mercredi 13 avril 2011

Une belle rencontre grâce à ... Internet!

Non, mon blog n’a pas changé d’objet mais c’est cependant grâce à lui que cette journée est à marquer d’une jolie feuille de thé. Cette belle rencontre est également liée à l’état d’ébriété… dont nous avons beaucoup parlé! J’avais en effet été interpelée par Lune, voici ce qu’elle me demandait : "En tant que connaisseuse, vous pourrez peut-être répondre à mon inquiétude. A quelques exceptions près, je ne supporte plus le thé (ébriété...), à votre avis, serait-ce la théine ou la manière de préparer? (ex. une petite théière de kukicha au t42 m'a rendue malade???)". J’étais stupéfaite par cette nouvelle, et tout à fait ravie de ce que cela a provoqué : commentaires et mails sur le sujet, ce qui m’a donné envie de réaliser les expériences que vous savez. S’en est suivie une correspondance avec Lune qui a débouché sur cette rencontre. Nous avions rendez-vous chez Cha Yuan. Je suis curieuse de les rencontrer, l'émotion me gagne. Et le courant est immédiatement passé, des moments d’échanges riches, variés et vrais.Nous voilà déjà au dessert et nous n’avons pas vu le temps passer. Jean-Benoît me propose de découvrir ces pêches spéciales, joli tableau de printemps, qui me fait penser aux cerisiers du Japon (non, je ne suis pas saoule...). Et comme dessert du dessert, Pierre et moi choisissons un Bai Mu Dan servi en zhong. Tandis que Lune choisit un Oolong préparé dans les règles de l’art par Caroline. Bravo ! Pierre et moi savourons notre Pivoine blanche, tandis que Lune fait de même avec celui qu’elle a choisi. Mais elle n’est plus vraiment avec nous, elle n’est pas en état d’ébriété, elle est au Nirvana… Mais quel est ce thé magique qui l’a mise dans cet état ? "Tout simplement" un Bai Ji Guan, ce fabuleux Crête blanche de coq, qu’elle a choisi au hasard, elle n’est pas tombée à côté du plus banal ! C’est après cette belle dégustation que nous devons nous quitter mais, c’est certain, nous nous reverrons. Merci à vous deux pour ces moments hors du temps, qui me confortent dans l’idée que "Les gens du thé sont une même famille". A très vite donc !

5 commentaires:

David a dit…

Salut Francine. J'ai pensé à toi ce matin car j'étais au boulot en train de boire un excellent Chen Sheng, un jeune puerh de 2010 très énergétique, échantillon offert par Olivier.

À un moment donné, ma collègue s'est retournée vers moi, m'entendant parler au téléphone et m'a demandé, sur le ton de la plaisanterie, si j'avais bu ou pas. En effet, je racontais un peu n'importe quoi au téléphone... Et il m'a fallu ça pour réaliser que le thé m'avait bien rendu un peu "joyeux."

Le très jeune puerh a cet effet sur moi. C'est le seul thé qui a je trouve un effet aussi important.

Je me suis dit qu'en rentrant j'allais te raconter cette petite histoire. ;-)

Lune a dit…

Hé oui! une même famille... Merci Francine pour ces heures délicieuses. Pierre et moi avons été ravis de ces échanges vrais et tellement sympathiques. Quant au Bai Ji Guan, il restera un grand souvenir de découverte, à renouveler... et je n'ai ressenti ni ébriété, ni fébrilité. Ouf, je ne suis pas condamnée à la tisane!
Merci encore. A bientôt.

Francine a dit…

@ David: MDR comme disent les jeunes! Il faut vraiment que je m'arrange pour vivre au moins un fois ce type d'expérince...

@ Lune et Pierre: vive cet état bizarre qui a provoqué cette belle rencontre... A bientôt

Vanessa a dit…

Quel bonheur de te voir partager, rencontrer, savourer! Je suis sûr que ce blog te réservera encore de superbes rencontres autour du thé en élargissant encore ta famille de thé.
Et merci d'y mettre autant d'émerveillement et de sensibilité, à chaque fois.

Francine a dit…

@ Vanessa: j'en avais déjà faite une superbe, il y a quelques années déjà...