mercredi 20 juin 2012

Une journée dans LE grenier

Encore une journée mémorable… Au programme pourtant, rien d’excitant,  retour vers le grenier.
Avec celle sans qui rien ne serait possible. Pendant que je me livre à "la routine de l’urne", ma filleule est aussi geek !

Passons à l’essentiel, et désolée de me répéter, LE Yamato kabuse sencha, griffé ThéôDor. Je passe sur les commentaires.
Même sans parole, ce visage en dit long.
De mieux en mieux… Mais fini de "buller" comme on dit du côté de Nantes (= message codé), direction le cadre du jour. Elle m’a d’abord félicitée du pré-tri, elle sait ce que cela me coûte.
Quelques heures plus tard, un petit lunch sur la terrasse de la cuisine.
Manger dehors, quel bonheur, pourvu que ça dure, demain c'est l'été !
Une petite douceur avant de continuer le travail de "Titane".
Et quelques temps plus tard, ce n’est pas encore terminé mais plus aucune place dans la voiture. Des tas de livres (et ce n’est pas encore terminé loin de là) vont maintenant entamer une nouvelle vie ailleurs.   Il y a aussi de quoi passer à la déchetterie. 
Pour mercredi prochain, il y a déjà 4 caisses pleines. Je dois quand même souligner ici qu’un événement incroyable s’est produit : alors que la semaine passée, je n’entendais que : "non marraine, tu jettes", aujourd’hui autre refrain : " Ah non, Marraine, ça te ne liquides pas", elle parlait entre autres du syllabaire dans lequel j’ai appris à lire ! 
La pause syndicale et toxique, j’ai beau lui dire qu’elle pourrait suivre mon exemple, j’ai arrêté du jour au lendemain et je fumais nettement plus qu’elle : 2 paquets de gauloises  ou de gitanes papier maïs + … la pipe. Mais cette impertinente m’a répondu qu’elle arrêterait quand elle sera arrivée au même nombre d’années d’addiction que sa Marraine qui « pour moi est un modèle »… Puce je vais te répéter ce que tu m’as dit un jour quand je t’ai fait une remarque (je ne sais plus sur quoi, il en a eu tellement) : c’est bon que je t’aime sinon je te détesterais ! J'ai commencé à 21 ans, elle ... chez les guides! Et avec Aurore F.,  une de mes anciennes étudiantes, bravo les filles, de mon temps...
Un dernier tête à tête en compagnie du soleil et avec un Milky Oolong, enfin un autre choix.
 Oh ma Puce, merci pour ces moments si riches, merci pour ce que tu es pour moi…
 Parmi mes trésors, un  en particulier m’a émue jusqu’aux larmes… ce livre dédicacé par ma chère Grand-Mère, c’est avec lui que je passerai la soirée. Je suis certaine de retrouver les passages que j'aimais particulièrement, émotions fortes garanties...
Un peu plus récent mais tout aussi émouvant pour moi, ces 2 boîtes… J’en parlerai peut-être plus tard, j’en ai offert 2 semblables à un petit Thomas et une petite Julie, deux adorables jumeaux. A l’époque, ils ont appris par cœur la jolie poésie et me l’ont récitée pour un de mes anniversaires. Thomas a été emporté par la bête, il n’a jamais eu 10 ans. Julie est une jeune adulte maintenant, elle fait des études de médecine et veut devenir oncologue... Je me demande si elle a gardé sa boîte à secrets. Une douce nostalgie qui me fait du bien.

2 commentaires:

Tanta Meno a dit…

Bonjour Francine,
ma parole ce grenier, c'est une mine d'or ! ça m'évoque des bonnes saveurs d'enfance, comme tous les greniers de famille qui n'ont de vrai sens que pour les proches qui en palpent la charge émotionnelle. Tu dois passer de bons moments en remettant la main sur ces livres et autres album photos.Je comprends la difficulté de la tâche. Bon courage pour la suite de cette entreprise.

Francine a dit…

@ Tanta Mano: tout à fait d'accord avec ton beau commentaire, merci et bonne soirée