lundi 17 janvier 2011

J'ai eu fort à faire avec un petit bloc, ou comment rater l'infusion de ce Fu Zi Zhuan

Après un week-end magique (LE réveillon samedi et une balade dimanche pour fêter le soleil et les 13°qu’il nous a offerts), me revoilà au calme dans mon salon bleu-thé. Je déballe ce petit cube nommé Fu Zi Zhuan. Il m’intrigue, il est très compact et n’a aucune odeur. C’est un cadeau supplémentaire de Julien (re-re-re-merci). Je choisi l'infusion en théière en verre pour observer l'évolution de ce Fu Zi Zhuan. Après 2 rinçages de 30 secondes, je ne vois aucun changement. Et toujours aucun parfum. Ma première infusion à 1’ est très décevante, aucune saveur, par contre les feuilles dégagent enfin un doux parfum légèrement sucré, mais rien à voir avec l’odeur caractéristique des Pu Er cuits. Une deuxième infusion d’une minute, et enfin quelques feuilles commencent à se soulever du reste du bloc. Par contre, si la couleur commence à foncer, aucun goût ne se dégage de l’infusion.Infusion suivante, à 1’30’’, les feuilles ne se désolidarisent toujours pas. Et toujours pratiquement aucune saveur. Et toujours la même chose, l’infusion est plus foncée mais toujours aussi pâle en goût. Je décide d’employer les grands moyens, j’extrais ce petit cube récalcitrant. Très précautionneusement, je le coupe en deux. Après une nouvelle infusion (1’30’’), je constate que la liqueur, toujours aussi brillante, est devenue acajou. Mais toujours cette saveur quasi inexistante. Les feuilles sont pourtant complètement séparées, et je perçois une odeur de feuilles après la pluie et une vague impression de champignon. Un dernier essai à 2 minutes, et toujours ce même résultat décevant, c’est à n’y rien comprendre d’autant que j’ai la bouche pâteuse, sèche et j’ai très soif. Un moment même je me suis demandé si je n’avais pas perdu le goût, ce serait la catastrophe ! Un petit morceau de chocolat m’a rassurée, ouf. Je suis déçue mais je ne mets pas en cause ce petit cube, je n’ai tout simplement pas pu le traiter comme il se doit je suppose. Je vais laisser infuser ces feuilles jusqu’à ce soir et voir ce que cela donnera. J’aurais sans doute dû aller voir sur les sites des amateurs de Pu Er pour m’imprégner de leur façon de venir à bout de ce petit cube, mais je n’ai pas voulu pour ne pas être influencée par ce qu’ils décrivent comme parfum et saveur. Ici, c’est une erreur.

6 commentaires:

Sébastien a dit…

ah, le fameux p'tit cube de 87...
Je n'avais pas été conquis non plus lorsque je l'avais testé (également grâce à Julien).
D'après ce que j'ai compris, il ne faut pas y chercher un goût de pu erh cuit, c'est plutôt une spécialité de la M3T, un ovni théifique... Il semble être apprécié pour son côté malté. Bref, c'est spécial.

David a dit…

Pas faciles ces petits blocs. Personnellement, j'utilise une théière yixing préchauffée à mort, genre deux fois avec de l'eau bouillante. Puis infuse assez long jusqu'à ce que le bloc s'effrite franchement. Quand c'est le cas, je diminue nettement mes temps, comme l'a fait Sébastien dans son article. Ce qui est rigolo c est que ce thé ne donne pas grand chose d'intéressant tant qu'il est compacté. Après, on aime ou on aime pas.

La théière en verre est très utile pour surveiller le bloc mais elle peut refroidir plus vite, sauf si on l'arrose d'eau bouillante. C'est peut être ce qui t'a poussé à utiliser la violence ! ^^

J'ai bien aimé le coup du carré de chocolat pour se rassurer. ;-)

Olivier a dit…

Personnellement lorsque les thés sont très compressés je les laisses se délacer tout seul et je n'allonge pas beaucoup les infusions pour celà...

Ca donne à la dégustation un certain dynamisme, une sorte de préliminaire que je trouve très agréable, les différents caractères du thés se révèlent différemment à chaque infusion, deviennent progressivement plus intenses, plus équilibrés (enfin dans le meilleur des cas), et cela prépare le palais pour le moment où le thé aura tout à donner...

Voilà celà étant dit il est très courant, en particulier à Hong Kong, et très correct, de briser le bloc de thé (avec une petite bagette) dans la théière, une fois celui ci rincé afin qu'il s'exprime plus rapidement.

Francine a dit…

Merci à vous 3, vos remarques sont très éclairantes pour moi! J'en profite pour vous remercier, j'apprends beaucoup en vous lisant, vous êtes vraiment doués pour faire parler les thés, et vos phtos sont un vrai + !
Sébastien, je vais à l'instant lire ton compte rendu.

Loula a dit…

Tiens, c'est pas exactement la même chose mais ça m'y a fait pensé :
http://www.terre-des-thes.fr/Conseils/infuser-les-mini-puerh.html

Francine a dit…

Merci Loula, je vais aller voir.