lundi 6 février 2012

Aujourd'hui, c'est la fête des Lanternes

Il fait toujours aussi froid mais sec et la lumière est magnifique, cela tombe bien, je veux célébrer la Fête des Lanternes (元宵节 yuánxiāojié), où la lumière est reine justement, elle a lieu le 15e jour du premier mois lunaire. Mon premier thé fut le Long Men Xiang, ce fabuleux thé vert de chez Thés de Chine, infusé dans une de mes théières dragon. J’ai ressorti la petite lanterne reçue de Nikosan, (http://la-theiere-nomade.blogspot.com/2010/03/au-programme-ce-samedi-gastronomie.html), c’était ma première rencontre avec lui, je l’avais raté de peu à Nantes, la première d’une longue série… J’espère qu’il sera au programme de notre escapade à Strasbourg en mars (= message codé à la régionale de l’étape) ! Je savoure chaque gorgée de ce nectar en pensant à ma famille du thé, à cette belle fête : "C'est une fête nocturne. Une fois la nuit tombée, les Chinois se baladent dans la rue avec toutes sortes de lanternes à la main. Les lanternes sont en forme de vase, de fleur, de lapin et de tigre etc. Elles sont traditionnellement éclairées par les bougies mais aujourd'hui de plus en plus par les lumières électriques". Elle ne sera pas nocturne ici, je vais la fêter au Shangri-La du Lac, évidemment. En attendant mon mari "qui va arriver" (il n’est ni grec ni kabyle mais sa notion du temps est du même acabit), j’admire le lac, quelle différence avec la vue du même endroit il y a 15 jours ! (http://la-theiere-nomade.blogspot.com/2012/01/aujourdhui-premier-jour-de-lannee-du.html ). Tous les habitants du lieu se regroupés près du jet d’eau, seul endroit où l’eau n’a pas gelé. Après le repas et malgré le froid piquant, je ne résiste pas à l’appel de la promenade. Je pensais faire la moitié du tour du lac, mais le vent s’est levé et j’ai laissé mon chapeau dans la voiture, dommage, l’air est vraiment vivifiant même si mon cœur bat la chamade. Ma bonne résolution de l’après-midi est de continuer le chinois. Mais avant cela, un de mes thés rouges préférés, le Yunnan Shen Xiang de l’Essence du Thé. Avant d’attaquer cette étude fastidieuse, je m’imprègne des saveurs de ce grand thé et… des paroles d’Olivier Scala (in Thé, cultures, senteurs, saveurs, page 110): "Un thé fort et doux, racé et sensuel, ample, puissamment présent de l’attaque à la longue finale, envahissant la gorge sans amertume ni astringence et laissant une réminiscence de moka. Un thé masculin ? Non ! Une main de fer dans un gant de velours, voilà tout". Bref que du bonheur et si joliment dit… Et de quoi tenir le coup pour la suite. Mais la suite sera malheureusement très brève, les conséquences de ma téméraire promenade se manifestent, une violente migraine que je ne connais que l’hiver, heureusement. Fini le chinois, fini le thé, (cela tombe bien la théière est vide). Mais finie aussi la lumière… Quelques heures plus tard, elle est toujours présente mais en sourdine. Mes neurones détestent le froid et me le font savoir de manière violente... Comme cette fête est d’abord celle des enfants, je voulais raconter "La naissance du dragon", mais ce sera pour plus tard, je ne supporte toujours pas la lumière. Je me contenterai donc de faire un copié collé de ce que j’avais glané il y a quelques jours sur cette fête. "Les légendes relatant l'origine de la fête font état de la colère d'un dieu menaçant d'incendier la capitale le 15e jour du premier mois lunaire. Une personne astucieuse aurait alors eu l'idée de faire sortir tous les habitants dans la rue ce soir-là avec des lanternes rouges, et d'en accrocher à toutes les portes, afin que le dieu, croyant la ville déjà en proie aux flammes, se retire. Dans la version la plus populaire, la menace divine est un canular monté par un conseiller impérial au grand cœur afin de permettre à une jeune servante du palais de sortir et de revoir sa famille pour un soir. Une autre histoire raconte que sous la dynastie des Han (206 av. J.-C.-220), le bouddhisme s'est répandu largement en Chine. Après avoir appris que les moines avaient coutume le 15 du 1er mois lunaire de regarder les reliques du bouddha et d'allumer des lampes pour honorer les dieux, l'empereur a ordonné d'allumer aussi ce jour au soir des lanternes dans le palais impérial et les temples pour les honorer à son tour. Depuis lors, ce rite bouddhique est devenu progressivement une grandiose fête populaire en Chine". J'aime les histoires et les légendes.Une pensée aussi pour mon petit-fils Alexandre qui s’est envolé aujourd’hui vers Shanghai pour 6 mois. Dans le cadre d’Erasmus, il va suivre le reste de son année universitaire là-bas, au programme cours de commerce et de finances en anglais et en chinois, il est emballé… Ca le fait peut-être rêver, moi pas ! Parce que je ne sais pas (encore) le dire en chinois: Kalo Taxidi, Alex!

10 commentaires:

En Kopp Zen a dit…

Merci pour la belle histoire,Francine,J'aime les légendes aussi.Histoires et thé vont bien ensemble ... Happy lantern festival!/Celina

Anonyme a dit…

Merci pour les légendes que tu racontes elles me font toujours rêver!! ici la Meuse commence à geler. -14°c en partant ce matin. dur dur de dégeler la voiture.
Gros bizouille
Mich

Anonyme a dit…

Superbe vue du lac et quelle belle histoire ! En cette periode plus que froide ça donne chaud au coeur...Bisous Anversois

Lihua Explorateur de Chine a dit…

Merci de partager la culture chinoise!
Bon voyage en chinois :
http://www.standardmandarin.com/chinesephrases/55/have-a-safe-journey

Francine a dit…

@ Celina: thanks and happy Lantern festival for you too!

@ Mich: j'aime les histoires... Ici, il n'a fait "que" -8°, et vu mon état, je suis restée cloîtrée. Biz et à très vite.

@ merci Cathy, je suppose qu'il fait un tantinet plus "doux" à Anvers?

@ Lihua: c'est un vrai plaisir pour moi. Et une fois encore, merci pour les infos. Bonne soirée

Vanessa a dit…

Je patience pour la naissance... et je pense à toi aussi pour ta lecture Lisa BRESNER fait partie aussi de mes auteurs favoris (en dehors de sa connaissance/expertise de la langue et de sa transmission).

Anonyme a dit…

Oh la jolie histoire, pour le petite histoire ma fille de 15 ans apprends le japonnais mais n' aime pas le thés, moi j'adore. A Bientot sur la côte d'azur il fait 0° il pour moi c'est la Sibérie!!!

Letizia a dit…

Very nice blog. I add a link to it in my tea ceremonies blog:
http://cerimoniadelte.blogspot.com/
Please see it and if you like add a link also in your blog. Thank's and regards. Letizia

Francine a dit…

@ "Anonyme" (désolée de t'appeler ainsi): bienvenue sur mon blog et merci pour ton commentaire. En as-tu un aussi? Tu me dis "à bientôt sur la côte d'azur", se connait-on? Et bonne chance à ta fille pour l'apprentissage du japonais!

@ Letizia: le titre de ton blog me fait rêver! Evidemment que je ferai faire un lien, j'en suis incapable personnellement mais je demanderai à mon "mentor". Bonne soirée, bons thés

Francine a dit…

@ Vanessa: je pense que je pourrai raconter l'histoire de la naissance du dragon ce WE. EN PRINCIPE, j'hiberne, c.à.d. que je m'enferme chez moi et que je bois du thé, je ne reçois personne et ne vais nulle part, je fonctionne aux batteries solaires...