vendredi 18 février 2011

Aujourd'hui, le Bonheur est encore dans le thé mais à Colmar!

Hier, je terminais mon billet par "demain sera un autre jour", je me doutais bien que ce serait encore un grand jour, mais à ce point Eh oui, la zone du bonheur s’étend, et passe du Bas-Rhin au Haut-Rhin… et je n’ai pas de mots pour décrire cette journée mémorable et complètement inédite. Hier soir, l’air de ne pas y toucher, Françoise-Ana me demande si ça me dirait d’aller à L’Essence du Thé (http://www.essence-the.com/ ). J’étais déjà sur un petit nuage en sortant de chez Niko mais en entendant cette proposition, je suis déjà au Paradis, j’étais dans un état tel que je n’ai pu rédiger le billet du jour. Mais je constate que je m’habitue vite à ce niveau de bonheur et même si j’ai un peu peur de ne pas faire un compte rendu à la hauteur des émotions intenses ressenties. Après une nuit réparatrice dans ma petite chambre "de jeune fille", j’ai rendez-vous avec ma guide personnelle, direction Colmar.Me voilà maintenant dans la rue des Marchands que je parcours seule, Françoise est allée garer la voiture. On ne peut douter que nous sommes encore en Alsace, et dans une ville d'histoire qui a vu naître et passer des personnages célèbres, il faudra que je revienne pour étudier cela de plus près. Et me voilà maintenant devant ce lieu dont je rêvais. Jusqu’à hier soir, je ne savais pas que je réaliserais ce rêve aujourd’hui, et c’est le cœur battant que j’y pénètre, bientôt suivie par celle qui m’a offert ce cadeau : j’en rêvais, elle l’a fait !Quels trésors contiennent ces boites argentées ? Nous le saurons vite mais en attendant, le salon, cosy et intime grâce à la lumière tamisée, nous tend les bras. Notre choix est vite fait. Lu An Gua Pian pour l’une. Tai Ping Hou Gui pour l’autre. Et vu de près, on en reconnaît la qualité et le processus de fabrication. Pendant que l’infusion se prépare, nous admirons ce collage consacré au thé.Et pour accompagner ces nectars… ce gâteau à la pâte de coing fait maison. Et je n’ai nul besoin de préciser ce que nous ressentons, la photo est très explicite. Et que dire des feuilles infusées ? Tendres et brillantes, émotions gustatives garanties.Et une belle rencontre aussi, la maîtresse des lieux, chaleureuse et si accueillante.On l’écouterait des heures nous parler de sa passion qui rejoint la nôtre. Un nouveau coup d’œil sur la carte si joliment illustrée. Et un beau souvenir en tombant sur ce Tong Hyen, un thé vert fumé découvert au Thé des Muses il y a quelques années déjà. Feuilles sèches assez foncées. Mais les feuilles infusées ne laissent pas de doute sur la couleur du thé. Pour Françoise, ce sera un Jasmin impérial. Un superbe thé blanc au parfum envoûtant de cette fleur exotique. Les heures passent sans qu’on s’en rende compte, un dernier regard à ce service à Gong Fu et c’est à regret que nous quittons ce lieu hors du temps où le thé est vénéré. En remontant la rue, j’admire une fois encore cette superbe (et très vieille - 1419) boutique du champignon. Et aussi ces maisons colorées typiques. Nous reprenons la voiture pour un autre lieu, prévu celui-là mais inconnu aussi pour moi. Je n’ai pas eu de bonne expérience avec ces thés, mal conservés dans des bocaux… en verre. Et je me pose des questions sur le bio, je suis même assez sceptique. Les Jardins de Gaïa... ce lieu est incroyable, un havre de paix au milieu de nulle part, entouré de constructions hideuses industrielles. Les différents espaces jardin, merveilleusement entretenus, créent une ambiance très dans l’esprit du thé. D’un côté, l’espace boutique dont nous admirons ces beaux objets entre autres. En lisant l’intitulé de ce "doudou délice", je pense à mon délicieux Doudou à moi… Un espace réservé au Chanoyu. Nous voici maintenant dans celui réservé au salon. J’aime particulièrement cet ensemble. La carte est impressionnante mais je décide de goûter ce Mineral Spring, - le Darjeeling primé par le Club des Buveurs de Thé – Très belle couleur de l’infusion à la saveur douce et fruitée. Françoise choisit un Lü Zhen, encore un thé inconnu pour nous. Dont les feuilles assez foncées font un contraste avec la couleur pâle de l’infusion. Et ici aussi une délicieuse pâtisserie maison. Servie par notre hôtesse au sourire lumineux. Il est très doux comme du velours, ce sera donc ce que j’emmènerai en souvenir de notre passage dans ce lieu hors du temps. Je repars également avec toute une documentation sur le concept Gaia que je vais éplucher avec beaucoup d’intérêt, mais après avoir dégusté ces 2 thés fameux, mes réticences tombent. Ici aussi le temps est suspendu, les heures passent ponctuées par ces dégustations et nos échanges tantôt drôles, tantôt plus intimes et profonds. Mille mercis ma chère Françoise de m’avoir fait découvrir ces lieux et aussi et surtout pour ces moments intenses qui resteront longtemps gravés en moi. J’ai encore vécu une journée magique grâce à toi… Après avoir vécu des rêves éveillés, les yeux grands ouverts, je vais en faire d'autres, les yeux fermés cette fois.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour cette belle balade qui donne très envie....
Hobthe

cathy a dit…

Merci de nous faire partager ton bonheur et chez Gaia j'ai trouvé le mien disont que je rêve d'avoir un jardin comme çà!!

Francine a dit…

Merci à vous deux pour votre fidélité...

Anonyme a dit…

!!!

Anonyme a dit…

Merci Francine pour ces belles images qui mettent bien en valeur ces deux charmantes villes que sont Colmar et Strasbourg!! et quels merveilleux moments que tu me fais revivre en regardant la belle suite de photos faites chez Niko lors de cette soirée de dégustation de thé oolong!!!!!!!Merci A bientôt Fabienne

Francine a dit…

Et tu n'as encore (presque) rien vu, chère Fabienne! Le compte rendu de cet atelier magique sera pour lundi, ainsi que celui d'hier, je suis retournée chez Niko et là encore, émotions gustatives garanties! Moi aussi j'espère à très bientôt!

L'Essence du Thé a dit…

La rencontre avec Francine est Françoise est toujours un moment de bonheur, mais là, en plus, que L'Essence du Thé fasse partie de tes belles découvertes me réjouis encore davantage. Murielle était ravie de faire votre connaissance et nous avons longuement parlé de vos échanges. A bientôt, je vous embrasse. Michel

Francine a dit…

Merci Michel, c'est vrai que Muriel était passionnante à écouter, vivement qu'on se rencontre à nouveau! A très vite donc