vendredi 31 décembre 2010

Thé, Maté, fin de l'année, quel cocktail!

Je fais rarement le bilan des choses passées, cela fait trop comptable et quand j’aime, je ne compte jamais. Quand je n’aime pas non plus d’ailleurs, je ne fais pas et j’oublie. Je me suis donc creusé ce qui me sert de cervelle, mais le mail reçu de ma filleule ce matin au réveil m’a donné l’inspiration : je vais lui répondre en images, il ne s’agit pas vraiment de thé, mais de maté. C’est l’occasion pour moi de parler de ce superbe objet, cadeau de mon mari. Voilà les questions auxquelles je suis sensée répondre : "(…) As- tu déjà goûté ce fameux maté? Personnellement j'adore, bon évidemment ça n'a rien à voir avec les rolls royce que tu me fais goûter mais j'aime assez bien le concept de le partager et puis j'aime aussi beaucoup les ustensiles: la calabacé et la bombilla (figure-toi que je ne connais pas les noms en français), en gros c'est la théière et la sorte de paille qui filtre le maté, je trouve ça très beau. En as tu déjà vu de près???". Et cette fois-ci je l’ai regardée de près, de très près même: l’inscription gravée sur le fond prouve que cette calebasse a été fabriquée en... Argentine. L’intérieur me fait penser à la texture d’un petit potimarron séché, normal, c’est aussi une courge. La bombilla maintenant, je ne connais pas non plus le mot français, y en a-t-il seulement un? On pourrait dire que cela ressemble à une paille, très spéciale évidemment. Ici aussi plusieurs inscriptions. Recto, mais aussi verso. J’ai toujours été intriguée par la charnière, je ne suis pas parvenue à l’ouvrir, je n’ose pas trop forcer de peur d’abîmer ce bel objet. Et enfin, sur l’embout, cette dernière inscription qui fait penser à une sorte de poinçon. Je ne m’en suis jamais servie personnellement mais ça me plairait assez d’essayer. Pas avec celle-ci, cela semble être une antiquité et je ne suis pas certaine de la propreté intérieure de ces 2 objets. Et, pour couronner cette année, je bois une fois encore cette boisson dont je ne peux me passer, un Gao Shan Cha. Chaque tasse de thé est pour moi une invitation au voyage, mais ici, je suis dans les motagnes de Patagonie, j'ai les yeux rivés sur cette carte d'Argentine. J'espère avoir répondu à tes questions, ma Puce et je bois à ton bonheur. Tout en dégustant ce nectar, je pense à ma famille du thé, celles et ceux que je côtoie, que je connais mais aussi celles et ceux que je n’ai jamais vus, mais qui partagent ma passion, chacun et chacune à sa façon, la voie du thé n’est pas une autoroute uniforme, mais un tas de petits chemins qui mènent tous vers ce bonheur indicible qui a pour noms partage, simplicité, amitié entre autres. Mes pensées vont également à celles et ceux sans qui ce plaisir n'existerait pas, les cueilleuses et ceux qui transforment ces feuilles... Je forme pour vous les vœux traditionnels, que cette année presque née soit à la mesure de vos attentes. Pour le moment la chaise en face de moi est occupée par le manteau dont Véro aura bien besoin à son retour, passer des 34° de Patagonie à +/- 0, le choc sera rude. Bonne année, gelukkig nieuw jaar, Xronia polla, got nytt är (particulièrement pour ma Lili et Celina…), happy new year, prospero nuevo ou ano novo (pour toi ma Puce, j’espère que c’est juste). Pour les autres langues, il me manque les caractères… mais le langage du thé est universel. Soyez heureux, merci pour tout ce que vous m’apportez et à l’année prochaine !

9 commentaires:

la puce a dit…

superbe billet Marraine, on boira un peu de yerba quand je rentre.... et j ai cru voir en arriere plan quelque chose de superbe ,-)
bonne annee Madrinaaaaaaaaa

Lune a dit…

A mon tour, faisant partie des lectrices inconnues aimant le thé et appréciant les découvertes faites grâce à votre blog, je vous souhaite une heureuse année 2011. Peut-être nous croiserons-nous un jour au Cha yu an ou autre. Soyez assurée de ma fidélit(h)é à vos futurs billets.
Lune

Francine a dit…

@ ma Puce: j'ai hâte de partager cette yerba avec toi... quant à l'arrière-plan, tu n'as pas encore tout vu! Je viens de lire ton mail, j'ai mal aux mâchoires!...

@ Lune: Je serais ravie de te réciproquer mes voeux de vive voix, chez "Cha Yuan ou autre", je te reconnaitrai comment???

Lune a dit…

Oh! la bonne idée. Ne vous faites pas de souci parce que moi je vous reconnaîtrai :)
Pourrais-je me permettre de vous envoyer un mail lorsque j'irai au Cha yu an ou au T42, à votre choix, après le 9/1?
Je suis sûre d'apprendre beaucoup de choses et en serai ravie.
Lune

Francine a dit…

Avec plaisir, Lune. Je pense que d'ici une semaine je pourrai reprendre le volant.

Sébastien a dit…

Bonne année 2011 !
Juste une petite question au passage : comment faut-il doser et préparer le maté ?
On m'a offert une calebasse, une bombilla et du maté il y a quelques temps, et mon premier essai a été catastrophique : imbuvable...
Je suis preneur si tu as des conseils.
à bientôt,
Sébastien

Francine a dit…

A toi aussi je souhaite que 2011 soit une année flamboyante, très thé. Jusqu'à maintenant, concernant le maté, je t'aurais dit d'attendre le retour de ma filleule MAIS grâce à Olivier, je peux dès maintenant te répondre en te transférant ce qu'il m'a envoyé: un vrai bijou comme ses autres articles!

Sébastien a dit…

Super, j'attends ton message avec impatience !

Francine a dit…

Tu n'as plus à attendre, c'est fait! Bonne dégustation!