mardi 29 décembre 2009

Retour au pays, entre beaux souvenirs et un peu de nostalgie

Après ce beau séjour, trop court, nous voici rentrés au pays. Nous y avons retrouvé un jardin redevenu tout vert, et cette pluie collante qui donne envie de cocooner en buvant du thé. Mais revenons en arrière, nous sommes le 25 décembre, il a neigé mais comme il fait doux elle ne tient pas sur les routes et nous voilà partis pour faire découvrir l’île à notre petite-fille. Direction le Cocksdorp et une promenade vivifiante le long de la côte. Elle n’a pas duré, la pluie s’est invitée et un petit vent frisquet nous fait rebrousser chemin, il faut nous réchauffer. Alors, direction un resto très kitch, le seul ouvert aujourd’hui dans ce village. Noël, c'est en famille ici.Une crêpe à défaut d’oiseaux, le brouillard et la pluie nous les dissimulaient. Nous n’avons pas pris de thé là mais rentrés à l’hôtel, nous nous sommes rattrapés. D’autant que la veille, j’ai écumé les magasins de De Koog avec ma petite-fille pour ENFIN trouver un minuteur, j’avais oublié le mien, ce qui n’arrive jamais. Je pense pouvoir dire que je suis la seule à me servir d’un chronomètre pour préparer ce breuvage ! Elle a trouvé ce Gyokuro incroyable, et quand les feuilles ont eu tout donné, nous les avons mangées. Pendant que le grand-père se repose, la soirée sera très longue !, notre programme est maintenant bien rodé : salle de sport, hammam et piscine. Nous sommes prêts pour commencer le marathon gustatif, champagne pour eux, orange pressée pour moi. Puis direction la salle de restaurant où nous attend le menu de réveillon, pantagruélique ! et bien arrosé… Vu le nombre de plats (9 avec le dessert), il y a un certain temps d’attente, la piste de danse se remplit Et les enfants s’amusent… Et le champagne fait son effet. C’est déjà le 26 quand nous quittons la table, pas de petit-déjeuner donc mais un brunch plantureux re-salle de sport et re-piscine avant le High tea. En effet, ce ne sont pas des thés en sachet cette fois. Ca commence fort ! je passe les petits fours et d'autres douceurs bien tentantes.Je me contente des mousses de mangue et de kiwis, un vrai délice ! Et la bûche de l’hôtel Op Duijn, comment y résister ?Mais j’ai aussi une pensée pour ces Pères Noël… qui louchent avec envie sur toutes ces bonnes choses. Heureusement, on peut éliminer… et on en profite, avant le repas du 2e jour de Noël, "seulement" 5 plats ce soir. Voici comment se passent la Noël ici. Le jour suivant, nous emmenons Sarah à Den Hoorn, je veux absolument qu’elle fasse travailler son cerveau reptilien… il y a 18 ans exactement, elle était ici, va-t-elle s’en souvenir ? Pour l’y aider, une crêpe, salée cette fois. Xavier fait tout à coup la grimace, eh oui, il y a parfois des noyaux dans les cerises… Moi je me suis contentée d’une crêpe à l’advocaat, c’est sans risque. Et au retour, passage au sous-sol. Voilà en gros, à quoi nous avons passé notre temps ici. Ma réserve de thé est presque terminée, tous les matins je descendais de quoi accompagner le buffet du petit-déjeuner, ce qui en a étonné plus d’un, mais pas les serveuses, elles ont l’habitude, je fais cela depuis des années. Mais tout à une fin, on charge les bagages, direction le bateau qui nous ramènera sur le continent. Vu son gabarit, Sarah a pu se glisser parmi eux, heureusement pour elle, elle ne va pas à Bruxelles, malheureusement pour nous ! Au-revoir Texel à très bientôt. Nous avons quitté notre petite-fille qui reste à Den Helder jusqu’au mois de juin, mais j’espère qu’on retournera au printemps sur cette belle île et que nous la reprendrons au passage. Nos longues conversations, son sourire et aussi son petit ventre (message codé)...

1 commentaire:

En Kopp Zen a dit…

oooh, so many pastries! I really love sweets, so good! What a beautiful island that is indeed.
/Celina