lundi 10 mai 2010

Des montagnes Wu Yi au Haut-Beaujolais

Ce week-end, mes activités m’ont retenue en Belgique. Comme je n’ai pas encore le don d’ubiquité, ce que je regrette parfois, je n’ai pas pu participer au WE organisé par mon club à l’Institut du thé. J’attends avec impatience le compte rendu de ce que ma famille du thé a vécu là-bas. Mais j’imagine déjà en dégustant ce Rou gui spécial. Pour cela, j’ai choisi une de mes grandes théières "de méditation" que j’aime particulièrement, elle provient de chez Oolong shan, ce lieu magique aujourd’hui disparu, elle a marqué une belle rencontre, celle d’Etienne qui animait avec passion son domaine. J’aime l’aspect craquelé et la couleur turquoise de cette théière, mais j’ai oublié ce que signifie l’inscription sur le couvercle. Je bois à petites gorgée ce nectar légèrement sucré au goût de fruits cuits, je me vois à Poule, j’ai hâte d’y retourner, ce sera le WE du 11 au 13 juin avec ma famille du thé, nous achèverons notre 2e année de perfectionnement de l’apprentissage des cérémonies du thé, vivement la 4e ! La 3e infusion est tout aussi agréable bien que plus douce. En regardant par la fenêtre, une envie de jardinage me prend. Je vais aller désherber mes jardinières et les nourrir avec ces feuilles qui ont maintenant tout donné.

8 commentaires:

Vanessa a dit…

Elle est belle cette théière et ce thé me donne envie. J'ai hâte de reprendre mes dégustations, seule, enfin (c'est malheureux d'être si lasse de s'occuper de son fiston mais c'est le cas....)

Michel a dit…

Je me souviens de ces petites théières. On les trouvait en bleu, en rouge et en vert. C'est Indar La Compagnie Coloniale qui les distribuait il y a 6 ou 7 ans. Vraiment très jolie avec les petites tasses assorties. Michel

Francine a dit…

Merci à vous deux pour ces commentaires, effectivement il y en avait de différentes couleurs.

Sébastien a dit…

Encore un article très intéressant, bravo pour votre blog que je lis régulièrement.
Beaucoup d'humani-thé, d'amour et de joie dans votre approche.
Et ce petit Rou Gui est très tentant !

cathy a dit…

En voilà une belle théière ! on peut encore en trouver ?

Francine a dit…

@ Sébastien: merci pour ton si gentil message! Si tu habites près d'ici, je serais ravie de partager un Rou Gui avec toi.
@ Cathy: décidément ma théière inspire... Je vais me renseigner pour savoir si on les trouve encore, je te tiens au courant. A très vite j'espère.

Sébastien a dit…

Aaah, c'eût été avec grand plaisir (waou, voir pour de vrai le salon bleu-thé et déguster un Rou Gui avec toi...) mais géographiquement, tout nous oppose :)
Cependant si jamais je passe dans ton coin, je ne manquerai pas de te faire signe.

Francine a dit…

Dommage! D'autant que je viens de découvrir ton blog dont j'aime vraiment la démarche, si tu es d'accord je le rajouterai à mes coups de coeur