lundi 21 mars 2011

Un dimanche comme celui-là, j'en veux bien chaque semaine... et pourquoi pas tous les jours?!?

Il fait resplendissant dehors, le printemps est vraiment là cette fois, nous allons pouvoir le fêter. La nuit fut assez courte, j’avais encore des tas de choses à préparer mais tout est prêt maintenant, mes invités peuvent arriver. Je ne vais pas décrire ici les recettes de ce Tea Time, mais le thé était présent dans chaque mets (évidemment)… Après un apéritif composé de jus d’oranges au thé Good Morning, un mélange exclusif de Au Fond du Jardin et des zakouskis, nous passons à table. Joyeuse ambiance de chaque côté de la table.Sans oublier ma Pieuvre préférée, venue incognito… Il ne manquait que Framboise à qui j’ai beaucoup pensé. Mes hôtes ont fait honneur aux plats, il ne restait qu’un malheureux petits sandwich dont personne n’a voulu, et qui a régalé les oiseaux.Le dessert maintenant : poires au sirop de thé et mousse au chocolat noir dans laquelle j’ai glissé 10 g de poudre de Dancong, à refaire absolument paraît-il, comme le reste d’ailleurs. C’est enregistré et ce sera au retour de nos 2 Chinois préférés, dans 2 mois à leur retour de voyage. J’espère que Josiane et Jean-Pierre pourront être de la partie. Nous nous apprêtons maintenant à tester des Pu Er qui seront au menu de l’atelier de dimanche prochain à la Magie du Thé. Je ne le décrirai pas en détail ici pour ne pas dévoiler leur "substantifique moelle" aux participants. Le premier est un Pu Er en vrac. Observation attentive des feuilles sèches, que va-t-il donner ? C’est Li Ping, aidé de Sanmao, qui va officier. Les feuilles infusées donnent une idée de la qualité de ce thé basique. Un Menghai 2004 cuit à présent. On attend l’avis des experts. D’emblée l’aspect des feuilles de ce 3e thé me plaît, même si je suis surprise par leur manque de parfum. Heureusement que Sanmao a l’œil et retire ces 2 intruses… Ce 4e thé, de très bel aspect, a un nom à rallonge. C’est un Shi Kun Mu Xin Yun Cheng, rien que ça ! Une fois de plus, j’admire les gestes précis de Li-Ping. Une fois encore le zhong passe de main en main, et un Xavier inspiré, comme sorti de l’ombre, nous fait part de ses commentaires très personnels que je ne répèterai pas ici… Les feuilles infusées sont analysées avec soin, et pas par n'importe qui! Et j’ai encore appris ! Parce qu’entre rigolades et propos légers nous avons eu droit à un véritable exposé très précis sur les thés sombres, merci Sanmao j’ai bien enregistré tout ce que tu as dit et cela me conforte dans l’idée que c’est la famille la plus complexe. C’est quasi naturellement qu’on en est venu à parler d’Olivier et de sa grande expertise dans le domaine des Pu Er et autres thés post-fermentés. Nous allons à présent déguster cette galette chère à mon cœur, symbole de sa générosité. Alors Li-Ping, ne nous fais pas languir, dis-nous tout. Après 3 infusions, un dernier regard aux feuilles infusées qui ont donné des parfums et des saveurs entre minéral et végétal, passant du floral au fruité avec une douceur sucrée. Encore merci Olivier. Il est plus de 5 heures, c’est l’heure du goûter maintenant. Il faut prendre des forces avant de faire la route, surtout pour Patrick qui s’en retourne à Rotterdam. C’est ici que se termine cette merveilleuse journée dont les maître-mots furent amitié, partage, générosité, émotion et joie. Très thé tout cela ! Merci à vous pour tout cela, et à dans 2 mois. A peine aviez-vous franchi la grille que mon mari me dit : "tu ne vas quand même pas attendre 2 mois avant de refaire cela ?", cela fait suite à sa phrase du milieu du repas: "vous pouvez encore venir, je n'ai jamais aussi bien mangé... no comment !

4 commentaires:

Elisa a dit…

merci à toi pour ces moments merveilleux et hors du temps

bisous pieuvresques

Francine a dit…

Et merci à toi, ma Pieuvre préférée, tu sais que tu es ici chez toi, tu reviens donc quand tu le souhaites...

Julien ÉLIE a dit…

Cette journée semble vraiment exceptionnelle ; un plaisir à vivre et… à revivre !


10 g de poudre de Dancong

Est-ce du thé que tu as toi-même réduit en poudre ? puis mis la poudre dans ta mousse au chocolat noir ?

Francine a dit…

@ Julien: c'était effectivement exceptionnel,pas une seule fausse note, le temps a passé très vite, trop vite! Quant au Dancong, c'est vraiment de la poudre, comme du Matcha; c'est un autre cadeau de mes 2 Chinois préférés. La prochaine fois, j'en ajouterai à du chocolait au lait, c'est pour Framboise que j'avais choisi le noir de noir...