lundi 12 janvier 2009

Baptême de ma première Princesse

Aujourd’hui, après une nuit réparatrice après tant d’émotions, et un petit-déjeuner avec mon mari, conquis également par ces "petites choses", qu’il a baptisées "Princesses ", je me retrouve avec elles. Commence alors l’apprivoisement et une certaine appréhension : vont-elles se sentir bien ici ? Vont-elles apprécier ma façon de les célébrer ? Vais-je avoir les gestes adéquats?En préparant le matériel, je pensais à cette belle phrase "Objets inanimés, avez-vous donc une âme qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ?" J’ai choisi de commencer par cette poire si élégante parce que Thomas m’a offert du Tie Kwan Yin torréfié et que c'est à ce type de thé qu'elle convient le mieux. C’est une taïwanaise, j’ai donc choisi des objets de même origine achetés au superbe musée du thé de Mucha, la patrie des Tie Kwan Yin précisément. Ils m’ont séduite par leur forme et leur taille inhabituelles, ils me rappellent aussi des moments magiques… Après avoir chauffé ce matériel et rincé les feuilles, je commence les infusions. Je ne me trompais pas en parlant d’apprivoisement : si cette petite merveille est très facile à prendre en main grâce à son anse, le versage m’a posé problème, j’ai l’habitude de remplir mes théières en faisant légèrement déborder l’eau pour chauffer également l’extérieur mais au moment de verser, j’ai constaté qu’elle coulait. Bien sûr je pourrais me dire que c’est "la part du sol", selon cette jolie expression lue je ne sais plus où… Chose plus grave, j’ai failli laisser tomber le couvercle au moment d'en extraire les dernières gouttes tellement il était chaud, j'ai eu très chaud moi aussi. Je ne me suis attardée ni au nombre d’infusions ni à la description des feuilles et de la liqueur. Je profitais seulement du moment. Intensément.Quand j’ai trouvé que les feuilles avaient tout donné, j’ai suivi la suggestion de Thomas et l’ai remplie une fois encore et laissé la belle pendant plus de 2 heures, j’ai ensuite bu le breuvage devenu froid et très "liquide" mais encore très goûteux, avec une dominante de fruits cuits et de miel. La couleur était d'un bel orangé.Maintenant, elle repose remplie à nouveau et cette fois jusqu’à demain. En effet, si j’ai bien aimé les infusions à partir de la 3e, j’ai été étonnée par le goût terreux des 2 premières, ce qui me fait dire que la terre s’est endormie et à donc besoin d’être réveillée. Ce goût n'avait d'ailleurs pas entièrement disparu lors des suivantes, il s'était seulement atténué. Je goûterai cette longue infusion, je suis très curieuse de savoir ce que cela donnera. Et bien sûr j’ai repensé à tout ce que j’ai encore appris hier, tant d’émotions esthétiques (les objets et les beaux gestes de Thomas), gustatives (les 3 thés offerts entre autres le Shui Xian de grande qualité avec lequel je suis donc réconciliée, merci Thomas !). J’ai passé des moments forts en baptisant cette première Princesse. J’ai eu une pensée très émue pour l’artiste qui a créé cet "objet inanimé" dont la forme est à ce point parfaite…

5 commentaires:

Loula a dit…

Ces moments ont l'air d'avoir été magiques et je sais que tu as eu là tout ce que tu aimes, une (et même trois) théière et une rencontre. Je pense que les jours à venir seront aussi intense pour toit en émotion et moi je trépigne d'impatience en attendant la mienne!

Francine a dit…

Et elle vaut le détour...

T.alain a dit…

Shui Xian ....miam aussi...
Très jolie présentation...ça donne soif tout ça

Soïwatter a dit…

Shui Xian! Ça donne envie de repasser place Monge, ça!
Toutes mes félicitations et tous mes vœux de bonheur pour l'arrivée de la petite nouvelle!

Francine a dit…

@ Loula: patience, la tienne est dans un lit douillet, confectionné par Thomas, c'est dire comme elle est bien protégée...
@ T.alain: tu viens étancher ta soif quand tu le souhaites...
@ Soïwatter: merci pour tes voeux, Mademoiselle Li a l'air de se plaire ici...