lundi 27 février 2012

Adieu mon Amie, ma Soeur...

Il était 9h30 ce matin, après un dernier sourire lumineux et des paroles que je garde avec émotion en moi tu as fermé les yeux pour toujours. Tu ne voulais pas connaître cette lente déchéance que la "bête" voulait t’imposer. Pour cela, tu as choisi l’euthanasie. Tu as choisi de mourir en pleine conscience, refusant que les calmants te fassent perdre ta lucidité. Tu m’as fait vivre ce matin les moments les plus forts de notre longue Amitié. Depuis 15 jours, nous préparions ce moment indicible. Tu ne voulais pas parler d'une cérémonie d'adieu mais de Passage... Bon dernier voyage.
Je sais que là où tu es, tu es bien. De te savoir bien, je le suis aussi.

Adieu, mon amie, ma sœur. Merci pour ce que tu as été pour moi.

Tu fais partie maintenant de mes Grands Absents, ceux qui vivent en moi à jamais…

14 commentaires:

BrigitteD a dit…

Francine , je pense fort à toi

Philippe de Bordeaux a dit…

Chère Francine,
Tes mots sonnent forts,l'émotion est là sincère.Je pense ce soir à Toi,t'envoyant mes prières pour que tu sois encore la plus active,la plus vivante de nos "bloggueuses" de thés.
Mes amitiés.
à bientôt.

Thé Tea-Cha a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Thé Tea-Cha a dit…

Chère Francine,

Seuls ceux qui restent souffrent, ce moment de la séparation et l'absence sont bien cruels... Nos pensées t'accompagnent en ces moments difficiles.

Nous te présentons nos sincères condoléances.

Amicalement,
Ségolène et Patrick

Sébastien a dit…

Toutes mes condoléances, un billet qui serre le cœur, je suis avec toi.

Dire que l'euthanasie est toujours interdite - voire taboue - en France...

Tsubo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Tsubo a dit…

"J'imagine combien serait vain et inutile le moindre mot de ma part pour essayer de vous distraire du chagrin causé par une aussi terrible perte", mais je vous présente tout de même, à vous que je lis depuis quelques années maintenant, mes sincères condoléances.

Nicolas

Lune a dit…

Ton billet m'arrache des larmes devant cette force que vous avez eue toutes les deux et toutes ces interrogations qui en émanent. Ces "grands absents" qui nous accompagnent, "l'amour plus fort que la mort".

Vanessa a dit…

Très chaleureuse pensée

Cathy a dit…

Chère Francine,

Je viens de lire tes billets, on pense très fort à toi .
Courrage

Anonyme a dit…

Francine, ta cerise préférée pense très très fort à toi.Venant de vivre la si longue & si terrible agonie de Maman, je comprends ce que tu peux ressentir.
Une amie commune (K....) m'a cité une phrase de Cocteau, si juste : "le vrai tombeau des mots, c'est le coeur des vivants"
Ami-thés
Cerise

Sylviane a dit…

ce sont ces moments qui vous font vous tenir debout. Toutes mes pensées et mes prières vont vers toi et ton amie, si fortes, si humaines toutes les deux.

Katia a dit…

Avec toi en pensées.

Anonyme a dit…

Hier, un petit lapsus a modifié le sens de ma phrase, je viens de m'en apercevoir. Il fallait lire :
"Le vrai tombeau des morts, c'est le coeur des vivants"

Pense à ta venue prochaine à Strasbourg, cela te fera du bien.
Je t'embrasse affectueusement.
A tout bientôt.
Ta cerise préférée qui est avec toi par la pensée.