mardi 28 avril 2009

Belles rencontreS autour des arts et du thé

Encore une journée tellement riche et qui pourtant a très mal commencé ! Avant d’aller au musée Cernuschi j’ai voulu aller petit-déjeuner dans les galeries Vivienne. Le brouhaha joyeux a fait place à un grand calme, seuls des étudiants dessinent cette superbe architecture, et de belle façon pour ce que j’ai pu apercevoir. J’arrive devant le salon de thé, les tables ne sont pas encore rangées mais il est ouvert, ouf. Je rentre et une personne sort de la cuisine pour m’annoncer que le salon est fermé ! Sur la porte il est pourtant bien écrit 9 à 18 heures, pas très contente, je lui en demande la raison et la réponse m’a sidérée : à cette heure-là il n’y a personne ! La déception. Heureusement le reste de la journée fut magnifique, je l’ai passée avec Vanessa, c’est elle qui s’occupe de l’aspect technique de mon blog, et avec quelle maestria ! Nous avons rendez-vous devant le musée Cernuschi où se déroule actuellement une superbissime exposition temporaire : Six siècles de peinture chinoise. D’emblée, je suis prise par l’émotion face à toute la poésie soutenue par une maîtrise absolue de cette technique, l’encre de Chine sur soie ou sur papier. Des traits d’une impressionnante finesse en côtoient d’autres tellement épais et tellement nuancés qu’on pourrait les croire tracés au fusain. Et la traduction d’une calligraphie, elle-même impressionnante, m’est allée droit au cœur, je la reproduis ici : "Les annales mêlées et confuses se sont éloignées de la vérité depuis longtemps. Il appartient aux sujets lettrés de mesurer le sens des mots. Si on se tient au pied de la lettre pour en exprimer l’esprit, les victimes de préjudices seront nécessairement innombrables. Tels sont les mots du lettré Li (1249-1293). " Ce qui me bouleverse à chaque fois que je vois ce type de peinture, c’est qu’elle me donne l’impression que le peintre ne reproduit pas ce qu’il voit mais ce qu’il ressent. Je l’ai ressenti très intensément quand j’ai vu à l’époque les peintures des montagnes jaunes à l’occasion de l’année de la Chine. Dans l’une des salles une autre peinture et un autre texte ont retenu mon attention, Wu Zuoren a peint L’histoire du thé ; le texte indique dans quel esprit il a réalisé cette fresque : "c’est avant tout une relation humaine qu’il veut retracer ; les silhouettes des personnages anonymes qui se succèdent tout au long de cette longue narration s’imposent par la couleur de leurs vêtements sur la surface immaculée". Nous sommes sorties de là impressionnées toutes les deux. J’aurais tant aimé ne pas avoir 2 mains gauches à ce niveau. Vanessa, par contre a un impressionnant coup de crayon, en m’attendant elle a croqué le lion de l’entrée, il n’y a pas que pour les blogs qu’elle a du talent ! En sortant de là, nous nous dirigeons vers Montmartre et plus exactement au 157 rue Marcadet, à la rencontre de Mourad Ounnaghi, un autre passionné de thé, grand mélomane de surcroît, qui a ouvert cette boutique au nom qui dit tout : Bonthés et accessoires. Ici aussi une vraie caverne d'Ali Baba!Des bons thés, il y en a pour tous les goûts.et que dire des accessoires, le plus dur est de choisir ! En l’absence de celui-ci, nous avons été accueillies par François, son collaborateur qui nous a tout de suite proposé un Genmaïcha au Sencha. Nous avons eu tout le loisir de tout examiner pendant qu’il conseillait une jeune cliente, nous ne sommes pas ressorties les mains vides… Etape suivante : Thés de Chine, lors de notre première rencontre, j’y avais emmené Vanessa qui avait été séduite et 2 jours de suite pour moi ne pose aucun problème. Et là, j’ai eu la (mauvaise) surprise de découvrir que j’avais mal lu la feuille émanant de l’association Vapeurs de Thé sur une Tasse chinoise, ce n’est pas le jeudi 28 avril mais le 28 mai qu’aura lieu l’étude et dégustation d’un des 10 meilleurs thés verts : le Liu An Gua Pian ! Mais à part cela, j’ai vraiment aimé ce moment pendant lequel nous avons dégusté ce menu simple mais si gouteux accompagné de 2 thés que je ne présente plus, ce sont les mêmes qu’hier au même endroit. Tout en échangeant au sujet du thé bien sûr, mais aussi sur l’éducation des enfants, Vanessa est une jeune maman attentive et soucieuse d’éduquer son petit d’homme d’une manière non formatée. Je suis impressionnée par sa réflexion et sa démarche tout en finesse et en nuances. Le petit Yaël a beaucoup de chance ! Je vous invite à visiter son blog à ce sujet (et pour bien d’autres également !) : Je Suis Comme Je Suis , il vaut le détour. Quelques achats plus tard, nous quittons le quartier, je veux lui faire rencontrer un de mes autres coups de cœur en la personne de Nadia Leleu. Ceux qui suivent ce blog ont certainement compris que nous allons chez Théodor, rue des Sablons. On pourrait croire qu'à force d'y venir, je n'ai plus rien à découvrir, il n'en est rien! Le printemps explose partout dans ce lieu, un superbe vert tendre a recouvert les boîtes. Des gelées au thé ont fait leur apparition aussi. Et là, la magie a encore opéré, j’écoutais une fois de plus admirative Nadia qui expliquait sa philosophie et son approche du thé à une Vanessa impressionnée. C’est ainsi que s’est terminée cette journée de belles rencontres autour d’un parler vrai. Je suis impatiente d’avoir le retour de Vanessa au sujet de cette première rencontre. Moi je suis restée encore pour discuter avec Nadia, au fil des rencontres un lien fort s'est tissé entre nous. C'est donc à regret que je la quitte jusqu'à la prochaine fois! Il faut que je me repose, la journée de demain va être comme un feu d'artifice!

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Francine, je me doute que tu as planifié ton séjour et que ton horaire est plein mais cet établissement ouvert hier (28 avril) vaut peut-être le détour:
http://pourelles.bienpublic.com/L-univers-du-the-concentre-au-sein.html
Merci encore et toujours de partager tes thés sur Internet.
Kris

Francine a dit…

Si tu attends quelques heures, tu sauras tout sur cet endroit magique, j'y étais aujourd'hui de 15 à 20 heures!

edp a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Francine a dit…

Bonsoir Alain, non je n'ai encore rien dégusté, c'était "seulement" l'inauguration aujourd'hui, j'y retourne demain, j'en dirai plus. Quant à la qualité des thés, je ne peux que te dire que ceux que j'ai eu la chance de déguster dans ses anciens bureaux étaient +++. Les seules déceptions étaient dues au stockage des thés en Belgique (bocaux en verre, "comme cela on voit bien les feuilles"!)Je crois aussi que l'importateur refilait des stocks "périmés". Mais le plus simple est que tu testes, on pourrait s'y rencontrer un jour?

edp a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Vanessa a dit…

Oui une très belle journée... une mise en appétit de beau avec le musée et une découverte de mots autour d'un thé qui me paraissait ne plus avoir à remplir mes étagères, le thé parfumé (entre autres).
Merci encore

edp a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Francine a dit…

Excuse-moi Alain,... je sais que tu t'appelles Denis! Serait-ce l'ivresse du thé et des rencontres?
Pour le reste, je t'envoie un mail