lundi 28 mars 2011

L'atelier Pu Er à la Magie du Thé, que du bonheur !

Ce compte rendu sera comme une rétro-olfaction de l’atelier d’hier. En rentrant j’ai passé la soirée avec mon mari qui, vu la reprise de mes activités, "a peur de ne plus savoir qui je suis quand je fais quand même encore quelque apparition". Pauvre chou va, quand j’aurai le temps je le plaindrai… Mais avant "l’effort", le réconfort. Cette théière a été créée uniquement pour L’Art du Thé à Lucerne. Je choisis cette théière parce qu’elle me rappelle une belle rencontre (une de plus) là-bas. Malgré une très belle lumière, il fait un peu frisquet, et en même temps c’est le printemps mon envie se porte sur le Phobseering, un Darjeeling bio, un beau cadeau encore… Et tout en dégustant ce breuvage, à la fois réconfortant et frais, je pense à une jarre. Je n’aime pas ces changements d’heure mais pour une fois cela me convenait parce que Fanou m’a proposé de passer plus tôt pour avoir le temps de découvrir le secret de LA jarre, sauf qu’elle vivait encore à l’heure d’hiver et que nous avons eu à peine le temps de mettre la dernière main aux préparatifs… Me voilà donc fin prête pour débuter ces 3e atelier consacré aux Pu Er, mais en manque de thé... Après un thé d’accueil, un Pu Er froid mélangé à des fruits rouges très frais concocté par Fanou accompagné de cup cakes, nous pouvons commencer. Un regret, Sonia, une habituée très motivée a dû renoncer à la dernière minute. Mais comme on a dû refuser des inscriptions, il y aura possibilité de répliquer cet atelier. J’ai été particulièrement heureuse d’animer cet atelier-dégustation parce que ce thé particulier, j’ai dû l’apprivoiser (la première fois que j’en ai goûté, je l’ai recraché) mais cela a été aussi pour moi de rendre hommage à Olivier Schneider qui m’a permis de transformer beaucoup de points d’interrogation en point d’exclamation, j’ai chaudement recommandé son site à mes compagnons du thé. Il est évident que cet atelier ne fut pas un cours théorique, j’ai aussi voulu initier les futurs buveurs de ce thé au gong fu, la manière la plus adaptée pour saisir les arômes de ce thé. J’ai donc infusé le premier en leur montrant comment faire. Le premier thé fut un Pu Er cuit en vrac dont les feuilles sèches sentent la terre et mais aussi la ferme. J’observe attentivement les participants, Céline et Hélène d’abord.Puis Lukas et Brigitte, venue spécialement de Bruxelles pour l’atelier. Et enfin Michèle et Marie. Peu de réactions au niveau des saveurs, on retrouve des odeurs de sous-bois et une odeur animale. Lukas y détecte un arrière-goût de poisson. Pour un thé basique, il est correct, sans plus. C’est à Marie maintenant d’infuser le 2e thé sous l’œil attentif de Michèle. Il s’agit d’un Menghai cuit de 2004, en galette, "issu de théiers anciens et sauvages". Au tour de Michèle maintenant de s’occuper de la 2e infusion. On aurait pu continuer les passages mais le temps nous est compté, il faut que chacun puisse s’exercer. Nous passons maintenant au thé suivant, et c’est au tour de Brigitte de s’y mettre. Il s’agit d’un Sheng Ye originaire de la région de Simao (Yunnan), ce thé en vrac, produit en quantité limitée, issu de vieux arbres (1200-1800 ans). Ce qui saute aux yeux de mes compagnons, c’est la couleur pâle de l’infusion par rapport aux 2 Shu précédents. Pendant que Lukas et Hélène savourent, Céline lit les commentaires sur ce thé particulier. C’est avec beaucoup d’application que Lukas prépare la 2e infusion sous le regard attentif des autres. Beaucoup d’échanges à propos de ce thé qui fait penser à certains thés verts. Ce qui étonne, c’est la couleur des feuilles, très foncée pour un sheng. Hélène va maintenant nous préparer ce mystérieux 4e thé. C’est un "Shi Kun Mu Xin Yun Shen" du nom de son créateur: Maître Shi Kun Mu est un Tea Master taïwanais qui, depuis plus de 15 ans a collecté et préparé des thés spéciaux et très originaux. Cette galette est composée de thés mélangés Xin Yun Shen (du nom de ses 3 enfants) est faite entièrement de feuilles provenant de théiers sauvages des 6 montagnes de Banna (Yi Bang, Ge Deng, You Le, Man Zhuan, Mang Zhi et Yi Wu). C’est un thé puissant pouvant être consommé à tout moment. Le vieillissement en diminuera l’amertume, (naturellement présente dans les jeunes Pu Er crus) et développera des saveurs plus complexes". La première infusion, très claire, fait plus penser à du Oolong tant au niveau du parfum que du goût, très floral avec un petit quelque chose en plus comme du fumé. La 2e infusion est radicalement différente, imbuvable pour la plupart d’entre nous. C’est un très jeune sheng fougueux et d’une incroyable astringence, "pire" que les plus astringents Darjeeling primeurs. Mais on retrouve dans les feuilles infusées ce parfum floral. C’est ainsi que s’est terminé cet atelier qui une fois encore a vraiment plu à tous. Ambiance très chaleureuse comme chaque fois liée à ce lieu magique qui porte décidément bien son nom Magie du Thé, tout un programme! Et il y a aussi ce lien particulier entre nous que je retrouve chaque fois que je suis avec mes compagnons du thé. Comme ce sera le cas samedi prochain à l’Institut du Thé… j’ai hâte d’y être ! Merci à vous tous pour ces moments hors du temps, et à la prochaine séance.

5 commentaires:

BrigitteD a dit…

C'est vai , atelier magique grâce à toi et dans un lieu magique chez Fanou , j'ai été conquise et je reviendrai sans tarder , merci pour ce superbe échange et à bientôt pour un prochain thé ...
ps:merci aussi pour ton blog qui m'occupe pendant cette période si longue

Hélène a dit…

Encore merci à vous Francine de nous faire partager votre passion !

Francine a dit…

Un tout grand merci à vous deux, mais avec des "disciples" comme vous c'est un vrai bonheur!

francois a dit…

Je découvre avec grand intérêt votre blog. Je note que vous n'avez pas d'adresse sur Toulouse. Si vous passez, vous pourrez découvrir Chloé, passionnée et spécialiste de thé. Elle tient la boutique Saveurs et Harmonie. Comme toute passionnée, elle essaie de partager sa passion avec le plus grand nombre.
Vous pouvez avoir un aperçu en allant visiter son site internet : http://www.saveursharmonie.com

Francine a dit…

Merci pour ta visite François et bienvenue sur mon blog. Je n'ai effectivement aucune adresse à Toulouse et vais de ce pas aller visiter Saveurs et Harmonie, tout un programme!