samedi 13 décembre 2008

Ma beauté orientale et mes petites jumelles

Me revoilà bien au chaud dans mon salon bleu-thé et tout d’abord la question rituelle : que vais-je boire ? J’hésite entre un Pu Er et un Oolong, les deux me tentent. Mon regard se porte sur mes théières et j’ai envie d’utiliser mes presque jumelles, ce qui résout le problème du choix, ce sera mon Oriental Beauty. Les feuilles sèches sont riches en bourgeons, la couleur des feuilles varie du rouille au brun foncé, certaines sont plutôt grises, et avec le duvet des bourgeons, presque blanc, on comprend que ce thé est appelé (entre autres) "Wu Se Cha", ce qui signifie le thé aux cinq couleurs. C’est un thé fortement fermenté et à l’odeur je sens comme des fruits cuits mais avec des clous de girofle, bizarre. J’ai rempli la moitié de la théière, l'eau est à 95°. La première infusion est d’une belle couleur orangée et en bouche je retrouve la saveur compotée des prunes me semble-t-il, je dirais même de pruneau, mais plus de trace de clou de girofle et à la place plutôt du miel. J’infuse encore 3 fois et au fur et à mesure, les fruits font place à des notes boisées et une astringence est maintenant perceptible. Il tient très bien en bouche.Mon mari me rejoint à la 4e infusion. Thé partagé.Les 5e et 6e infusions sont curieuses, la couleur est maintenant assez ambrée et la saveur vire de plus en plus, plus rien de fruité mais bien une odeur et un goût de café et de … tabac, cela me rappelle une autre expérience, mais cette fois-ci je n’ai pas eu envie de cigarette... Il est donc temps que j’arrête, d'autant qu'il est très long en bouche , je ne suis pas en manque! Les feuilles sont superbes et leur couleur confirme que ce thé se rapproche plus des thés rouges (noirs). Je parlerai plus tard des 2 autres noms de ce thé: Oriental beauty et Thé des vantards.

1 commentaire:

Vanessa a dit…

Une belle proposition de Oriental beauty... il me donne envie.