samedi 7 mars 2009

Le thé me rend folle, que dire alors des cadeaux de thé?

Mes amis ont une fois encore raison quand ils m’appellent La Folle du Thé... J’avais programmé de passer le WE à Mons, chez mon amie Bernadette avec qui j’ai fait mes études le siècle passé. Avant de franchir la grille, à tout hasard, j’ouvre la boîte aux lettres et immédiatement j’ai fait demi-tour, la raison, Denis m’a fait le grand cadeau de m’envoyer ces 3 thés, je n’ai pas résisté. Je postpose mon départ ! Je remonte donc dans mon salon bleu-thé et je prépare d’abord le Yu Ya. Je ne sais rien de ce thé si ce n’est qu’il est blanc, je l’infuse donc pendant 6 minutes à 75° comme ceux que j’ai. Ce qui me frappe d’abord, c’est sa couleur, plus paille que mes thés blancs. J’en transvase une petite quantité dans un de mes petits bols et le goûte en 3 petites gorgées, la première ne m’évoque rien sinon une grande douceur, la seconde et la troisième me font penser à un bouillon de légumes mais je ne parviens pas à déterminer quoi. Par contre la rétro-olfaction est somptueuse, une fraîcheur incroyable tapisse ma bouche et comme un goût de fleur et particulièrement un parfum de rose. Est-ce parce que j’ai devant les yeux la magnifique belle offerte hier soir par mon mari ? Mais je décide d’attendre que cette sensation gustative disparaisse avant d’infuser le deuxième. Il y a un beau soleil et vais faire le tour du jardin, à cette époque, j’y vais tous les jours pour admirer la renaissance de cette nature que j’aime tant et que j’ai la chance d’avoir à domicile. Après une petite heure, me voilà prête à infuser mon 2e cadeau : un Early Spring Silver Needles du Yunnan. Les mêmes paramètres que le Yu Ya: 75°, 6 minutes.Et ici, d’autres sensations : belle couleur jaune clair, plus d’astringence, et un goût fruité prononcé, comme de l’orange, me semble-t-il. Les feuilles sont plutôt vert olive.Et le tout sous l’œil toujours aussi malicieux de Lu Yu et devant le plus petit livre sur le thé. J’attendrai la semaine prochaine pour découvrir le 3e. Merci à toi Denis pour ces émotions gustatives et ce beau geste. Lundi, j’irai à mon tour te poster une surprise, la grève de la poste est terminée depuis vendredi…

3 commentaires:

edp a dit…

De rien, c'est avec plaisir.

Oui sur le yu ya on n'est pas très éloigné des registres de fleur fraîche type rose.

Je me retrouve dans tes descriptions !

Francine a dit…

Tu me fais un grand complimet là, je me sens tellement petite quand il s'agit de mettre des mots sur ce que je sens et goûte...

Vanessa a dit…

Oh là, là, en voilà une de comblée!