vendredi 17 septembre 2010

Thé, acupuncture, et bien plus encore!

Cela fait maintenant une semaine que je vais tous les jours me faire "piquer"… pour mon plus grand bonheur ! Que n’ai-je pas fait cela bien plus tôt! Non, je ne suis pas droguée, encore que... Grâce à Sanmao j’ai découvert cet Art plus que millénaire. Et pas que dans un livre évidemment. C’est dans la salle d’attente de ce lieu magique que j’ai découvert cette mine d’or et que j’ai eu l’autorisation d’emprunter. J’avais hâte d’en continuer la lecture, mais avant cela, comme une méditation, le rituel habituel : une théière de lecture et un thé, le Oolong d’anniversaire. Ce petit livre se présente sous forme de questions-réponses, j’avais déjà lu tout ce qui se rapportait aux questions de débutant dont je suis, laissant la philosophie, la pensée chinoise pour plus tard quand j’aurais la tête rien qu’à cela. Et j’ai bien fait ! Dès l’introduction, j’ai été séduite, j’apprends que l’acupuncture aurait été inventée par " (...) un des trois empereurs mythiques qu’étaient Shen Nong, Fuxi et HuangDi. Fuxi, un jour, inspiré, en scrutant le ciel, en observant la Terre et se regardant lui-même, se mit à dessiner la figure des BaGua ou Huit Trigrammes. (…) En même temps, il aurait eu l’idée de représenter l’immensité du ciel, yang, infini, comme une ligne ininterrompue, par un trait continu ___ et la Terre, inn, mesurable, fractionnée en parcelles de rizière, par un trait discontinu _ _ (qui ne sont autres que le 1 et 0 de nos ordinateurs.)". Après une plongée courte mais très claire de la pensée chinoise qui dit que "Les Chinois ont une vue globale des choses qui les entourent. Ils distinguent certaine aspects particuliers sans toutefois les dissocier totalement de l’ensemble", l’auteur parle du "Inn "et du Yang, notions complexes qui forment un "couple inséparable. (…) Etant donné leur union étroitement intime, inn ne peut exister que par yang et inversement. Logiquement, l’un ne peut pas exister sans l’autre. Il faut la présence simultanée des deux en symbiose parfaite pour que la vie se réalise. Ce couple est à la base de l’acupuncture". L’auteur parle alors du Tao : "Tao ou Dao, dans l’esprit chinois est considéré comme l’être supérieur, inaccessible, incommensurable, (…) inédit, qui est à l’origine de tout (…). Inn et Yang sont les deux faces de ce pouvoir représenté par le symbole Tai Ji". L’auteur parle aussi d’une notion essentielle, le Qi, cette force vitale essentielle, que je voudrais approfondir par d’autres lectures. Un autre concept a retenu mon attention, celui du raisonnement par analogie, en relation avec la cosmogonie chinoise, encore un domaine à creuser. D’autant que ce tableau parle d’une 5e saison, dont je n’ai encore jamais entendu parler. Je constate par ailleurs que ma couleur préférée est absente de ce tableau… J’aimerais également en savoir plus sur cette cosmogonie chinoise et sur les 5 évolutions à partir des 5 éléments. Une petite visite dans librairie spécialisée s’impose… J’en ai terminé avec ce petit livre facile d’approche mais qui donne envie d’approfondir tous ces domaines. Cette lecture m’a rappelé une des expositions d’Europalia consacrée à la médecine traditionnelle chinoise qui m’avait impressionnée à l’époque, je ne savais pas alors que je serais amenée à la pratiquer. Je continue à déguster ce thé qui a accompagné cette lecture si instructive, je bénis Sanmao de m’avoir encouragée dans cette voie. Les petites aiguilles, c’est bien, mais que seraient-elles sans le savoir-faire de celui qui les manipule ? Je ne voudrais donc pas terminer ce billet sans billet sans parler très brièvement de celui qui, déjà en quelques séances m’a à ce point soulagée. Sans oublier son épouse qui, si délicatement, me pose des ventouses pour extraire l’humidité qui s’est installée dans mon épaule. Elle m’a aussi initiée au maniement de ce petit marteau pourvu de fines aiguilles qui complète si bien ce traitement si efficace. Et pour compléter le tout, ce sont de grands amateurs de thé…

4 commentaires:

Vanessa a dit…

La 5ième saison?! Cela me dit quelque chose mais... je n'ai encore jamais tenté l'acupuncture et ton "marteau" reste pour moi très impressionnant (sans parler des ventouses qui me font encore plus peur que les aiguilles (peut-être à cause des sangsues cingalaises rencontrées).
Le Qi est une notion que j'adore même si je n'y comprends pas grand chose... mais si cela t'intéresse j'ai quelques billets le "mettant en scène" http://iam-like-iam.blogspot.com/search/label/Ki%20%28Chi%20ou%20Qi%29

Francine a dit…

Merci Vanessa, je vais évidemment aller jeter un oeil sur tes articles qui vont certainement m'en apprendre. Je n'ai jamais expérimenté les sangsues, et je ne suis pas pressée..., mais les ventouses sont complètement indolores. Quant aux aiguilles, j'ai horreur de ça... sauf de celles-là, il y a évidemment LE savoir-faire! Pour le marteau, je n'ai pas encore vraiment la technique mais je m'accroche, cela viendra, d'autant que la fée qui m'a initiée m'a conseillé de faire cela devant la télé pour me décentrer des picotements, j'essaie dès ce soir devant ... Koh Lanta, eh oui!

chris a dit…

Je suis aussi un grand fana d'acumpucture, par contre les ventouse beaucoup moins surtout lorqu'il la fond glisser sur la peau. As tu essaye le Gua Sha ?

Francine a dit…

Non Chris, je ne sais pas ce qu'est le Gua Cha, peux-tu m'éclairer? Merci