jeudi 17 décembre 2009

Je l'ai, je suis comblée !

Après avoir mis 56 minutes pour faire 12 km, je rentre excédée à la maison. Dès qu’il tombe quelques flocons, c’est le "fou….". Et les accidents ; cette fois un camion en travers de la route alors que cela ne glissait pas (encore). Mais je suis passée de l’enfer au paradis grâce à cette grande enveloppe! J’attendais LE livre avec grande impatience, Patrick l’a posté lundi, il a donc mis 3 jours pour venir de Paris, no comment… Mon pauvre mari devant aller chez le dentiste, j’ai tout l’après-midi pour découvrir ce trésor, et il me faudra bien cela. Mais d’abord, me préparer un thé, le choix n’a pas été difficile cette fois, ce sera Terre, "à la fois plein et généreux (…)". Comme Patrick, cet Artisan de Saveurs, que j’ai appelé Magicien dès notre première rencontre, en 2002. J’ai été fascinée par sa façon de parler de son métier, parce que, malgré le gros travail en cuisine, il venait dans la salle pour saluer ses clients. Tout ce livre est à son image : talentueux et, chose de plus en plus rare, modeste. Tout a été dit sur lui par Olivier Scala et Gilles Brochard dans leur préface, et de quelle façon ! La dédicace, qui rend cet ouvrage unique, m’a évidemment touchée, mais aussi ce que j’ai découvert tout au long de ma lecture, qui sort de l’ordinaire. Ce n’est en effet pas un énième livre de recettes, c’est bien plus que cela, une vraie tranche de vie et si bien racontée. La partie Confidences qui retrace son histoire m’a impressionnée. Beaucoup d'émotions...J’ai aussi été très émue, mais pas du tout étonnée, par la place qu’il donne dans son livre à ceux avec lesquels il a travaillé, les mettant en avant plus que lui. Et notamment à Neil, dont je garde un souvenir lumineux. C’est souvent lui qui m’a servie et son grand sourire donnait déjà le ton avant même de découvrir la carte. Je l’ai retrouvé avec bonheur à l’Essence du thé. Il donne aussi la parole à ses clients fidèles tout au long des pages ainsi qu’à sa belle-mère. Et il parle aussi avec amour de sa famille. J’ai dévoré cet ouvrage d’une traite, je me revoyais dans ce havre de paix, où je me sentais accueillie comme une invitée, et tous les témoignages vont dans ce sens ! J’ai (presque) tout lu en savourant chaque ligne. Presque parce que je réserve la découverte des recettes pour plus tard. Quand j’aurai le temps, nous partons fêter Noël et d’ici-là, je ne fais que de la cuisine basique, mais je me rattraperai au retour. A commencer par ce blanc-manger démoniaque ou divin, c’est selon ! C’est un superbe cadeau de Noël à offrir, n’hésitez donc pas, et vous pourrez même le personnaliser, il y aura le 19 décembre possibilité de le faire dédicacer de 10 à 13 heures à L’INTERSIGNE, 66, rue de Cherche-midi et de 15 à 18 heures à l’ESSENCE DU THE, 12, rue Notre-Dame des Champs. Et vous pouvez déjà vous en faire une idée en allant sur le site http://www.lartisandesaveurs.com/ Merci Patrick pour ce très beau cadeau, grâce à lui, nous ne sommes plus tout à fait orphelins ! Il reste maintenant à nous y mettre, mais aurons-nous jamais ton talent ? Dois-je préciser que le thé occupe une belle place dans cette tranche de vie?...

8 commentaires:

Vanessa a dit…

Excellente idée de cadeau, oui, à s'offrir et à offrir.

Philippe de Bordeaux . a dit…

A S'offrir pour mieux OFFRIR...

Bonsoir à Vous, Mesdames.

Je vous envoie le baise main polonais!

Philippe.

Framboise a dit…

Tu vas penser que je suis vraiment une ignorante car je ne connais pas ce Patrick dont tu parles. Mais je compte sur toi pour combler mon ignorance et mes lacunes...

Quant à ce thé que tu as choisi comme compagnon de lecture, le nom est absolument sublime : TERRE. C'est un joli programme. Moi qui ressens souvent des saveurs de terre, de minéral en goûtant un thé... je ne peux que m'incliner.

Bisous enneigés, Noël c'est toujours un désir de neige !

Francine a dit…

@ Vanessa: eh oui, toi la parisienne chançarde,tu pourrais même le rencontrer samedi dans un endroit que tu connais bien... Si c'est le cas, dis-lui que tu viens de ma part, et remets mon bonjour aux 2 Olivier et à Neil, merci

@ Philippe de Bordeaux: merci mais je ne sais pas ce qu'est le "baise-main polonais". Grâce à Vanessa ci-dessus, tu figures maintenant dans mes coups de coeur

@ Framboise: toi ignorante, laisse-moi rire! Tu as déjà compris que je ne parlais pas de "ton Patrick"... Je te parlerai plus longuement de "ce Patrick" à Bruxelles, en sirotant un de ses 4 mélanges +++ (à mon avis). J'en reparlerai sur mon blog à mon retour de Texel, cet homme sait tout faire: il peint, il dessine, il écrit et il fait du sport! (je ne parle pas de sa cuisine: émotions gustatives assurées).Et par dessus tout, il a des valeurs qu'en ne rencontre (presque) plus de nos jours! Sa modestie doit en prendre un coup mais tant pis... Et tu me connais, je n'encense pas sans raison. Quand nous nous rencontrerons à Paris, nous irons à l'Essence du Thé pour en savourer un des autres.

Philippe de Bordeaux . a dit…

Merci Francine,

A première vue tu es aussi doué que moi en computer!!!

merci donc à Vanessa...

Et cela reste entre nous mais je suis "fier" d'etre dans ta liste...

Des petits voyages à l'horizon.

Le baise main polonais est un baise main "normal"sauf qu'il est pratiqué dans ma Mère Patrie alors qu'il a été oublié sous nos latitudes...et j'aime bien le faire en France à de jolis personnes car cela étonne tjrs!

Faut savoir à qui le faire.

DONC tendres pensées ca fait plus francais!quoi que!

PHILIPPE.

PS: ne trouves tu pas que le "COLLINE D'OR" Dian Huang avec ces tips dorés d'Olivier Scala est exceptionnel?
Car, j'en ai gouté plusieurs et des 2-3 fois plus chers et celui ci est le meilleur CHOIX selon moi?
Qu'en penses tu ?

Sylviane a dit…

C'est vrai qu'en Pologne on a souvent droit à un bise main (ce qui n'est plus qu'extrêment rare en France). Je garde un souvenir ému de ces messieurs d'un certain âge qui disaient-ils "osaient venir parler un peu français avec nous en souvenir de leur jeunesse" et qui pour nous remercier de ce moment nous faisait ce baise main. Et aussi de ce monsieur de la Croix rouge a qui on venait de déposer tout ce que ma fille ne rapportait pas en France et qui était tellement ému de voir que nous étions françaises. Quand nous sommes partie ma fille toute jeunette (26 ans) avait les larmes aux yeux. D'ailleurs à chaque fois qu'elle parle on sent qu'elle n'est pas loin des larmes.

Continuez, Monsieur, à nous faire croire que de temps en temps nous sommes Sissi.

Neige aussi dans mon coin de France et tout est arrêté, pas de poste entre autre et des embouteillages.....

Framboise a dit…

J'aime beaucoup la petite faute de frappe de Sylviane : le bise-main, c'est adorable. Je ne sais pas si elle l'a fait exprès mais c'est très réussi.
Quant à la Pologne, c'est un des pays où je retournerai.

Les vacances de Noël arrivent et c'est donc tout naturel de se souhaiter un doux Noël tout blanc, aux tisons.
Bises à tout le monde et à toi Francine een heel gezellig Kerstfeest !

Francine a dit…

Merci à vous trois, moi aussi j'aime cette désuète coutume, les cousins de mon mari me faisaient aussi le "bise-main", j'adorais!
@ Philippe: le Yunnan des collines est mon Yunnan préféré (tout comme Sylviane si mes souvenirs sont bons.
@ Framboise (et aux autres): belle fête de Noël mais pas sous la neige pour moi... si possible. J'espère que nous pourrons accéder à Texel pour cette fête que j'aime tant contrairement au nouvel-an!