samedi 15 mai 2010

Il ne faut pas se fier aux apparences

Aujourd’hui, je revis d’abord parce que le soleil est revenu, le jardin est superbe. De mon salon j’admire les azalées dont les branches très fleuries ne croulent plus sous le poids de la pluie. La chaleur de l’astre va faire éclore les boutons, enfin. Mon mari a posé ce joli bouquet sur ma table pour me remercier de ma "folie" : vu mon état, il voulait inviter la famille au restaurant mais préparer à manger se fait debout, ce qui ne m’a pas posé trop de problème, nous étions 7 à table hier, c’était plus sympathique que dans un endroit plus impersonnel. Aujourd'hui, je peux à nouveau m’asseoir sans trop de mal et j’ai donc choisi de préparer un oolong en gong fu. A la vue des feuilles sèches, j’ai été assez étonnée et même un peu déçue, elles sont irrégulières, pas très bien roulées alors que c’est un Zhu-lu (zhu signifie perle si je ne me trompe pas), mais elles dégagent un parfum fleuri. La première infusion en zhong est très odorante, et la couleur est jaune pâle tirant sur le vert. La saveur est envoûtante, du beurre frais de printemps ! Après 3 infusions, les feuilles se sont maintenant tout à fait développées. Je suis impressionnée par leur longueur. Je continue les infusions, tout heureuse d’avoir retrouvé ma mobilité et je m’imagine là-bas dans ces plantations d’Alishan… je ne sais pas encore si je vais y aller en septembre ou alors attendre le printemps. J’en suis à la 8e infusion, la liqueur tire maintenant sur l’orange et la saveur a évolué, le tanin la rend plus astreingente. Les feuilles sont vraiment impressionnantes et ont légèrement bruni, je trouve cela assez curieux : la température de l’eau est-elle en cause ? Je réessayerai plus tard, et je parlerai plus en détails de ce thé surprenant. Je n’avais pas une bonne impression en voyant les feuilles, j’avais tort ! Ne dit-on pas que l’habit ne fait pas le moine… Ici, on voit bien le bourgeon et les 2 premières feuilles mais celles-ci sont siamoises… J'ai une fois de plus une pensée émue pour ces cueilleuses aux mains de fée, j'espère les rencontrer un jour et admirer leur travail!

3 commentaires:

Sébastien a dit…

Vraiment très chouette ce zhong.
Il a l'air grand non ?

Framboise a dit…

Coucou, je suis de retour depuis tout-à-l'heure... Les vacances "aglagla" sont finies !

J'ai trop de choses à faire pour vraiment bien lire tous tes billets mais je vais me rattraper.
En attendant je te fais de gros bisous en espérant que le dos se décoince.
A plus tard.

Francine a dit…

@ Sébastien: j'aime moi aussi vraiment ce zhong, c'est un beau cadeau. Il a une contenance de 15 cl...
@ Framboise: bon retour, ma chère Framboise, ici aussi il a fait glagla MAIS depuis 2 jours, ça y est, l'astre est là! A très vite