lundi 19 janvier 2009

Que faire???

Oui, que faire face à ces 2 choses irrémédiables ? La première m’est imputable : hier soir, après une fabuleuse journée passée en compagnie de 3 amies chères et de mon mari, j’ai voulu immortalisé ces moments forts, je rédige mon billet empreint de la chaleur, des rires, des émotions de ces 7 heures de bonheur. Avec illustrations entre autres d’un nouveau repas au thé. Sauf que, croyant avoir transféré les photos, je les ai mises à la poubelle… Eh oui, fatigue, distraction ? Les deux certainement. Tristesse assurément mais ce genre de vécu reste très vivant dans ma mémoire pour les moments moins lumineux comme antidote. Je ne parlerai pas ici de la cuisine au thé de ce dimanche, je referai ces délicieuses recettes une autre fois. Et pour compenser voici celle de La Boîte à Thé dont je parlais . Il s’agit de la mousse de courgettes au Lapsang Souchong. Facile à réaliser, que le thé fumé rend spéciale, elle intrigue les convives qui la trouvent cependant excellente, elle se trouve page 71. Un mot maintenant de cette boite et de sa sœur "reliée", le livre s'appelle Le Thé. Leur contenu est identique, une brève histoire du thé, les façons de le consommer dans les différentes cultures, puis des recettes salées et sucrées. Les deux ont leurs avantages : j’aime employer les fiches, faciles à manipuler : je les étale sur ma table et je choisis alors celle(s) qui m’inspire(nt). Parfois même, je les dispose comme des cartes à jouer retournées et je tire au hasard une recette salée et une recette sucrée. Par contre, j’ai égaré la fiche sur la mousse de courgettes, heureusement que j’ai le livre, il est plus difficile de perdre un livre dans une cuisine… Et dans le livre, l’illustration et la recette sont face à face… . BROCHARD G., La boîte à thé, Paris, Tana, 2000. et Le thé, Paris, Tana, 2004.
La 2e chose est que je pourrais aller à Paris du 29 au 31 janvier. En effet, c’est ma pauvre sœur qui devait s’y rendre mais elle a dérapé sur une plaque de verglas, sa cheville n’a pas résisté, 2 malléoles cassées, opération et 6 semaines d’immobilité ! Et son billet est non échangeable, non remboursable, elle me l’offre donc. Sauf que le 29, il y a une grève générale en France, cela me refroidit, j’ai horreur de ces situations, surtout que mon mari et moi avons déjà eu 2 fois "la blague", avec Air France alors. J'ai du mal aussi à associer la Mecque du thé et le chaos. Et donc, je me repose la question : que faire ??? Dans l’immédiat boire un thé et penser au WE prochain, je vais passer 3 jours à l’Institut du thé et perfectionner ma pratique du Gong Fu Cha : au programme cette fois, le thé des lettrés...

4 commentaires:

Jérémy a dit…

Arf... La grève nationale quand tu va quelque part c'est ce qu'il y a de pire... La seule fois où j'ai été passé 3 jours à Paris, il y avait grève nationale... Quel plaisirs...

Sinon bon w-e à l'institut du thé.. (c'est où d'ailleurs?)... Perso je me rendrais vendredi à Namur pour une petite dégustation histoire de bien débuter le w-e...

Bonne soirée

Loula a dit…

ah oui, grève générale ça risque d'être pas facile pour te déplacer... Même si ce n'est pas si sûr que ça soit très suivi, je dois avouer qu'il y a longtemps que je n'ai pas pu me déplacer à Paris à cause d'une grève des transports. Il faut juste éviter impérativement les heures de pointes! Tu peux toujours te rendre à la gare et voir si ton train est au départ! En tout cas, tiens moi au courant , je n'ai rien de prévu ce week-end, je pourrais peut-être t'accompagner quelque part!

Anonyme a dit…

Alors Francine, où es-tu ce 29 janvier? Dans un train qui non seulement n'a pas le Wifi mais reste en gare? J'ai hâte de lire les détails.
Kris

Francine a dit…

Ni l'un ni l'autre... ma soeur n'a pas retrouvé les billets! Ce qui résolvait mon dilemme...