lundi 3 octobre 2011

Un mois qui commence bien

Ce matin, en pénétrant dans mon salon bleu-thé, une surprise m'attend...



un hortensia posé sur le calendrier qui normalement est pendu, ce ne peut être que l’œuvre de mon gentil mari. En regardant cette grille du temps, je constate que ce mois comporte 5 samedis, 5 dimanches et 5 lundis ! Qu’il y ait parfois 5 dimanches ou 5 samedis (ou d’autres jours), d’accord mais en plus 5 lundis je pense n’avoir jamais vu cela. Je feuillette alors le calendrier et constate qu’il en sera de même en décembre (jeudi, vendredi et samedi) et que ce fut le cas en janvier, en mars, en juillet et en août ! Mais passons à ce qui m’occupe principalement : mon premier thé du jour sera un Pi Lo Chun de Taïwan.Il me reste un fond de sachet que j’infuse à froid pour cette après-midi qu’on annonce encore aussi merveilleuse que celle d’hier. Quand j’ai acheté ce thé chez Zen Zoo thesaurus, cela m’a été suggéré et c’est vrai que c’est un délice. Il faudra d’ailleurs que j’en reprenne, je n’en ai plus, ce sera pour novembre. Revenons à la journée d’hier passée dehors évidemment. Nous avons commencé par un apéritif non pas au thé mais au Rooibos. J’ai bu un verre en avant-première en pensant à ma petite-fille Sarah dont c’est aujourd’hui l’anniversaire, moment d’émotion, nous fêterons cela le 16. Ce mélange s’appelle Trahison de Byzance, très fruité, il relève bien la saveur des oranges pressées. Un des curieux mélanges de ThéOdor.En observant les "feuilles" infusées toute la nuit à froid je me rends compte que je ne sais rien de cet arbuste sud-africain, feuilles ou tiges ? Il faudra que je me renseigne d’autant que le dessert de ce jour sera également au Rooibos, mon mari ne peut plus prendre d’excitant pour le moment. Et justement voilà la suite, 3 pains de viande.Le premier est aux raisins blancs et pruneaux. Ces derniers ont macéré dans le Bollywood Chaïpur dont les épices et la cardamone équilibrent le sucré des 2 fruits secs. Pour le pain de viande oignons, ail et fines herbes, j’ai imprégné le pain dans un mélange osé mais tellement bon: Cocotte. Et pour le dernier, poivrons rouges et olives vertes, Toupet de Légumes s’impose. Manger dehors, que du bonheur. Et on n'entendit plus que le bruit des mandibules...Je révèle le "secret" de cette cuisine particulière à mes 2 convives qui vident les plats avec gourmandise. Je vous recommande ce genre de cuisine simple mais qui ont une saveur particulière. Le dessert est composé d’un sorbet au kiwi et d’ananas cuits infusés au thé évidemment. Ce sera le Carpe Diem qui illustre si bien ce que nous vivons aujourd’hui avec Sylvie, une femme extraordinaire et la meilleure amie de mon mari. Ils sont radicalement opposés au niveau de leur personnalité mais tous deux ont la passion de leur métier et ce qui les caractérise le plus, c’est leur approche de l’humain, le côté humain des relations humaines, et en ça nous nous ressemblons. A 4 heures, Sophie est venue nous rejoindre avec cette adorable jeune-fille, c’est Tora, une jeune norvégienne qui vient en Belgique pour apprendre le français et le … belge, aujourd’hui, ce fut le mot couque mais pas illustré, il n’y en avait pas. J’aime ces moments de vie, simples mais si chaleureux, et au soleil c’est encore mieux. Octobre a vraiment très bien commencé et sera un mois très riche : Londres puis Strasbourg, que demander de plus à la vie ? En attendant, j’ai passé une bonne partie de l’après-midi sur ma terrasse. Mon projet était de lire Alabama Song, reçu il y a des années de mon amie Chantal et auquel je n’ai pas accroché alors. Je l’ai retrouvé dans ma bibliothèque et j’ai voulu réessayer. Mais j’ai finalement préféré me laisser imprégner des bruits de la nature et de ce Pi Lo Chun incroyablement frais et végétal. Je suis frappée par la différence de saveur entre l’infusion à chaud de ce matin et celle à froid de cet après-midi. Cette saveur fraîche et végétale est plus marquée me semble-t-il dans celui-ci et ce qui est incroyable, c’est sa longueur en bouche et ce qu’elle m’évoque, j’ai l’impression de goûter un Oolong de printemps très peu oxydé. Emotion gustative intense, comment expliquer cette sensation ? D’autant que j’ai l’impression de percevoir un parfum de jasmin dans ce surprenant breuvage. Bref, une fois encore que du bonheur…

2 commentaires:

Vanessa a dit…

Oh ce toupet de légumes, je l'adore... en regardant mieux, je prendrais aussi cocotte. Et moi aussi alitée j'ai bu des infusions plus simple à faire... un maté parfumé de chez ThéoDor!

Francine a dit…

@ Vanessa: il est vraiment superbe! Te rappelles-tu notre visite chez ThéOdor? Encore une belle rencontre...