lundi 14 septembre 2009

Mon voyage à Nantes, premier épisode

Je viens de passer 4 jours fabuleux à Nantes, faits de retrouvailles émouvantes, de superbes rencontres et de belles visites dans cette ville si riche d’histoire. Rien que du bonheur ! J’aurais voulu rendre compte au jour le jour de ces moments forts mais je ne suis pas parvenue à faire fonctionner le Wifi, oui, je sais Que cela doit être bizarre pour certains mais no comment. Je vais donc vous conter tout cela par épisodes. Dès mon arrivée chez Sylviane, venue m’attendre à la descente du train, je suis accueillie à Rezé dans sa grande maison entourée d’un superbe jardin. Et bien sûr avec un thé, un Oolong pris sur la terrasse en compagnie de Michel, son mari et de sa fille Sophie qui, eux ont choisi un Yunnan impérial. Nous savourons ce Tie Kwan Yin assez exceptionnel, du beurre très fleuri dont notre palais se souviendra longtemps. L’ambiance est joyeuse et très chaleureuse à l’image de mes hôtes. Je me régale en écoutant Sylviane me parler de ce programme de 4 jours… Installation puis repas pris en famille avant une nuit de repos réparateur. Ce matin, après un petit déjeuner très Darjeeling, nous voilà à Nantes chez Coiffart, une librairie où aura lieu fin septembre une quinzaine sur le thé, le café et le chocolat, avec comme point d’orgue une dégustation par ce Club des buveurs de thé si dynamique, cela me laisse rêveuse, rien de cela n’existe en Belgique. Puis nous quittons la ville, direction Guérande. Je pourrais bien sûr vous parler de la collégiale Saint-Aubin, des remparts moyenâgeux ou encore des petites rues typiques, mais cela n’aurait rien de très original, même si c’est très joli, et puis cela n’aurait rien à voir avec la thématique de ce blog. Par contre, nichée dans une petite ruelle, une enseigne retient notre attention, c’est une boutique et, séparé par un couloir, un salon de thé, mais curieusement fermé de 12 à 14 heures. Nous arrivons à la collégiale et là, ce qui nous a véritablement éblouies c’est cet autre lieu, un peu à l’écart du brouhaha de la "grand-rue". Ici, on trouve bien sûr de quoi préparer notre breuvage préféré, dont on a grand besoin, cela fait bien 3 heures que nous en sommes privées.Mais aussi de beaux objets, dont la plupart ne se rencontre pas dans les salons de thé, ou alors de manière confidentielle, le céladon. Nous nous installons dans cette ambiance particulière, à la fois chaleureuse et reposante. D’habitude, quand je lis "Restauration rapide" sur une carte, je ne m’attends pas à grand-chose, parce que la plupart du temps, cette restauration porte très bien son nom : salade prédécoupée sortie d’un emballage en Cellophane, accompagnée d’un peu n’importe quoi. Ici, rien de tout cela, nous sommes séduites à la fois par l’harmonie des couleurs mais aussi par celle des saveurs, le tout bien équilibré. Accompagne cette entrée, un Genmaïcha servi dans ces jolies théières et bols en céladon assortis. Le plat du jour - une cassolette de fruits de mer au lait de coco et épices orientales - est tout aussi savoureux et délicatement parfumé, tous les parfums et les saveurs se complètent très bien et forment ici aussi un ensemble harmonieux qui réjouit nos palais. Et je ne vous parle pas des desserts faits maison qui posent un problème de choix tant ils donnent envie de dire : de tout un peu… Nous sommes comblées, mais qui sont les maîtres de ce lieu ? Agnès et Pascal, ce couple si sympathique, est passionné d’Asie et de thé. Leurs thés viennent de plusieurs fournisseurs, ils ne veulent pas être attachés à une seule marque, ils prennent le meilleur de chaque maison. La cuisine est artisanale, rien que des produits frais travaillés de main de maître par Pascal, un ancien chef, ceci explique cela !
La carte est également séduisante, la 1e page est consacrée à une citation célèbre de Soshitsu Sen qui correspond bien à la philosophie de ce lieu hors du temps : "Je prends un bol de thé dans mes mains. Dans sa couleur verte j’aperçois la nature. Je ferme les yeux pour contempler les collines et l’eau pure de mon cœur". La carte propose des thés, des tisanes mais aussi des cafés particuliers, très discrets, dont l’odeur n’empiète pas sur celle du thé. On peut y lire aussi un commentaire sur le céladon: "Le céladon est une alliance entre fonctionnalité, beauté, force et délicatesse… Outre leurs qualités esthétiques, nos porcelaines de céladon sont écologiques : leur formule minérale sans additifs chimiques est tout à fait adaptée à une utilisation quotidienne et alimentaire". C’est à regret que nous quittons cette maison de thé si sobre dans son raffinement non sans avoir dégusté un "Thaïtea" glacé offert par nos hôtes, un délice introuvable ailleurs qu’ici ! Ou alors sur les marchés de Thaïlande…. Le salon est ouvert tous les jours sauf le lundi au 3, rue des Lauriers à Guérande (intra-muros). En face, se trouvent de jolies colonnades très originales, elles représentent les anciens métiers du lieu, dont certains toujours bien vivants. En particulier celui-ci, un saunier. Le sel et particulièrement la fleur de sel de Guérande sont réputés. Nous repassons dans la petite ruelle où nous avions découvert cette enseigne. Cette fois elle est ouverte, et pendant que Sylviane demande des informations à propos des ateliers de dégustations, je scrute le contenu des étagères à la recherche d’un petit quelque chose, et ici il y a le choix. Mais non, cette fois je résiste. Nous rentrons à Nantes et plus exactement à Trentremoult pour souper à La Reine blanche de galette et crêpes (je ne les confondrai plus) en compagnie de Pascale rencontrée à Bruxelles et de son fils. Cette activité clôture une journée très ensoleillée au propre comme au figuré. La suite, demain

2 commentaires:

Vanessa a dit…

Ah je connais! Guérande, je n'ai pu que regarder la vitrine de ce salon de thé aux porcelaine de céladon parce que ma mère et mon loupiot étaient pressés et j'ai pris aussi des photos de ces sculptures des métiers.
J'aime vraiment ces tasses vertes, toutes douces et j'ai bien failli en ramener une jusqu'à Paris.
Un très beau moment.

Vanessa a dit…

Un clin d'oeil là http://iam-like-iam.blogspot.com/2009/09/bretagne-et-asie-dans-un-breuvage-un.html
bonne journée à toi