vendredi 10 juillet 2009

J'ai inauguré mon chawan, le bonheur!

Pour fêter ma résurrection gustative, j’ai décidé d’inaugurer mon chawan, acheté chez Magie du Thé à Namur (voir et . Première étape, la préparation du matériel : le chawan, le chashaku, la boîte à thé, le chasen sur son socle et un bol sur un plateau noir et derrière un joli éventail … japonais. Je remplis d’abord le bol d’eau chaude et j’y trempe le chasen pour ramollir le bambou comme je l’avais vu faire par Olivier chez Tamayura (voir le 17 octobre). Puis à l’aide de ce chashaku qui n’en est pas un véritable (je n’ai pu mettre la main sur le mien, bizarre), je prélève "deux montagnes et demi", pour le déposer au fond du chawan. J’ai une pensée pour mon amie Martine qui m’a offert ce Matcha. Et voilà la partie la plus délicate, fouetter le thé dans cette eau à 50° pour faire mousser le liquide ; ne faire bouger que le poignet et tracer des M. Et ô surprise, une belle réussite technique ! Mais une déception au niveau de la saveur du thé… déjà la couleur de la poudre m’a étonnée, assez terne, pas du tout ce fluo si caractéristique des thés Tamayura ou Chajin. Mais je l’ai bu, et à mon grand étonnement, il n’était pas désagréable , loin de là, et de plus il avait la saveur de l’amitié. J’en referai certainement maintenant que j'ai le tour de main et j'utiliserai le reste pour la cuisine. J’ai aimé le contact de ce chawan, je l’avais bien en main avec cette agréable sensation à la fois de douceur et de rugosité. Je dois absolument retourner à Paris pour me procurer ce thé que j’ai mis du temps à apprivoiser mais que j’apprécie maintenant, lié à ce rituel particulier, et les rituels, ça me connait et j’aime !

8 commentaires:

Elodie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Elodie a dit…

Quel beau chawan !
C'est vrai que la couleur de ce matcha est particulière.

Francine a dit…

J'en ai refait un, je confirme qu'il n'est pas désagréable au goût mais j'emploierai le reste pour la cuisine.

Anonyme a dit…

Bravo pour la mousse, pas évidente à obtenir.
À la cérémonie du thé du 27 juin, j'ai entendu la même réponse qu'en 1999: le matcha doit être conservé au congélateur, on le tamise juste avant d'en avoir besoin.
Kris

Marisa a dit…

Salut Francine,

C'était rassurant d'apprendre que toi aussi, tu prépares ton matcha à 50° C et non pas à 80° C. D'aucuns préconisent 80° C pour des raisons que j'ignore. Cela m'a fait plaisir de lire cet article car je partage l'émotion que tu as ressentie en inaugurant ton chawan. Je t'invite a jeter un coup d'oeil sur mon blog...

Francine a dit…

Merci pour ton message Marisa,j'ai suivi à la lettre ce qu'Olivier de Tamayura Paris, m'a indiqué et cela me convient ainsi. Je vais aller à l'instant visiter ton site

Anonyme a dit…

Il y a une exposition de chawan au musée d'Andenne jusqu'au 21 mars.
http://www.ceramandenne.be/expositionchawan/
Excuse-moi si tu en as déjà parlé, la recherche dans ton site n'indique rien.
Kris

Francine a dit…

Tu m'étonneras toujours chère Kris, tu sais tout, même ce qui se passe dans ce tout petit pays! Non, je n'en ai pas encore parlé, trop occupée par Europalia Chine... mais je compte y aller, sans doute dimanche prochain... J'en ferai un compte rendu bien sûr.