dimanche 15 mai 2011

London, J + 1 et J + 2

Aujourd’hui , nous avons choisi le Wolseley, pour prendre un breakfast digne de ce nom. Le cadre est magnifique, mais il faudra me croire sur parole ! En effet, l’impensable s’est produit : j’ai oublié de remettre ma batterie dans mon appareil photo, je n’en reviens pas encore. Incapable de pouvoir avaler la moindre chose, je m’apprêtais à retourner la chercher à l’hôtel mais Fabienne m’a proposé d’y aller à ma place "pour rentabiliser mon billet de métro d’un jour" mais la vraie raison est qu’elle a le cœur sur la main. Encore merci Fabienne, tu ne perds rien pour attendre dès que tu viendras en Belgique. Notre activité phare de la journée est la rencontre avec Jane Pettigrew qui aura lieu au Chesterfield et je voulais absolument immortaliser cela. Notre rendez-vous est fixé au métro Green Park, quel bonheur de la revoir !Un tour de table pour faire connaissanceen attendant l’afternoon tea. Voici ces nourritures terrestres, mais le sont-elles vraiment?... Mais elles attendront, nous sommes pendus aux lèvres de Jane qui répond à chacune de nos questions. Après avoir détaillé le contenu de ces petites choses qui font saliver, elle nous explique l’origine de ce cérémonial typiquement anglais mais nous avons également droit à un cours de savoir les déguster. Avec les mains, jamais avec couteau et fourchette. Tandis que nous les mangeons avec délectation et dans les règles, elle continue à nous charmer : un peu d’histoire, un peu d’anecdotes qui leur donnent plus de saveur encore. C’est le moment de déguster les scones, et ici aussi pas n’importe comment ! On en prend un, on le tient de la main gauche et on le coupe avec le couteau. On prend alors délicatement le pot de clotted cream, qui est ici d’un jaune impressionnant et on en dépose un peu sur le bord de l’assiette. On fait de même avec la confiture aux fruits rouges. Puis de la main gauche on prend un demi-scone et on y dépose d’abord la crème sans tartiner le tout, on met ensuite délicatement la confiture et on peut enfin y gouter. On refait de même avec le reste. Pourquoi ne pas tartiner tout en une fois ? Jane nous explique qu’à l’époque, les dames mangeaient gantées et il n’était pas question de les salir avec la crème et la confiture. (Mais il n’est plus nécessaire de lever le petit doigt…)Il reste le "dessert" …. Nous serions bien restés encore, on pourrait écouter Jane pendant des heures, mais la table est réservée et c’est à regret que nous quittons ce lieu qui restera à jamais associé au nom de Jane et à cette rencontre qui nous a tous séduits ! Merci chère Jane pour tout ce que tu nous as apporté avec tant de talent, d’humour et de sourire. J’espère te revoir bientôt, et qui sait, pour la sortie du livre que Tim et toi préparez, vous avez été à l’origine de ces 2 moments particulièrement intenses de notre séjour. Je suis très émue en écrivant cela, le monde du thé a de la chance de vous avoir…L’étape suivante est Teasmith, un bar à thé. Je ne dis pas que j’y suis allée en traînant les pieds, mais après ce qui vient de se passer… Dès l’entrée, je suis impressionnée par l’accueil souriant de ces 2 jeunes personnes dont je vais bientôt découvrir toutes les ressources. En lisant la carte, je vois que des masterclasses sont organisées ici. Des thés d’exception. Et pas n’importe lesquels ! Ce ne sont pourtant pas ceux-là que je choisis mais bien un Kukicha. Et je ne le regrette pas ! Infusé dans les règles, il donne des saveurs subtiles et grillées. Je ne suis pas la seule à admirer le travail. Et à fixer ces beaux moments. Un vrai régal pour les yeux et les narines, on en mangerait ! Astucieux procédé : pour que les feuilles s’épanouissent mieux, elles sont infusées dans un récipient plus grand avant d’être transvasées dans le zhong et le pot de réserve. Je suis réellement conquise par ce lieu qui fera partie de mes incontournables. Et une gentille attention, un Oolong glacé tout en nuances. C’est à regret que je quitte ce lieu où le thé est si bien traité et célébré, et avec quelle élégance dans les gestes, je reviendrai ! Un dernier petit tour dans le quartier chinois… Avant de partir au … Japon, et plus précisément au Wagamama, découvert hier par Françoise et Jean-Roland. Le concept de cette chaîne est simple, pourrait peut-être faire penser à une cantine, de longues tables alignées par 4 et des bancs cloués au sol, et le bruit en prime… Mais avec les mets, joliment présentés (et si copieux que je n’ai pu achever mon bol) que nous avons découverts avec gourmandise, je veux bien manger tous les jours dans ce genre de cantine ! Les conversations sont comme toujours animées, ce qui contribue à créer cette ambiance chaleureuse. C’est ainsi que s’est terminée cette 2e merveilleuse journée. Passons maintenant à la 3e et déjà la dernière, la plus courte mais pas la moins riche. Rendez-vous dans un lieu déniché par Françoise-Ana, j’ai hâte de le découvrir. Camellia Sinensis, un joli petit salon de thé entre ciel et terre. Arrivée la première, j’ai tout le loisir de me pénétrer de l’atmosphère. Cette gravure de mode me donne une idée, elle pourrait inspirer le thème d’une prochaine afternoon tea, maintenant que Jane nous a tout dit sur ce cérémonial. Et sur la manière de déguster les scones, avec des gants qui feraient partie des accessoires incontournables… A creuser, vraiment.Un rapide coup d’œil sur les accessoires et sur le comptoir pour être complète et déjà la question cruciale, que vais-je boire ? Après avoir jeté un œil sur l’étiquette des boîtes et constaté qu’il y a très peu de thés nature, j’opte pour un Bai Mu Dan, mais la maîtresse des lieux m’en suggère un autre. Et au vu de ce snow bud, je n’hésite pas ! Une liqueur très douce et sucrée, un pur bonheur. Petit à petit arrivent mes compagnons du thé. Qu’y a-t-il derrière ce sourire énigmatique, seul Eric pourrait le dire. Et derrière, cela papote ferme… normal, il y a tellement longtemps qu’elles se sont vues… Après avoir vu la photo de l’Afternoon tea de la maison dans un journal japonais, le choix est vite fait. Mais en attendant, le thé toujours. Il y en a pour tous les goûts et les feuilles ont été retirées de la théière avant d’être amenées à table, je dis BRAVO ! Même dans les grands hôtels, c’est la façon de procéder, dommage. Et voilà la totale : l’afternoon classique pour les autres. Et afternoon spécial pour Katia et moi qui avons remplacé les cakes et autres gâteaux pour un scone. C’est sur ce tableau que Katia, Fabienne et moi, quittons ce lieu et nos compagnons, non sans un pincement au cœur mais l’Eurostar n’attend pas. Je garde de ce lieu une excellente impression : l’accueil est simple et chaleureux, le cadre est cosy et nos hôtes très attentifs à prévenir nos moindres désirs. Retour à l’hôtel, no comment…, j’espère seulement les filles que vous n’avez rien oublié, notez qu’il vous reste de la place sur vos têtes. Bonne route les Strasbourgeoises, et à très vite j’espère. Je ne voudrais pas terminer sans dire tout mon merci à ma Cherry préférée, malgré ton état tu as été une compagne de voyage comme on n’en fait peu, sans toi ce séjour n’aurait pas été ce qu’il fut. Et je ne suis pas la seule à le penser. On remet cela quand ? Ici, un petit clin d’œil à mon mari qui se plaint toujours (avec raison, je dois le reconnaître) que je pars à la dernière minute au risque de rater train ou avion, ce qui ne m'est jamais arrivé, ce n’est pas toujours vrai, il est 15h30 et l’Eurostar démarre à 17h04. Il est 18h et le plateau repas m’attend, mais je n’ai pas faim, et malgré mon bonheur j’ai un peu le cœur gros. Mais arrivée à destination, ma filleule m’attend, merci ô ma Puce, quel plaisir de te revoir! Je t’ai ramené LE mug mais il faut absolument que je te fasse découvrir cette ville, tu l’adoreras. Tu as fait le tour du monde, et tu ne connais pas Londres, cherchez l’erreur ! Demain j’aborderai les infos pratiques concernant ces lieux qui resteront gravés dans ma mémoire comme autant de souvenirs forts, inoubliables.

8 commentaires:

Sébastien a dit…

Eh bien, quel marathon !
Merci pour ce photo-reportage londonien, je suis tout particulièrement interloqué par les énormes quantités de pâtisseries et autres sandwiches servis avec le thé... Au bout de trois jours à ce rythme, j'aurais sans doute pris au moins 2 kilos :)

Sinon, pas trop déçue d'avoir - à peu de choses près - raté le mariage de Kate & William ?? Tu as pu au moins ramener un mug-souvenir à leur effigie ?

Lune a dit…

Que de merveilles et que de sens en émoi! Décidément j'aime beaucoup l'atmosphère high tea!
Merci pour ces partages. J'admire aussi ton insatiable curiosité...

David a dit…

Eh bien ce cours de gestes culinaires est presque aussi rigoureux que la cérémonie du thé !

Wagamama... ma cantine préférée de Londres. Il y en a d'ailleurs un juste à côté de Teasmith et un autre à Soho que j'aime bien aussi.

Superbe séjour et superbe compte-rendu. Merci.

Katia a dit…

Hé Francine, t'as pas vu que chez Camelia Sinensis j'avais aussi assorti ma tenue à la théière ET au décor !!!

Francine a dit…

@ Sébastien: eh oui, quand on aime, on ne compte pas, quant aux pâtisseries, effectivement c'est beaucoup, à tel point qu'on a reçu un "doggy bag" ou laissé l'un ou l'autre sur le plateau.
Concernant le mariage, puisque tu me poses la question j'étais invitée mais j'ai décliné, j'aurais fait trop de jaloux. Et non je n'ai pas ramené de mug pour moi mais bien pour ma filleule, j'espère ainsi avoir répondu à ta question

@ Lune: eh oui, ma curosité est insatiable, et depuis toute petite: je fatiguais à poser des questions incessantes et qu'est-ce que j'ai entendu "la curiosité est un vilain défaut...

@ David: eh oui, c'est aussi un cérémonial, c'était magique et drôle à la fois... Et nous sommes passés devant un des Wagamama en sortant de chez Tea smith

@ Katia: oui mais j'étais tellement éblouie par tes nouvelles chaussures que le reste n'avait que peu d'importance...

Nicolas a dit…

Bonsoir Francine,

Saches que je réserve des heures de libres dans mon emploi du temps pour avoir le plaisir de déguster en ta compagnie quelques thés que tu as ramené de Londres.

Miam miam d'avance :)
bonne soirée
Nicolas

Hobthe a dit…

Waouh!
cela m'a fait du bien de lire un tel compte rendu! surtout après une journée pénible passée à l'hôpital.
Ton séjour a l'air d'avoir été très très riche à tous les niveaux avec en prime une rencontre avec "the" jane pettigrew!
Merci pour ce partage.

Francine a dit…

@ Nicolas: pour le moment ce sera difficile, mon mari a de gros soucis de santé, je ne reçois plus pour être plus avec lui, mais quand cela ira mieux, et s'il me reste des trésors...

@ Hobthe: merci beaucoup pour ton message, j'espère que tu vas mieux; je ne t'oublie pas, l'envoi sera bientôt prêt (je n'ai plus de petits sachets)
Quant à la rencontre avec Jane, c'était au-delà de ce que j'attendais, c'était vraiment magique!