dimanche 27 septembre 2009

Quel voyage, quelles émotions !

Une fois encore Sanmao nous a fait voyager dans ce pays des "dix mille thés", et plus particulièrement cette fois-ci dans la province de Guangdong, plus exactement autour de la ville de Chao Zhou dans les montagnes de Feng Huang à la rencontre des Dan Cong. Sanmao nous a d’abord raconté l’histoire de ce vénérable thé, je ne vais pas tout reproduire ici, en chœur nous lui avons demandé d’écrire un livre, non pas un énième, ce que nous apprenons ici ne se trouve dans aucun autre : Li-ping et Sanmao ne se contentent pas de parler de la fabrication des thés mais aussi et c’est cela qui est inédit, de l’histoire, de la vie sociale, politique, du terroir, du climat, du quotidien de ces petits producteurs, amoureux de leur culture. On aperçoit sur la mer à thé un crapaud porte-bonheur tenant dans sa bouche une pièce, ce qu’on n’avait pas vu, c’est qu’il n’a que 3 pattes. Le premier thé qui nous est présenté est un Song Zhong Dan Cong de 2008. Il est issu d’un théier de plus de 400 ans. Les feuilles sèches embaument déjà, cela promet ! La cueillette se fait l’après-midi, thé de haute montagne oblige : le matin les plantations sont dans le brouillard. La première infusion est d’un brun orangé mais ce qui nous frappe c’est l’explosion des saveurs c’est un thé très fruité qui inspire Fanou, elle le qualifie de "thé émotif" qui lui rappelle sa Guadeloupe natale quand, petite fille, elle observait avec gourmandise sa grand-mère faisant des confitures ! Et effectivement ce thé avait la saveur de fruits cuits. Les feuilles infusées ont encore un autre parfum, légèrement boisé. Mes 2 complices, Brigitte et Fanou, n’ont vraiment pas l’air triste, ne les dirait-on pas plutôt légèrement enivrées… avis tout personnel ! Le voyage continue, nous découvrons maintenant un Da Wu Ye Dan Cong. Da Wu Ye signifie grande feuille sombre et Dan Cong veut dire soit théier individuel (le thé est fait à partir d’un arbre unique), c’est le cas du premier thé, tandis que pour celui-ci, Dan Cong renvoie à la région. Ici aussi le parfum nous saute aux narines, toujours aussi fruité, raisin principalement. Et aussi une légère amertume mais qui passe très vite et qui s’adoucit au fil des infusions. Les feuilles infusées sont plus grandes et plus vertes. Nous abordons maintenant un Dan Cong de 15 ans, un thé de garde donc, qui ne peut se faire qu’à partir de thés de grande qualité. Les feuilles sèches ne dégagent pas vraiment de parfum, en tout cas pas identifiable. L’infusion par contre dégage plus des notes boisées légèrement fumées. Les feuilles mouillées, dans un camaïeu de vert brun, sentent nettement le sous-bois. Et ici, la surprise : un Jin Xiuang, un thé à l’origine taïwanais. Un de ces théiers a été transplanté dans les montagnes du Phoenix pour faire des essais de traitement à la façon des Dan Cong. Les feuilles sèches sont nettement plus vertes, caractéristique de la plupart des Wulong taïwanais. L’odeur est surprenante, les feuilles sentent le poisson légèrement fumé ! Que va-t-il donner ? J’avoue que je suis un peu sur la réserve. Et là, c’est l’heureuse surprise, un parfum très frais se dégage de cette liqueur jaune d’or, un vrai bonheur, et qui n'en finit pas, 10 infusions et il n'a pas encore tout donné ! Et les feuilles infusées sont magnifiques: d'un vert brillant, ce qui confirme un degré faible de fermentation. D’autres informations nous sont encore données, ce qui nous pousse à insister à propos de l’écriture d’un livre pour éclairer ceux qui n’ont pas l’occasion et le plaisir d’assister à ces ateliers uniques. Et voici le résumé de cette fabuleuse après-midi. Nous nous émerveillons une fois encore du savoir-faire de ces orfèvres qui nous procurent tant d'émotions gustatives. Si cela vous tente, rendez-vous le 8 novembre. Merci à toi Sanmao pour ce partage qui nous a tellement enrichies, j’aime aussi votre duo, tu es la maîtresse d’œuvre, et Li-Ping complète ponctuellement ce que tu nous apprends avec tant de générosité. Une fois encore nous avons partagé des moments intenses dans la cheleur de votre maison. Merci aussi à toi Brigitte, tes DVD vont me permettre de suivre la Route du Thé.

7 commentaires:

Celina a dit…

oui, votre week-end semble vraiment grand. You haven´t been to china really,have you? ( my french is not very good, and I easily could misunderstood what I read)

Anyway, nice to have friends who have something in common with you, the same interest.

I´m looking forward at the day of our encounter. It would certainly be a day of never ending tea, among other things...

Celina a dit…

That´s an interesting art ( picture ) behind you, by the way. Did you paint it?

Francine a dit…

Unfortunatly, it's not really a travel but only like a travel...
The painting is not mine, it's Li-Ping's painting...

Terre des Thés a dit…

qui est cette dame qui vous fait la dégustation? A-t-elle une boutique en France?

Francine a dit…

Sanmao habite en Belgique, elle n'a pas de boutique. Pour en savoir plus sur ses activités, clique sur son site: http://www.lesfeuillesvertes.com/

Anonyme a dit…

Merci Francine pour ton récit de cette magnifique après-midi passée ensemble et toujours aussi agréable et surtout très intéressante .
A bientôt Brigitte

Francine a dit…

C'est toujours avec plaisir et émotion rétrospective! Et encore merci à toi Brigitte pour les DVD.