jeudi 12 mai 2011

J - 1, et je suis déjà prête !

D’habitude, je fais ma valise le plus tard possible, j’ai horreur de la préparation des bagages.Mais cette fois-ci, elle est prête, et il n’est pas encore 17 heures ! Je regarde mon jardin depuis les 3 fenêtres de mon salon bleu-thé. Les azalées sont déjà pratiquement fanées alors qu’en temps ordinaire, elles durent près d’un mois. Mais il fait beaucoup trop chaud et sec, elles souffrent. Les rhododendrons qui entourent feu le petit étang tiennent mieux le coup. Par contre, une partie de ce massif a à peine fleuri, bizarre. Heureusement que la nature, si belle, est là pour contrebalancer les agissements de certains humains. Depuis avant-hier, j’ai du mal à ne pas être secouée par l’incroyable nouvelle, qui plonge une fois encore le pays dans le souvenir de l’horreur. Avant-hier, l'impensable a eu lieu: la 4e demande de libération conditionnelle de la femme d'un monstre a été acceptée, cette récidiviste, mère de famille elle-même a laissé mourir de faim 2 petites filles alors que celui qui soi-disant la terrorisait était en prison, elle aurait pu les sauver, elle n’en a rien fait. Et cela 2 jours après la fête des mères... les parents des victimes ont apprécié, j'admire leur comportement si digne et si sobre. Même si le droit a été respecté, c’est incroyable, mais hier soir, une petite lueur d’espoir et de bon sens : le Garde des sceaux à refusé de "l'accueillir" en France, je dis bravo! Et ce qui me sidère encore plus est l'attitude de l'Eglise catholique: un couvent a recueilli un évêque pédophile qui considère que ce qu'il a fait subir à ses neveux était "pures marques d'affection" (ce n'est pas une rumeur ni un délire de journaliste, il a été interviewé et ce sont ses propres paroles. Et maintenant un autre couvent a accepté de prendre celle qui n’a pas la décence de purger sa peine jusqu’au bout.Pour me recentrer et vivre la "plénitude de l’instant", je me prépare un five o’clock tea, un Darjeeling Phoobsering, pour me mettre dans l’ambiance des 3 jours à venir. Infusé dans une Wedgwood, of course. Demain à cette heure je serai chez Post Cards. Je vais enfin faire la connaissance de Tim et de ce lieu dont David parle avec tant d'enthousiasme.Je me plonge dans "Un grand week-end à Londres", et je lis avec stupeur (et fou rire), que "le matin, il vaut mieux choisir un thé fumé comme le Lapsang Souchong, parfumé et tonique" (...). Inutile de dire que ce ne sera pas mon choix, même si j'aime le vrai Lapsang Souchong, en accompagnement du saumon entre autres. Je préfère m’arrêter là et revoir dans le guide de Jane les endroits que nous visiterons pendant ces 3 jours. Plus qu’une fois dormir avant de retrouver Londres, cette ville que j'aime par ses contrastes, à la fois avant-gardiste tout en étant attachée à ces traditions surannées et émouvantes, so british quoi, j’ai hâte !

4 commentaires:

Nicolas a dit…

Je te souhaite un bon séjour à Londres.

Amicalement
Nicolas

Philippe de Bordeaux a dit…

Bon voyage Chère Francine,

Best Regards.

. PHILIPPE .

Francine a dit…

Un grand merci à vous deux et à très vite pour le compte rendu précis de chaque lieu visité!

BrigitteD a dit…

Bon voyage , profites-en bien , on attend les photos et ton résumé si bien raconté , à bientôt Brigitte