vendredi 10 février 2012

Une journée très particulière

Belle journée hier et sans doute la dernière où je mettrai le nez dehors avant la remontée de la température, cette fois, c'est décidé, j'hiverne. J’aurais bien aimé hiberner mais cela suppose plus aucune activité et donc plus de thé, ce qui nuirait gravement à ma santé. Hier soir, mon amie Monique est venue me rapporter les 4 tomes des aventures du juge Ti de Robert van Gulick. Elle m’en a offert 3 autres de Lenormand, "pour que tes neurones ne s’engourdissent pas tout à fait pendant ce bel hiver, enfin un vrai". Je ne sais pas comment notre amitié tient depuis si longtemps, on ne peut pas être plus opposées : elle déteste l’été, elle ne pourrait pas vivre ailleurs qu’en ville, elle fume comme une cheminée, elle parle 5 langues et last but not least, elle n’a jamais bu de thé, "cette eau colorée", c’est une "caféinomane" ! Elle n’a donc pas eu droit à mon salon bleu-thé, nous avons papoté au salon devant la cheminée. Et en partant elle m’a donné un autre petit livre, Les 50 règles d’or du savoir-vivre 100% de bonne éducation pour avoir 20/20 de conduite ! , "En le voyant, j’ai pensé à toi, juste bon pour nos grands-mères et … pour les buveuses de thé". C’est vrai que, même si je trouve ce commentaire légèrement impertinent, j’aime assez lire ce genre de "littérature" désuète, cela m’a rappelé nos cours de maintien, entre autres les révérences ! Ce matin, j’ai donc créé une ambiance propice à cette lecture édifiante, des bibelots de l’ancien temps, un Royal London Blend, et bien sûr, une tea for one, anglaise elle aussi. Si j’ai retrouvé le style leçon de morale, rien ne m’a vraiment excitée, dommage. Les dessins par contre étaient assez surprenants, comme ce chinois perdu au milieu des conseils de bienséance à table, qui ne le concernait nullement. J’ai beaucoup aimé l’illustration du mini chapitre intitulé Etre vigilant avec ses e-mailsPar contre, si j’avais dû passer l’examen de bonne conduite, je n’aurais pas eu 20/20 : je réponds systématiquement sur le courriel de mon correspondant, et parfois même dans le texte ce qui présente l’avantage d’avoir alors comme une conversation écrite… et je continuerai à le faire ! Par contre, je ne retape jamais l’adresse, ce livre date pourtant de 2012 et je ne me souviens pas avoir dû faire cela, même tout au début de l’utilisation de cet engin. La récréation est terminée, l’étude va commencer. Et pas n’importe laquelle… j’installe d’abord tout ce dont j’ai besoin. Je ris toute seule en infusant ce Pu Er, je repense au commentaire de Li Hua : "Pour le chinois, on peut aussi tester la méthode de l'infusion : pour apprendre le chinois, on se met au chaud, au calme et on écoute des enregistrements, on regarde distraitement des textes et des vidéos sur internet en buvant un bon thé, sans faire d'effort particulier en laissant son esprit travailler à son rythme". Merci pour ces bons conseils, et les explications concernant certains mots : "L'enfant ou l'arbre sont des pictogrammes (dessins stylisés), en combinant : L'enfant de l'arbre (bois), c'est la prune (li = un nom de famille très courant) ! Mais tous les caractères ne sont pas faits ainsi, contrairement à ce que l'on pense. Pour certains caractères, un élément donne le sens (clé) et l'autre la prononciation (ou quelque chose qui se prononçait ainsi il y a longtemps). Voir l'article très intéressant de wikipédia à ce sujet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Classification_des_sinogrammes ". Première étape, révision de la leçon précédente. Je m’étonne moi-même, je n’ai quasi rien oublié ! Et l’hilarité continue à l’écoute du CD, j’essaie de répéter, je me comprends mais je ne suis pas du tout convaincue qu’il en serait de même pour un interlocuteur chinois… Je passe maintenant à l’écriture, j’aime assez recopier ces "signes" mais il faut absolument que je me procure un cahier de calligraphie, cela m’évitera de passer un temps fou à dessiner des carrés. Grâce au Pu Er (et aux petits biscuits dont j’ai toujours eu besoin quand j’étudiais), j’avance bien, j’ai terminé tout ce qui concerne le bois, j’aborde maintenant ce qui concerne le feu. J’apprends entre autres que "toit + feu = calamité ; feu + feu = flamme" ; plus surprenant : "pouvoir + feu = ours". Mais ce que j’aime ce sont les "curiosités" : "fén gao ji gui = brûler de l’huile pour prolonger le jour, expression utilisée pour dire de soi ou de quelqu’un qu’il étudie avec sérieux", ce qui est mon cas pour le moment ! D’autant que je dois l’interrompre, mon mari vient demander à quelle heure on mange. Il est près de 2 heures… je n’ai pas vu le temps passer. C’est dans des moments pareils que je bénis l’inventeur du congélateur et du micro-ondes… Après cette interruption, je retourne à mes chères études et là, c’est la catastrophe, je constate que je suis "fén ni = en train de te brûler et de te noyer en même temps = dans une grande détresse". J’ai l’impression que malgré ma motivation, le résultat ne sera pas à la hauteur de mon travail… Peut-être en ai-je fait trop ? J’arrête donc pour aujourd’hui. Je parle de l’étude, pas du thé évidemment. Un Pu Er jeune en gong fu pour me détendre. J’aime cette saveur piquante, et ici très douce aussi, presque sucrée, ce qui est plutôt rare pour un Pu Er jeune. Les infusions se succèdent, j’aime ces gestes précis qui me font penser à mes compagnons de thé à l’Institut du thé où j’espère retourner au printemps. Et qui me détendent complètement, c'est magnifique d'être entièrement dans l'Instant, de ne penser à rien d'autre qu'à ce que l'on fait dans le moment. Une pensée en amène une autre, je me souviens de ce beau poème : "Lorsque tu utilises ta main droite, n’oublie pas que ton cœur se trouve à gauche", belle illustration de l’harmonie entre le Ying et le Yang. Hiverner ne va pas m’empêcher de voyager. Après avoir préparé un Gao Shan Cha, je me plonge dans une nouvelle enquête du juge Ti qui va m’emmener au temps de la dynastie Tang. Si le thé n’est pas vraiment au centre de ces histoires, il joue cependant un rôle important.

6 commentaires:

Letizia a dit…

Wow! I also study mandarin chinesebut with a cup of it's better! So... good luck!

Francine a dit…

Thanks Letizia, but even with tea, its very, very difficult!

Lihua pour les Arts et la Culture Chinoise a dit…

Un site en ligne pour générer des grilles pour l'écriture
http://www.chinesetools.eu/tools/chinese-grid/
Bon courage ! Et il faut se souvenir qu'il vaut mieux 15 minutes par jours que 2h une fois par semaine ^_^ ! Apprendre le chinois, c'est un voyage, il faut profiter du paysage sans se formaliser des péripéties qui font le charme de la découverte.

Thé Tea-Cha a dit…

Leçons de bonnes manières, cours de chinois, dégustations de thés variées, "philosophie active" du Gong Fu Cha (^^) et une belle citation de Sen no Rikyu... En voilà encore une belle journée et un billet de blog bien dense!
Bises.

Margot Zhang a dit…

Je vous souhaite une bonne continuation en chinois. Je lis tous vos billets mais sans laisser trop de commentaires (flemme). Merci encore pour ce partage!

Francine a dit…

@ Lihua: merci une fois encore pour ces bons conseils, mais après ce qui est arrivé aujourd'hui, je crois que le chinois n'est pas pour moi, et je le regrette amèrement!

@ Thé Tea-Cha: merci pour ce gentil commentaire. J'ai trouvé ton courriel ce soir, j'y répondrai demain...

@ Margot: merci pour ton gentil message et tes encouragements mais je dois me rendre à l'évidence, je ne suis pas douée en langue...