mardi 19 octobre 2010

Deuxième partie: au coeur de l'âme du thé

Pendant que mon pauvre mari se rend chez le dentiste, je continue à sonder l’âme de ce thé très long en bouche. Et d’abord choisir une musique en harmonie avec mon état d’esprit… Pendant que l’eau chauffe, j’ouvre le couvercle du zhong et belle surprise, les feuilles froides sentent l’abricot sec. La première infusion n’a rien à voir par contre, elle est assez âpre et j’y retrouve les saveurs boisées et fumées. Les feuilles ont comme des reflets orangés mais ne sentent plus l’abricot. Trois infusions plus tard, le breuvage devient encore plus foncé, l’âpreté s’est atténuée les saveurs aussi. Les feuilles occupent maintenant plus des trois-quarts du zhong. En les étalant, je constate la diversité des couleurs et de la grandeur des feuilles. Observation "macro" de certaines feuilles, je me demande si le bourgeon blanc se trouve parmi elles.Et une petite feuille supplémentaire avant de les rendre à la terre. Et pour conclure, je me sers d’une jolie photo que m’a envoyé Françoise… Non seulement, le thé me permet de voyager mais aussi de penser à tous ces passionnés qui me permettent de savourer ce divin breuvage, qu’ils soient loin ou près, des cueilleuses aux producteurs et à ceux comme ici Sébastien qui ont la gentillesse de le partager.

3 commentaires:

En Kopp Zen a dit…

aya, ... dentist? Funny I was at the dentist too yesterday, and is now really feeling sorry for myself the whole day. (mostly because I cannot eat and drink tea)
... but now your journal has really cheered me up! ... that must be a good music and tea you have there, Merci!
/Celina

Sébastien a dit…

Bonsoir Francine,
Ravi que ce thé t'ai plu ! C'est bien une galette, mais il est vrai que la faible compression pourrait faire penser à du maocha.
Ton double article m'a donné soif, je vais de ce pas re-goûter cette galette de Cha Hun. Rien que son nom "Âme du thé", me fait saliver.
à bientôt,
Sébastien

Francine a dit…

@ Celina: thanks for your very kind post

@ Sébastien: je me demande vraiment qui fait saliver l'autre! Encore merci...