jeudi 5 mars 2015

Le 5 mars, jour de la pleine lune et de la fête des lanternes

Aujourd'hui, c'est la pleine lune et 元宵节Yuanqiaojie, la fête des lanternes, j'en ai déjà parlé ici entre autres : http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2012/02/aujourdhui-cest-la-fete-des-lanternes.html. D'habitude nous fêtons ce dernier jour des festivités du nouvel-an chinois au Shangri-La du Lac mais il est toujours en réfection.
Cette nuit, la belle rayonnait dans un ciel parsemé d'étoiles. Et comme chaque fois, malgré une fatigue accumulée, je suis en pleine forme et je me suis penchée sur cette excellente revue en ligne : La nouvelle Presse du Thé (http://nptdumois.blogspot.be/) reçue il y a quelques jours. Toujours une vraie mine d'articles sérieux, documentés, et quand on a la chance de connaître Barbara Dufrêne et sa rigueur, ces 2 adjectifs ne sont pas usurpés. J'ai encore appris, comme par exemple le nom du pays le plus grand consommateur de thé, je vous le laisse deviner. Deux articles m'ont particulièrement intéressée : Les thés du triangle d'or et Le thé blanc enfin défini par l'international



.

J'ai alterné la lecture (sur PC) et l'observation bien emmitouflée sur la terrasse de l'astre de la nuit essayant de percer les abondants nuages,
cela en savourant le fabuleux
 
 
 
 
Pu Er millésimé 1980 cadeau de mon cher Guillaume. La théière est vide, les Belles ont tout donné, et la batterie de mon appareil est plate, j'ai pourtant encore beaucoup de choses à immortaliser,
je suis toujours en forme et prépare alors mon billet pour Hina Matsuri, la Fête des Filles fêtée le 3 mars, je n'en dis pas plus ici, et je remercie déjà ma chère Cathy pour cette superbe photo qui l'illustre très bien mais qui demande des commentaires. Quel bonheur de retrouver les mots sur papier, j'ai vraiment l'impression que je les enregistre bien mieux que sur l'écran d'un PC. Si je me suis convertie à cet engin, JAMAIS je n'abandonnerai les mots qui imprègnent le papier et s'impriment profondément dans ma mémoire.
Les nuages nocturnes ont disparu laissant la place à un ciel tout bleu. La fête des lanternes s'appelle aussi fête de la lumière, je vais donc commencer par l'article sur le thé blanc. Et pour accompagner cette découverte,
LE thé qui s'imposait, un thé blanc bien sûr mais pas n'importe lequel, un
Yunnan white tea Moonlight griffé Biochi,
encore des souvenirs aussi doux et sucrés que le breuvage que je savoure http://la-theiere-nomade.blogspot.be/search/label/Yunnan%20white%20tea%20Moonlight%201st%20grade .
Je laisse les feuilles se reposer un peu pendant que je vais préparer le petit-déjeuner.
Les Feuilles se prélassent à nouveau dans leur bain et dégagent un parfum toujours aussi doux et fleuri pour offrir les mêmes saveurs, et provoquer ces émotions gustatives et les souvenirs associés. Je me plonge à présent dans l'article dont le titre m'intriguait :
"L’ arrivée du thé blanc en France et en Europe au début des années 2000, en provenance de la Chine uniquement à l’époque, a suscité un vrai engouement et une forte demande. Or ce thé était alors d’une vraie rareté et cultivé uniquement en Chine, dans la province du Fujian". Et en lisant cela, je me remémore d'autres dégustations assez anciennes : http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2009/04/encore-une-belle-experience.html. A l'époque, je croyais que seul le Fujian produisait du thé blanc. C'est vrai qu'alors, je lisais beaucoup à propos du thé en général, je devrais dire tout et n'importe quoi, mais je ne le savais pas encore. Depuis j'ai dû me rendre à l'évidence, certains, parce qu'ils en savent un peu plus, ne creusent pas et déversent leurs informations imprécises, voire fausses, en se basant sur leur bagout et leur facilité à aligner des mots.  "Cueilli sur des variétés botaniques spécifiques et fabriqué  selon un processus particulier ces thés ont aussitôt fait sensation. Leur beauté, leur aspect précieux, leurs tasses délicates et leurs vertus et bienfaits  évoqués par la tradition chinoise ont fasciné les consommateurs occidentaux". Ce fut mon cas, j'ai le souvenir des émotions gustatives intenses, l'une déjà ancienne : http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2009/01/le-yue-guang-bai-le-blanc-de-la-lumire.html et l'autre, plus récente : l'infusion du fabuleux White snow spiral griffé ThéÔdor à chaud et à froid dont je ne parviens pas à retrouver le compte rendu "(...) Face à cette forte demande, d’autres pays producteurs ont commencé à mettre au point des thés blancs de belle facture. De plus  certains distributeurs ont proposé des assemblages, semant parfois confusion et doute dans l’esprit des consommateurs, qui n'étaient pas toujours bien renseignés ni bien informés sur ces thés". Et voilà bien le problème, parfois l'éthique est inversément proportionnelle à la rentabilité et à l'esprit de lucre, nous sommes ici bien loin de l'Esprit du Thé. C'est pour cette raison qu'il a été décidé de donner un cadre et des règles de bonne conduite dans le domaine : "Depuis 2008 la délégation chinoise au sein du Comité Scientifique "Thé " au sein de l’International Standards Organisation, une organisation des Nations Unis basée à Genève,  a insisté sur la nécessité de définir certains thés d’origine et de spécialité, afin de

**garantir une concurrence loyale entre pays producteurs et industriels du thé  et

**assurer une information transparente du consommateur,

** les deux  basés sur des définitions approuvées et un étiquetage approprié.
Le thé blanc a été sélectionné pour une première étape normative, d' autres thés particuliers sont listés pour la suite".
J'espère que par la suite sera synonyme de très rapidement. Après le dîner, j'infuserai mes autres thés blancs, l'idéal par cette belle journée lumineuse. Il n'en sera rien, je me suis allongée sur mon lit pour dépouiller mon courrier, je viens de me réveiller ! Cela m'apprendra à oublier que la nuit est faite pour dormir... J'achèverai donc quand j'aurai récupéré.
Avant de poster ce billet, un petit passage sur la terrasse. Elle n'est pas chinoise mais c'est quand même sa fête.
Quant à la Lune, ce soir je ne suivrai pas sa course... Encore une superbe journée, un peu spéciale comme je les aime...

Aucun commentaire: