jeudi 13 octobre 2011

Suite et déjà fin de cette escapade surréaliste

Ce matin, je reprends mon récit là où je l’avais laissé hier. J’ai rendez-vous ici avec ma filleule, sauf qu’au lieu de prendre Oxford St à droite, je la prends à gauche. Et je marche, je marche, je marche. Quand enfin, trouvant que c’était fort long, je me décide à regarder le plan, je constate mon erreur. Demi-tour au galop, j’arrive essoufflée pour constater que je ne suis pas la première. En attendant Tim, Véro lit ce que dit Jane de ce lieu sobre qui lui plaît et moi je pose déjà sur cette longue table une boîte de Munt Fuji, ce sera son petit cadeau. Sur cette étagère se trouvent les fameuses Postcards teabags prêts à être envoyées.Et de l’autre côté, les boîtes à trésors. En épluchant la carte, mon choix est fait, ce sera un Shui Xian dont j’avais acheté un échantillon en mai. Comme Véro est une "japanese tea lover", Tim nous propose de goûter un Assamiya Sencha. L’infusion est très pâle et dégage des saveurs végétales très douces. Les feuilles infusées sont d’un beau vert fluo. Et quel parfum!Trois infusions plus tard, il est inutile de demander si cela lui plaît. La deuxième découverte est impressionnante, c’est du jamais vu ni entendu pour moi. Tim nous explique que ces impressionnantes feuilles portent le nom de "Mandokoro Bancha : ancient trees vp to 300 years", je suis suspendue à ses lèvres, j’attends l’infusion avec une impatience émue. Commentaire de ma filleule : il fait penser à l’automne, mois je lui trouve une saveur sucrée de fruits cuits. Les feuilles infusées dégagent un parfum à la fois terreux et boisé, vraie émotion gustative, une de plus. C’est décidé, je les prends tous les deux. Tandis que Tim note les informations, je m’étonne de la quantité de sachets mais je comprends vite que vu le volume de ces feuilles, 4 sachets ont été nécessaires.Après ces échanges aussi instructifs que chaleureux, nous quittons ce lieu, un des incontournables londoniens. Ici aussi, Teasmith est un incontournable, j’avais été réticente mais déjà en mai j’ai été conquise en voyant la façon dont les thés sont infusés et leur qualité. Nous choisissons un Matcha shake. Une fois encore, j’admire la façon de faire de cette jeune femme talentueuse: ustensiles appropriés, elle chauffe le bol avant de préparer ce breuvage que nous aimons. La poudre est tamisée. l est fouetté. Incorporé à la glace et au lait dans le shaker et secoué vigoureusement.Puis versé mousseux dans le verre. J’attends le verdict. "Delicious et j’aime le concept de cet endroit". Puce, on ne souffle pas dans la paille, on aspire… Sur cette table, quelques objets japonais raffinés. Non, je n’ai pas craqué… La suite du programme n’a plus rien à voir avec le thé. Direction le Wagamama tout proche. D’abord une petite mise en bouche. Et nos plats. Un peu déçue par celui-ci, j’avais gardé un excellent souvenir de celui du mois de mai... C’est ici que s’est terminée cette journée d’hier. Ce matin, je décide de rester à l’hôtel au lieu d’accompagner ma filleule au Tower Bridge et à la Tour de Londres. Je suis un peu triste, j’aurais voulu partager cela avec elle, mais on se retrouvera cet après-midi pour un dernier Afternoon Tea avant de reprendre, déjà, l’Eurostar.

11 commentaires:

Nicolas a dit…

Bonjour Francine,

Ce "Mandokoro Bancha" a des feuilles impressionnantes. Je serais curieux d'y goûter à l'occasion :)

Prends grand soin de toi. Le périple Strasbourg est pour bientôt.

Amitié
Nicolas

Sébastien a dit…

"Ce "Mandokoro Bancha" a des feuilles impressionnantes. Je serais curieux d'y goûter à l'occasion :)"

Moi aussi !
Qu'est-ce que c'est exactement ? Des feuilles d'arbres ? J'adore l'idée, c'est symboliquement très fort.
Bon retour et merci de nous avoir emporté à Londres dans tes bagages via ton blog :)

Flo-nihoncha-instr a dit…

Bonjour,

Mandokoro est une petite zone productrice du département de Shiga, au nord de Kyoto, où se trouve le célèbre lac Biwa.
Ce bancha ressemble beaucoup a du kyo-bancha, je présume que les feuilles sont cueillies puis étuvées (voire bouillies), puis simplement séchées au soleil avant de subir un hi-ire (torréfaction) léger.

Nicolas a dit…

Salut Sébastien,

A l'oeil ont dirait des feuilles de Wulong voir de Pu'er.

Le mot "Bancha" est de racine Japonaise. Rien sur Babelcarp (en chinois).

Tu as raison, Sébastien. C'est quoi ce thé ?!!...

Tu nous fais saliver, Francine :)

Nicolas a dit…

Bonjour Flo

Nos commentaires se sont croisés.

Merci de ces précisions.

Amitié
Nicolas

Vanessa a dit…

Oh ce thé aux grandes feuilles, superbe! Et les souvenirs du Wagamama.... à Londres et à Amsterdam, j'avais adoré

En Kopp Zen Teahouse a dit…

What a great tea journey! Sad about your back. Get well and enjoy more!
/Celina

Francine a dit…

@ Nicolas: oui, ces feuilles sont impressionnantes, je vais en infuser à nouveau à l'instant. Quant à la dégustation, patience...

@ Sébastien: ce sont effectivement des feuilles d'un arbre nommé théier... MDR. Pour les déguster, c'est quand tu veux!

@ Flo: merci pour ces infos, ce serait bien que tu en fasse un billet, qu'en penses-tu?

@ Vanessa: j'avoue que pour une chaîne, ce n'est pas mal mais j'ai été déçue cette fois-ci parce que ce que j'ai pris avait moins de saveur.

@ Thanks Celina, I Love London

David a dit…

Postcard, Teasmith, Wagamama, perso c'est un peu ma saine trinité londonienne...

C'est vrai que la dernière fois le Wagamama m'avait un peu déçu, mais je n'ai pas encore goûté toute la carte ! ;-)

Francine a dit…

@ David: que dire si ce n'est que tu as bon goût et que nous partageons les mêmes valeurs!

Mirabelle a dit…

Ah le thé c'est tout un art! J'adore acheter des boîtes en terre cuite ou en céramique pour mes thés.
As-tu goûté le Silk Oolong de Chinalife UK ? A tomber par terre.

Mirabelle

Pour adeptes de thé: http://lamirabelle.wordans.fr/t-shirt-category/t-shirts-the-tea-for-2-7803