jeudi 10 septembre 2015

C'était mercredi, premières révélations

Après un nuit blanche, l’anticipation de ce qui m’attend a remplacé mes rêves, me voici dans le Thalys en route vers le Bonheur. 
A défaut d’en savourer un ici, j’en prendrai un chez Confucius… Un trajet sans problème en compagnie du Juge Bao. Le temps de déposer ma valise et me voilà dans le ventre de cette ville, direction Saint-Placide en principe, en fait je me suis trompée de direction, mais la tête encore dans les étoiles, ne reconnaissant pas le nom des stations, la seule réflexion qui m’est venue c’est qu’on en avait rajouté… Ma distraction finira par me perdre, ceci dit c’est une bonne manière de découvrir des lieux improbables et, moins drôle, monter et descendre quelques escaliers supplémentaires!
Me voici enfin arrivée à l’Essence du Thé.  Extérieurement, rien n’a vraiment changé si ce n’est le parquet, magnifiquement restauré. C’est derrière les murs que le désastre s’est manifesté mais aujourd’hui, ce n’est qu’un vieux souvenir !
Un mur couvert de belles boîtes qui renferment des trésors, 
le bar à thé, c’est là que s’infusent les feuilles. 
Dès mon arrivée, le thé d’accueil, un Darjeeling Wonder Turzum, très doux. 
Je choisis le Tea brunch composé de scones salés au fromage, mousse de brebis et compotée de tomate cerise au Qimen, une salade et un œuf au thé. Comme dessert,
le thé gourmand : verrine de tapioca au Matcha, un cookie aux pépites de chocolat et un mini financier. Mon thé : le Oolong Gaba de Taiwan. Et l’accueil toujours aussi chaleureux de l’équipe, merci à vous ! 
C’est sous un grand soleil éclatant que j’arrive au Grand Palais, le petit me fait face, 
mais j’ai hâte de découvrir cette œuvre dont ThéÔdor a montré une ébauche sur sa page FB.
Avant même de la regarder en détail, son emplacement en haut d’un escalier nous rapproche déjà de l’univers mystérieux et mythique des constellations.
J’écoute, fascinée, Florence, Nicolas et Guillaume exprimer l’idée de ce totem-thé : Là où des Créateurs passionnés et talentueux se rassemblent, l’ART est au milieu d’eux… Je fais aussi la connaissance de Nadège, une des collaboratrices de l’Insolent qui parle des créations avec des mots très ThéÔdor… 
Je reparlerai de cette belle collaboration entre des artistes qui ont mis ensemble leurs talents pour créer ce totem qui représente "la constante métamorphose du thé" parce que l’émotion est trop forte pour le moment, il faut laisser décanter tout ce ressenti.  Les 3 nouvelles créations de l’Insolent font référence à  3 constellations :
Perseus"un thé noir parfumé aux notes de bergamote, yuzu et prune" ;
Petite Ourse : "un thé vert délicatement parfumé à la mandarine et au gingembre" 
Et enfin Phœnix, aussi surprenant que cet oiseau mythique thé noir, maté vert qui donne des notes de chocolat, massepain et baie rouge.
Et l’ambiance est au diapason… N'est-ce pas Nadège
Très heureuse surprise, la rencontre avec Evelyne et François les âmes de Picorette ( www.picorette.fr/ ), je peux enfin mettre des visages sur les noms des créateurs de ce lieu de perdition, il faut vraiment que j’y aille un jour… Je parcours rapidement les allées à l’affut d’autres révélations, 
il y a beaucoup trop de stands à mon goût mais je verrais bien ces plantes dans mon cocon… 
Je tombe alors en arrêt devant cette œuvre qui me procure une émotion esthétique intense, 
potentialisée par la citation de l’auteure. 
Je veux rester sur ces impressions fortes, je reviendrai plus tard en ayant repéré ce qui me touche dans le catalogue.
Après un dernier regard vers le ciel, je rentre me changer à l’hôtel, ce soir c’est le vernissage. 
Il y a foule et ce n’est pas trop mon truc, je me rapproche donc des étoiles. LE Totem est discrètement éclairé, et un nouveau détail m’apparait : le verre de la partie supérieure est irisé de bleu pour évoquer l’eau. 
Un autre bonheur, la présence d’Edouard, mon Chouchou absolu qui sait pourquoi. Je n’ai pas perdu ma soirée…  Je tournicote un peu autour du totem en écoutant les commentaires du public de passage 
quand le visage de l’interlocuteur de Guillaume m’attire, je suis certaine de ne l’avoir jamais rencontré et pourtant sa tête me dit quelque chose, mais quoi ? 
Une allure pareille ne s’oublie pas, et cela m’est revenu : je l’ai découvert sur son blog http://kardinal.fr J’ai passé un très long moment avec lui, j’ai appris qu’il était végétalien, féru de cuisine, qu’il a un blog  VG-zone.net et qu’il a écrit des livres de recettes, un collectif :
Les bloggeuses cuisinent vegan et A la française dans lequel Sébastien revisite ces plats très français
- je sais maintenant quoi offrir à ma petite-fille Sarah ! J’ai passé des moments fascinants à l’écouter parler de sa passion, admirative aussi, c’est un autodidacte ! J’ai hâte de me plonger dans ses écrits. Merci cher Sébastien pour tout cela, tu risques d'entendre parler de moi bientôt. Ainsi se termine cette première journée faite de belles rencontres, dans ce monde  que j’aime. Je continuerai demain, j’espère que je pourrai cette fois transférer les photos pour illustrer ce texte. MERCI à celles et ceux qui m’ont fait rêver éveillée… Et ce n'est que le début!

7 commentaires:

Fab a dit…

Superbe journée pour toi, je suis contente...et très belles rencontres....ces 3 boîtes remplies d'étoiles me tentent, ....je vais craquer...je suis sûre qu'avec ces nectars...je serais au firmament..biz, amuse toi bien

sugi a dit…

Cool tout ça ^^
Par contre j'avoue que les mélanges de ces thés me laisse dubitative...mais je serais curieuse d'y gouter...
Après tout j'ai bien adhérer a un thé parfumé de chez Lupicia ^_- J'avoue que j'aime bien cette boutique maintenant!! ^^ Comme quoi il y a que les idiots qui ne change pas d'avis!

Merci à toi pour ce partage de ton séjour Parisien!!! On perçois les étoiles qui doivent surement briller dans tes yeux!!!^_^
Big bisous
Bon thés

Francine a dit…

@ Fab: Je suis certaine que tu seras conquise. Et c'est vrai que les boîtes avant même qu'on ait ouvert les écrins nous emmènent dans les étoiles... Et ce n'est qu'un début!

@ Sugi: moi aussi au début j'ai quasi méprisé les thés parfumés influencée par des ayatollah ignares qui décrétaient que ce n'était pas du thé, alors que c'est une tradition millénaire chinoise. Passons! C'est vrai que beaucoup de ces thés parfumés sont imbuvables, mal dosés, arômes artificiels, thés de basse qualité, rien à voir avec l'Art des mélanges (voir mon billet du jour) Et oui, mes yeux sont remplis d'étoiles, tu as bien deviné.
Aujourd'hui, je suis allée avec mon amie chez Lupicia, nous y avons fait des folies mais comment résister?

@ vous deux, bonne fin de soirée, bisous, bons thés

Mab a dit…

..."nous y avons fait des folies..." nous avons donc pris le sentier de la liberté... et avons découvert de superbes nouveaux thés, nouveautés... Bizzzzzz :)

sugi a dit…

Comme je te comprend!!! Quand j'y retournerai en Décembre, je crois bien que moi aussi j'y ferai des folles lol
En plus j'ai cassé un de mes petits verres venant de labas, snif T__T Ce que je peux être maladroite parfois!!!

Biz et bon thés :-)

Sébastien Kardinal a dit…

Et dire que je ne fais que découvrir ce superbe billet ! ;)

Francine a dit…

@ Sébastien Kardinal: mieux vaut tard que jamais...