme quoi ! (http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2009/09/aujourdhui-cest-noel.html).Passons maintenant à l’analyse de cette « non-gelée, non-confiture » comme l’explique l’Insolent parisien  (http://www.facebook.com/#!/guillaume.leleutheodor?fref=ts). Dès l’ouverture du pot, un parfum caractéristique de… rooibos. Déjà un bon point, même si ce n’est pas du thé. Moi qui cuisine beaucoup au thé, je sais par expérience qu’il faut de nombreux essais pour que le thé s’harmonise vraiment avec les aliments sans que l’un prenne le pas sur l’autre. Et c’est la même chose pour les mélanges parfumés. Je l’ai d’abord couchée sur des tartines de pain blanc artisanal sans beurre, je n’aime pas l’association des deux. J’ai évidemment infusé du 25 décembre (noir). J’aime ce pain à trous, ceux-ci sont bien rebouchés maintenant. J’aime beaucoup l’association des 2 textures, celle un peu rugueuse du pain contrastant avec celle de cette "non gelée, non confiture". Effectivement, ce n’est ni de la gelée, ni de la confiture. Saveur gourmande et très subtile qui enchante mon palais de gourmande sucrée.
 Le contenu de la coupelle semble commencer à fondre sous ce soleil " insolent", il est temps de mettre fin à son supplice, je me sacrifie donc. Nature, cette gâterie est peut-être un peu sucrée à mon goût par rapport au thé. Ce qui est certain, c’est que j’achèterai bientôt le 25 décembre rooibos parce que je suis conquise, et que j’ai des tas d’idées de desserts avec cette tuerie.
Pour être certaine de ne pas m’être trompée, je tartine maintenant des tartines de pain gris toastées. J’ai été bien inspirée, c’est l’association que je préfère : la saveur légèrement aigrelette associée à la douceur de ce (ou cette) kundalini.
 La pause, bien longue, est terminée pour le moment. Il me reste une interrogation : pourquoi "Mesquinerie" ? Rien n’est mesquin dans cette gâterie, si mesquin signifie toujours aujourd’hui qui manque de grandeur, de générosité, médiocre, petit. Encore une facétie de l’Insolent sans doute. Et à propos de la grandeur … du pot, j’ai eu un fou rire en lisant ce qu’il en est donné comme explication : "Et parce que nous ne faisons pas les choses à moitié, nous avons revu le pot, qui a une nouvelle contenance de 260g et une forme cylindrique, ce qui permettra aux plus gourmands de racler le fond à la cuillère !". Je n’avais pas besoin d’une cuillère pour racler le fond de ces adorables petits pots carrés anciens au couvercle vert, mon doigt suffisait… Une autre question: à quand les suivantes... et à quoi?
Je termine cette superbe journée dans mon cocon en infusant un Soba cha de ChaYuan en reprenant les 1001 secrets du thé, il faut que je peaufine mon périple à Paris avec de nouvelles adresses.
Entre le bien-être et la joie, les 2 plus belles faces du bouddha que m’a offert ma chère Cathy, c’est avec une de ses photos que je termine ce billet. Beaucoup d’émotions de toutes sortes aujourd’hui, merci à celles et à ceux qui les ont provoquées.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Coucou, en lisant ton billet au petit déjeuner, on gouterait bien cette "non-gelée, non-confiture"!!
Merveilleux petit Bouddha à 4 faces, il me donne pleins d'idées. Gros bizouilles. Mich

Cathy a dit…

Oh là tu me fais saliver !! Heureusement je peux décompter les jours :)))) Un kundalini c'est quoi ? Est- ce le thé qui ce trouve dans la magnifique boite rouge avec un camelia ( ? ) blanc ?
Biz

Ps: j'y penserai quand je vois Olivier ;)

Francine a dit…

@ Mich: tu pourras bientôt y goûter... si tu me précises tes idées!
Bonne soirée, biz et très bientôt tu auras une belle surprise!

@ Cathy: eh oui, tu y seras avant moi à la Mecque du thé... Pour le kundalini, comment te dire? C'est du kundalini! A base de rooibos, à la consistance entre la gelée et la confiture. La belle boite rouge contient du 25 novembre décliné en noir, mais il existe aussi en blanc, en vert et en rooibos. Tu pourras les découvrir à LA boutique.
Biz, bonne soirée

PS: je ne comprends pas ton PS... MDR

FABIENNE a dit…

Je suis toujours vos aventures Madame Folledethé, mais là j'ai du retard, bien sûr vous savez où je me trouvais ces jours!!!mdrd'ailleurs j'ai beaucoup de nouvelles à raconter, mais chut!!!

Francine a dit…

@ Fabienne: à propos de folle de thé, j'en connais au moins une autre... surtout après avoir découvert son courriel! La fin de la phrase me laisse dubitative, comment allier raconter et chut... Sur ce, bonne soirée, bons thés, biz et au 19 "en vrai"

María del Sur a dit…

Cette terrasse fait rêver, peu importe la saison, les thés qui se partagent, les discussions, les moments, la vie tout simplement. Prenez soin de vous Francine, un abrazo del Sur, María

Francine a dit…

@ Maria: cette belle terrasse t'attend quand tu le souhaites, "peu importe la saison" comme tu dis! Bonne fin de journée, bons thés, abrazo

Vanessa a dit…

Je regardais à nouveau ta petite faîence de bouddha à 4 faces dans ton billet actuels et en recherchant encore, je tombe sur ce billet... fait mon jour anniversaire, un petit hasard bienheureux... ce soir je m'arrêterais juste sur lui, je reviendrais pour les thés plus tard!

Francine a dit…

Alors, avec un petit retard, je te souhaite une belle année supplémentaire, pleine de tout ce que tu désires. Biz

Vanessa a dit…

:) c'était le 23 octobre, le jour de ce billet-ci, merci!

Francine a dit…

A noter dans mon agenda. Bonne soirée, biz