vendredi 14 janvier 2011

Le thé de l'apaisement suivi d'une après-midi très particulière

Depuis hier soir, je suis rassurée, ma Puce est de retour ! Depuis, le téléphone chauffe… Et ce matin, elle a entamé toutes les joyeusetés qui font inévitablement suite à sa mésaventure argentine + la mauvaise surprise de constater que sa chaudière est tombée en panne, l’atterrissage ne s’est donc pas vraiment fait en douceur ! Elle est passée en coup de vent pour partager notre dîner avant de retourner vaquer à ses passionnantes occupations. Nous étions tous les deux ravis de la revoir et avons fêté cet événement, j’ai choisi ce fameux Gopaldhara que je l’ai préparé en grande théière cette fois, l’infusion cuivrée ne faisait pas vraiment penser à un thé vert mais par contre les saveurs m’ont plus parlé cette fois : j’ai aimé cette douceur sucrée et en même temps légèrement piquante. Mon mari n’a pas tari d’éloge sur Véro, admirant son adéquation dans pareille circonstance, d’autant qu’on en a appris de belles concernant les fonctionnaires belges de l’ambassade ! J’ai bien envie d’écrire au ministère des affaires étrangères pour leur dire ce que je pense sur la façon dont ils osent traiter leurs concitoyens ! Je n’aurai certainement pas de réponse, mais cela me défoulera. Après-midi retéléphone et autre "bonne" nouvelle, le problème de chaudière est tel qu’il est impossible de la réparer avant lundi. Je lui ai dit de revenir se chauffer ici, le temps d’essayer un de ses pulls et nous voilà reparties pour aller acheter un PC. Nous sommes allées dans un premier magasin mais ils n’avaient celui qu’elle désirait. Nous reprenons la voiture pour aller chez Média-Markt, je cite ce " truc" non pas pour en faire de la pub, bien au contraire mais pour expliquer comment nous sommes reçues. Là effectivement Véro trouve la marque désirée, mais un seul modèle exposé, elle demande donc à un préposé qui lui répond qu’il y en a d’autres mais qu’ils ne sont pas exposés, elle veut en savoir plus, réponse : c’est impossible… Je m’en suis alors mêlée et j’ai voulu parler au chef de rayon (en général ça fait son effet, je n’ai pas la patience de ma filleule et j’ai déjà testé le truc, ça marche à tous les coups !) Un premier "chef" nous répond la même chose mais bien plus gentiment. Ca commençait à bien faire et j’emploie mon plan B : élever la voix, tout en restant correcte à ce stade-là et comme par magie, un autre "responsable" vient voir ce qu’il se passe et là, le sommet ! Oui madame nous en avons d’autres mais non madame on ne peur pas encore les vendre ils ne sont pas encore "bookés" (si j’ai bien compris). Ma filleule à son tour lui dit ce qu’elle pense de leur façon d’aborder les clientes et à cela il lui répond, donnez-moi votre n° de téléphone, nous vous préviendrons. Elle refuse évidemment en disant que nous irions voir ailleurs et qu’elle les félicitait pour leur esprit commercial. Heureusement qu’elle m’a devancée parce que j’aurais dit la même chose de manière beaucoup plus "directe", sauf qu’il faut faire attention, dans ce magasin, le service d’ordre tabasse les clients qui oublient de payer ! Ca ne se fait pas d’accord, mais ce n’est quand même pas des façons de faire. Nous retournons donc dans le premier magasin, Vandenborre à Waterloo également, et ici je le cite parce que cette fois, c’est du jamais vu mais en positif. Ma filleule demande au vendeur s’il a le PC de ses rêves, il lui répond négativement mais non seulement il nous donne le site où on peut le trouver ainsi que des magasins où on peut l’acheter ! Je dis bravo, si je n’étais déjà cliente de longue date, je le serais devenue, cela change de l’autre où évidemment je ne remettrai plus jamais les pieds, déjà que je déteste les grandes surfaces mais en plus, j’ai été dégoûtée à jamais de leur désinvolture. Je m’étais jurée qu’elle l’aurait son nouveau jouet, et comme elle dit: "toi quand tu as quelque chose en tête..." Le voilà donc enfin. Avec, en prime, un vendeur charmant à qui j’explique que j’ai acheté une caméra vidéo il y a près de 2 ans, que je ne l’ai jamais employée parce que je n’y comprends rien au mode d’emploi, pour moi, je comprends chaque mot séparé mais une fois mis ensemble, cela devient du japonais médiéval. Il me dit alors que je peux passer, qu’il m’expliquera. Ca se passait chez Photo-Hall à Waterloo toujours. Merci messieurs. Tout est bien qui finit bien, nous avons passé une superbe après-midi, comme un beau prélude au réveillon de demain. Et moi je pourrai bientôt filmer des scènes de thé, autre chose sera de les faire passer sur ce blog... Chaque chose en son temps!

4 commentaires:

La Puce a dit…

Ah Marraine, tu ne perds décidemment pas de temps...exercice de narration parfaitement réussit; quelle après-midi! Vivement demain pour, je le sens, un super Noël! Assurément j'ai une Marraine en or ;-)

La Puce a dit…

heu... quel après-midi...

Julien ÉLIE a dit…

Ravi de voir que la Puce est revenue saine et sauve. C'est l'essentiel. En pleine forme et santé, qui plus est !

Francine a dit…

@ ma Puce: tu me connais et après avoir été bouclée un certain temps, j'ai besoin de me retrouver!
NB: après-midi est à la fois féminin et masculin et invariable...

@ Julien: tu ne peux savoir quel bonheur c'est, j'ai hâte de partager avec elle certains Pu Er, si tu vois ce que je veux dire...