mardi 28 juillet 2009

Une heureuse surprise

Dimanche passé, Cécile nous avait préparé un thé d’accueil. Dès la première gorgée, j’ai été séduite, j’ai cru que c’était une tisane gingembre-citron, tellement ces 2 parfums " sautaient" au palais. Très frais et parfumé, une bonne surprise pour moi qui ne bois plus de thé chaud parfumé ou aromatisé, à l’exception du Cocotte, un Darjeeling à la tomate . D’autant que j’aime à ce point le gingembre que j’essaye d’en faire pousser. Cette plante pousse vraiment très vite, je l’ai mise en terre début juillet, une seule pousse apparaissait alors. Je ne sais ce que cela donnera, j’espère avoir de beaux bulbes… Revenons au thé : les feuilles de Sencha, d'un vert très sombre, sont parsemées de morceaux de gingembre et d’écorce de citron qui se sont fort développés lors de l’infusion. L’infusion à froid est encore plus rafraîchissante et j’ai mieux perçu le goût du thé. Ce sera la boisson qui accompagnera mon prochain repas au thé jeudi. Peut-être y ajouterais-je du gingembre frais et un jus de citron.Ce que j’ai particulièrement apprécié, ce sont les indications figurant sur le sachet : certaines sont habituelles, comme la description du thé, les conseils d’infusion. Ce qui est plus rare, c’est que ces indications sont trilingues… Bien sûr Durbuy est une ville très touristique mais trouver du néerlandais en terre wallonne, je dis BRAVO. Si j’étais fée (= message codé destiné à Kris et Framboise…), j’inviterais certains politiques flamingants et donc très bornés à en prendre de la graine et arrêter leurs menaces stériles. Je leur signale aussi que Durbuy édite également un petit journal bilingue et cela ne donne des boutons à personne ! Le grand Jacques, lui-même d’origine flamande, les a fustigés beaucoup plus directement… Je ferme cette parenthèse et je vais achever ce délicieux thé glacé avant de vaquer à des tâches "jardinières", nombreuses à cette époque de l'année. Une dernière chose, et je n'ai jamais vu cela nulle part ailleurs, une date de consommation limite.

4 commentaires:

Framboise a dit…

J'ai laissé un petit commentaire hier qui n'est apparemment pas passé (ou alors censuré par les flamands ! J'y précisais en effet que j'étais à 100% d'accord avec ton opinion sur les politiciens flamands qui ne veulent jamais reconnaître les efforts consentis par les wallons pour utiliser un peu le néerlandais)...
Je tente le coup à nouveau, même si ton blog est un blog sur le thé pas sur les opinions des uns et des autres en matière de politique... !
Par ailleurs, je confirme la jolie définition de Kris à ton encontre : tu es quelque part la fée des thés, si, si... Ne rougis pas c'est un titre qui en vaut bien d'autres !

Francine a dit…

Merci pour ce gentil message, chère Framboise; c'est vrai que c'est un peu un billet d'humeur... Il est tellement facile de s'entendre avec de la bonne volonté que ce qui se passe m'insupporte, il y a tellement de problèmes autrement plus graves que ces querelles d'enfants gâtés et mal élevés sont indignes... Le juge Ti, à l'époque, réglait les affaires avec du thé... on peut rêver... Quant à ce beau titre, c'est vrai que je rougis mais de plaisir! Merci à vous deux.

Vanessa a dit…

Pour moi aussi les thés parfumés n'arrive à ma gorge que froids (pas encore glaçés)... et c'est un revirement pour moi qui pensais ne plus en boire. Mais avec tes conseils, je me délecte à froid... thé cocotte, je vais essayer.... et puis c'est une superbe idée que de vouloir cultiver le gingembre... je suis supposée préparer des jardinières potagères bio (mélange de fleurs ou plantes cosmétiques et potager). Je perds du temps en recherche de matériel, de graines et de conseils en compagnonnage... ma menthe prend, mes capucines sont perdues, il me faut de la bourrache, du plantain et... pourquoi pas du gingembre... confit, en gelée, en morceaux ou en tisane, j'adore!

Francine a dit…

Merci Vanessa pour ce gentil message... Pour le gingembre, je ne sais pas ce que cela va donner, j'attends mon amie taïwanaise pour en savoir plus;ce que je peux te dire, c'est qu'il pousse à vue d'oeil!